ACCUEIL

 

OUEST-FRANCE - Série III

1966  / 1967 / 1968 / 1969 / 1970  / 1971 / 1972 - 07

 

O.F. Série 1 : 1944/1954

O.F. Série II : 1955/1965

OUEST-ECLAIR (1899-1944)

 

Le 1er Août 1944 L'OUEST-ECLAIR sortait son dernier numéro.

Le 7 Août de la même année, avec son PREMIER numéro

OUEST-FRANCE

annonçait  la libération de la ville de Rennes

en même remps qu'un nouveau quotidien.

 

A la suite de Ouest-Eclair, ces nouvelles pages ont pour but de continuer la saga des rubriques quotidiennes éditées dans le nouveau journal. (Selon les disponibilités de la numérisation toujours en cours - Juin 2021 -)

- Ouest-France : Série 1 : 1944/1954  - Série 2 : 1955/1965 - Série 3 : 1966/1976


1966

    O.F. 8 janvier 1966

    LANGON

    CONCOURS DE BELOTE DES A.C.P.G. — L’éliminatoire communale du concours de belote des A.C.P.G. de Ste-Anne-sur-Vilaine, aura lieu le 23 courant au café Brizard. Demain 9 janvier, à Langon, au café Paul, à la Gare, grand concours de belote. Nombreux prix.

    CINEMA LES MENHIRS. —Dimanche, à 16 h. et 21 h. : La bataille des Thermopiles.

    FOOTBALL — Demain, l’Espérance reçoit en championnat 2e série, à 15 h. F.C. de Montfort, premier du groupe. – A 14 h, Espérance contre J.A. de Pipriac.

    O.F. 20 janvier 1966

    LANGON

    MUTUELLE CHEVALINE. Les agriculteurs des communes de Langon. Brain-sur-Villaine. La Chapelle-Saint-Melaine et Renac sont informée que la réunion de rassemblée générale annuelle aura lieu le dimanche 23 à 10 h., salle du cinéma « Les Menhirs » à Langon et que ce même Jour aura Heu également l’assemblée générale du syndicat agricole de Langon.

    O.F. 25 janvier 1966

    Collision entre deux voitures à Massérac

    Une collision s’est produite entre deux voitures, au lieu-dit « Roland », en Massérac, dans 1a soirée de dimanche. Le véhicule de M. Léon Bougouin, 43 ans, pêcheur, demeurant à Murin, en Assérac, et celui de Mme veuve Hélène Baudu, 57 ans, domiciliée au Pâtis-Vert, en Langon (Ille-et-Vilaine ), se sont heurtés  à la sortie d’un virage.

    Mme Hélène Baudu et sa passagère, Mme veuve Daniel, ainsi que Mme Bougouin souffraient de multiples contusions. - Les gendarmes de la brigade de Guémené-Penfao ont effectué une enquête.

    O.F. 29 janvier 1966

    LANGON

    Assemblée générale du Comité des fêtes

    L’assemblée générale du Comité des Fêtes de Langon s’est tenue à son siège, salle de la mairie. Après que son président M. Marcel Divet, eut ouvert la séance et passé en revue les résultats très encourageants de l’Exercice 1965 , les assistants écoutèrent le rapport de M. Laurent, trésorier. Le président remercia toutes les personnes et les membres du Comité ayant travaillé à la préparation des fêtes.

    On procéda ensuite au renouvellement du Bureau. Tous les membres actuels ayant été maintenus en fonction, M. Divet continuera à assumer la présidence.

    On établit ensuite un calendrier provisoire pour 1966. En voici les dates : 20 février, bal en soirée à la salie des fêtes. 1er mai : Bal du Muguet, en soirée, salle des fêtes. - 14 juillet : Bal public dans le bourg. - 14 août : Fête annuelle.

    CINEMA « LES MENHIRS ». — Demain à 16 h. et 21 h. « Thérèse Desqueyroux ».

    FOOTBALL. — Dimanche à 15 h. en championnat 2* série, l’Espérance reçoit U.S. Bruz. A 13 h. 30, match des réserves. - Les Minimes se déplacent à Bains-sur-Oust. Départ à 14 heures.

              

    STE-ANNE-SUR-VILAINE

    CONCOURS DE BELOTE. — Le concours organisé par les A.C.P.G. de Sainte-Anne a obtenu un vif succès. 44 concurrents s'étalent présentés pour affronter les éliminatoires communales.

    7. Robé Norbert, Langon : 5.617 ;

 

REDON. — Un accident mortel s’est produit hier, vers 14 h. 55. à l'entrée du bourg de Langon. Une voiture 4-R.L., pilotée par Mlle Anne-Marie Plantard, 19 ans demeurant à La Herviais à Allaire (Morbihan), qui se dirigeait vers Langon, a renversé une octogénaire, Mlle Marie-Joseph Guérin, 79 ans qui circulait à pied dans la même direction.

La malheureuse fut projetée brutalement sur le sol et tuée sur le coup.

Enquête de la gendarmerie de Redon.

    O.F. 1 février 1966

    LANGON

    C O N S E I L   M U N I C I P A L

    Le conseil municipal de Langon s’est réuni sous la présidence de M. Renouard, député-maire. Le receveur municipal et l’ingénieur des Ponts et Chaussées assistaient à cette séance.

    Après avoir porté les chiffres nécessaires en dépenses aux différents articles et avoir examiné les différentes recettes prévues, le conseil vote les centimes nécessaires à l’équilibre du budget.

    Reprenant son projet d’acquisition (prévu en séance du 21 novembre 1965) au bureau d ’Aide sociale de Langon, d ’une parcelle de terrain de 6 hectares, située en bordure de la route de Renac, fixe le prix d’acquisition à 2 500 F l’ha, prix qui sera réglé en dix ans par annuités et intérêt de 5 %, au bureau d’Aide sociale qui a accepté ce jour ce mode de règlement. - Ce terrain est mis immédiatement à la disposition d’industriels désireux de s'installer à Langon.

    En vue d’assurer le financement de la construction du Centre de distribution postale, le conseil décide de lancer un emprunt local de 100 000 F pour une durée de dix ans avec un taux d’intérêt de 5,50 %. Les titres étant au porteur, les versements peuvent s'effectuer au guichet du bureau de poste de Langon. Le solde, soit 100 000 F fera l'objet d’un emprunt aux compagnies d'assurances.

    Le maire signale qu’une tranche d’extension du réseau d’alimentation en eau potable dans les communes du Syndicat des eaux de Port-de-Roche a été décidée, et il propose de demander l’inscription des villages situés de part et d’autre de la route de Renac. Les travaux seraient effectués en 1967.

    SOCIETE DE CHASSE COMMUNALE. — Ce soir à 20 h. 30., chez Victor, réunion de la Société de Chasse en vue de préparer les battues prévues en février.

    CONCOURS DE BELOTE DES A. C. P. G. — Dimanche, chez Victor, éliminatoire communale.

    MUTUELLE CHEVALINE- — La réunion de l'assemblée générale annuelle de la Mutuelle Chevaline de Langon a été fixée au dimanche 5 février au café Rouaud au bourg de Langon, à 10 h. 30. - Ordre du Jour : rapport financier, questions diverses.

O.F. 9 février 1966 - LANGON

MUTUELLE’ CHEVALINE. — La présentation annuelle des chevaux de la Mutuelle Chevaline de Langon est fixée comme suit : Lançon, place de l’Eglise, mercredi 16 février, 4 partir de 8 h. 30 : St-Ganton, place de la Mairie, mercredi 16 février, 4 partir de 15 h. ; Brain-sur-Vilaine, au bourg, le Jeudi 17 février, 4 partir de 8 h. 30 ; La Chapelle-Saint-Melaine, au bourg, le Jeudi 17 février, à partir de 10 heures ; Renac, au bourg, le Jeudi 17 février. 4 partir de 14 heures - L’arrivée à Langon de deux étalons des haras d’Hennebont est prévue pour le mardi 15 février.

    O.F. 8 février 1966

    L A N G O N

    BUREAU D’AIDE SOCIALE _ Séance budgétaire du 24 Janvier, sous la présidence de M. I. Renouard, député-maire, et en présence du receveur du bureau. - Ordre du jour : vote du budget primitif 1966 qui s'équilibre en recettes et en dépenses à 4.706,20 dont 1.049,09 en section extraordinaire. - Décision de réparation d'une cheminée à l’ancienne école des filles. - Attribution de bons de chauffage à 14 nécessiteux de 1a commune.

    CONSEIL MUNICIPAL

    Le 24 Janvier, le conseil municipal s'est réuni sous la présidence de M. I. Renouard, député-maire. Le percepteur de Redon, receveur municipal de la commune assistait également à cette réunion.

    L’objet principal de cette réunion étant le vote du budget primitif 1966 de la commune, le conseil examine les différents articles, en recettes et en dépenses et équilibre le budget à 1.120.606,30 F, dont 920.710 F sont destinés à la construction de chemins ruraux dans le cadre des opérations de remembrement, la part de la commune étant de 331.455,60 F dont le financement sera assuré par un emprunt près de la Caisse Nationale de Crédit Agricole, la différence étant couverte par une participation de l’Etat de 29 p. 100 et une participation de 35 p. 100 du département. Le conseil, à l'unanimité, autorise le Maire à conclure avec les représentants des établissements privée de la commune, les conventions prévues à l'article 7 du décret n° 60-390, à l’effet de prendre en charge les dépenses de fonctionnement matériel des classes de l'enseignement primaire, sous contrat simple. Les dépenses n’étant pas évaluées, le crédit nécessaire sera inscrit au budget additionnel J966.

    LOTISSEMENTS COMMUNAUX.

    La commune de Langon étant devenue propriétaire de terres aux abords immédiats du bourg, deux lotissements communaux sont actuellement prévus, dont les travaux doivent commencer incessamment avec le concours de l'Habitat Rural et des H. L. M du département. Un de ces lotissements comporterait des maisons individuelles de deux ou trois pièces ou plus, qui pourraient être attribuées, uniquement en location, soit à des jeunes ménages soit à des retraités ou, éventuellement comme résidences secondaires. Sur le second lotissement seraient construits des pavillons F 3 ou F 4 dont les locataires pourraient accéder à la propriété par location-vente.

    Lespersonnes intéressées par ces lotissements sont invitées à se faire inscrire leplus rapidement possible à la mairie.

    O.F. 12 février 1966

    LANGON

    BELOTE DES A. C. P. G. — Demain à 14 h. 30, éliminatoire communale du concours de belote des A. C. P. G., au café Février. // CINEMA « LES MENHIRS ». — Dimanche à 16 h. et 21 h. : « La doublure du Général ». // DATE A RETENIR. — Le dimanche 30 février, à 21 h., à la salle des fêtes, bal du Comité des Fêtes, avec le Sélect-Mélody. // FOOTBALL. — Déplacement demain dimanche, de la première équipe de l’Espérance à Romillé. Départ à 13 h. 15, place de l'Eglise La deuxième équipe reçoit St-Malo-de-Phily.

    O.F. 17 février 1966

    LANGON

    APRES L'ELIMINATOIRE COMMUNALE DE BELOTE DES A.C. P.G. — Elle s'est déroulée dimanche dernier, au café Février, au bourg, avec la participation de 44 concurrents, dans la meilleure ambiance. Voici la liste des dix premiers gagnants : 1 Macé Bernard, Langon, 6.307 points ; 2. Grignon Jean, Brain-sur-Vilaine, 5.872; 3. Février Jean, Langon, 5.582 ; 4. Valentin Germain, Saint-Ganton, 5.528 ; 5 Geffray Jean-Baptiste, Sainte-Anne-sur-Vilaine, 5.470; 6. Le Gal Jean, Redon, 5.464; 7. Debray Jean, Langon, 5.360; 8. Dandé Philippe, Langon, 5.347; 9. Baudry Roland, Redon, 5.311 ; 10. Blanchard Jean, Brain-sur-Vilaine, 5.306. // Chaque Joueur a été récompensé et le lot de consolation a été attribué à Briand Pierre, de Langon.

    BAL DU 20 FEVRIER. — Dimanche prochain, à 21 h., à la salle des fêtes ; sur la Lande, bal du comité des fêtes avec le Sélect-Melody.

    CINEMA « LES MENHIRS ». — Le 20 février, à 16 h. et 21 h : Alerte à Gibraltar.

    O.F. 18 février 1966

    LANGON

    CONSULTATIONS DE NOURRISSONS. — La consultation de nourrissons aura lieu à Langon, le mercredi 23, à 15 heures. // BAL DU COMITE DES FETES. —Le Comité des Fêtes organise dimanche, à la Salle des fêtes, sur la Lande, un bal en soirée, animé par le dynamique orchestre A. Jan et son ensemble de la radio. – M. Divet, président du Comité, invite tous les membres du Comité et leur famille, à venir nombreux à ce premier bal de l’année, et demande à toutes les personnes assurant habituellement un service, soit aux entrées, soit à la buvette, d’être présentes à 20 h. 30, sur la Lande.

++++++++++++++++++++++++++++

O.F. 5 mars 1966

LANGON

Le haras de Langon existe depuis quatre ans. La station qui compte deux reproducteurs, est dirigée par M. Pezivin. L’un des étalons « Safran », âgé de quatre ans accuse le poids respectable de 1,136 tonne - Les adhérents de la Mutuelle Chevaline — une centaine — sont fiers de ce reproducteur qui a déjà donné d’excellente résultats. C’est une très bonne et très ancienne origine, venant de la légion dé Callac (Côtes-du-Nord).

CINEMA « LES MENHIRS » — Demain à 16 h. et 21 h. : « Le salaire de la peur ».

FOOTBALL. — Demain l’Espérance reçoit les trois équipes de l’U.S., de Maure-de-Bretagne. - A 15 heures, match de championnat deuxième série. A 13 heures 45, match des réserves. A 14 heures, sur le terrain du Juvénat, rencontre des minimes.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

    O.F. 29 mars 1966

    Refus de priorité : Un blessé près de Langon

    REDON. — Vendredi, un automobiliste de Beslé, M. Plassais, commerçant en produits du sol, regagnait son domicile en voiture. Au carrefour dit de la « Louzais », il se trouva en face d’un cyclomotoriste, M. David, maçon, également de Beslé qui, par refus de priorité, obligea M. Plassais a freiner énergiquement pour ne pas entrer en collision avec lui. Malheureusement, le véhicule se déporta et échoua au fossé.

    Mme Plassais, qui accompagnait son mari, assez sérieusement blessée, devait être évacuée sur la clinique de Redon. - Le véhicule a subi de gros dégâts matériels. - Enquête de la gendarmerie de Redon.

    O.F. 30 mars 1966

    LANGON

    LA CONFIRMATION

    Les cérémonies de la Confirmation se sont déroulées hier matin à Langon, à partir de 9 h. 30. - Mgr Gouyon, accompagné de M. le Vicaire général Simonneaux, venait administrer le sacrement de Confirmation à 80 enfants de Langon.

    Au seuil de la mairie, Mgr l’Archevêque était accueilli par M. Renouard, député-maire, entouré du M. Jean Février, adjoint, et de son Conseil municipal. M. le Maire, en son nom personnel et au nom de toute 1a population, lui adressa ses souhaits de bienvenue, auxquels répondit Monseigneur, se louant de l’union qui existe entre le clergé et la municipalité.

    Puis le cortège, précédé du clergé, du Conseil municipal et du Conseil paroissial, sa rendit à l'église, au milieu des rues pavoisées. A l'entrée, Me Robert Ablain, remplaçant M. Roy, président du Conseil paroissial, empêché, souhaita à nouveau la bienvenue au chef du diocèse.

    Ce fut ensuite la cérémonie religieuse, à laquelle les enfants, entourés de leurs parrains et marraines et d’une nombreuse assistance, participèrent avec recueillement. Ils avalent été préparés la veille à cet acte important par le R.P. Brillais, des Missionnaires diocésains de Rennes. - Avant la Confirmation proprement dite, Mgr l’Archevêque s'adressa paternellement aux confirmands en les questionnant.

    Parmi les nombreux ecclésiastiques, on notait la présence de M. le Curé-Archiprêtre de Redon ; M. l’abbé Jacques Porcher, ancien aumônier du Lycée de Jeunes filles de Rennes ; M. l’abbé Peniguel, recteur de La Chapelle-Saint-Melaine ; M. l’abbé Pelé, aumônier du Juvénat ; Frère François Saulais, des Petits Frères de Foucauld. Les chants, exécutés par la chorale des enfants, étaient dirigée par le Frère Félicien, de l’école St-Jean-Baptiste.

    Après la cérémonie, M l’abbé Gouault, recteur de la paroisse, en présence des principaux membres de l’Action Catholique réunis à la salle des fêtes, exposa en détail l’activité paroissiale et fit part à Monseigneur des différentes réalisations depuis quatre ans et demi qu’il est à la tête de la paroisse de Langon. - Mgr Gouyon répondit en le louant du travail accompli et termina en donnant à chaque groupe ses directives pastorales.

O.F. 4 avril 1966

BAINS-SUR-OUST

NECROLOGIE

Frère Alexandre Danard

 

Bulletin Paroissial de Langon - Lire

    O.F. 7 avril 1966

L i r e

    Ce même mardi ont également été célébrées à Langon les obsèques de M. François Gicquel, sympathiquement connu à Langon. – En cette douloureuse circonstance, nous prions Mme Gicquel et ses enfants, Mlle Louise Gicquel, sa sœur, d’agréer nos sincères condoléances.

    O.F. 8 avril 1966

    LANGON

    M. Divet, chef de gare, lauréat des gares fleuries

    Une cérémonie s’est déroulée dimanche à 11 b., dans les salons de l’Hôtel de Ville de Rennes, en présence de MM. Sevellec, sous-préfet, représentant le Préfet de la région de Rennes ; Brand, conseiller général adjoint au député maire et le représentant ; Prudhomme, ingénieur adjoint au chef d’arrondissement exploitation de la gare de Rennes ; Le Bozec, inspecteur, chef de l’agence à la gare de Rennes, et d'autres personnalités dont nous nous excusons de pouvoir donner les noms. Excusé M. Renouard, député maire de Langon.

    M. Divet s’est vu remettre le prix tant mérité. Nous savons avec quel goût la gare de Langon est fleurie tout l’été, d’ailleurs nous vous recommandons une visite de cette gare, pendant les mois de juillet et août, où tous pourrez admirer les superbes géraniums et prendre quelques cours de culture, mais secret professionnel, M. Divet ne pourra vous donner que quelques conseils.

    Nous adressons à M. Divet, nos vives félicitations et nous lui souhaitons bonne chance pour la campagne 1966.

 

L A N G O N - Classes "6"

 

O.F. 9 mai 1966

Samedi, en l’église de Langon, a été béni l’union de Mlle Jacqueline Renouard, gracieuse fille de M. Renouard, député-maire de Langon, conseiller général du canton de Redon, et de Mme, avec M. Yvon Lafontaine.

C’est l’abbé Migault qui reçut le consentement des jeunes époux. Auparavant à la mairie, c’est M. Renouard, député-maire, qui avait uni civilement les jeunes fiancés, ses enfants.

De nombreuses autorités religieuses et civiles avaient tenu à manifester leur sympathie aux jeunes époux et à leurs familles.

Nous avons noté la présence de M. l’abbé Bunouf, curé-archiprêtre de Redon ; le R.P. Venard, supérieur du collège St-Sauveur, et d’autres membres du clergé de la région.

    Parmi les autorités civiles, nous avons reconnu M. Chaumeil, sous-préfet de Redon ; du Halgouët, sénateur ; Pierre Reboux, suppléant du député-maire ; Ricordel, maire de Redon, ainsi que d’autres maires de l’arrondissement et de nombreuses personnalités dont nous nous excusons de ne pouvoir citer les noms.

    Aux vœux de bonheur et aux félicitations présentés aux jeunes époux et à leurs familles, nous joignons sincèrement les nôtres.

    O.F. 25 mai 1966

    PRES DE SAINT-GANTON

    Un cyclomotoriste est heurté par une auto

    SAINT-GANTON. — Un accident dû à l’imprudence de jeunes cyclomotoristes, et qui aurait pu avoir des conséquences tragiques, s'est produit mardi soir vers 20 h. 30 sur la route de St-Just à St-Ganton au lieu-dit « La Thébaudals ».

    Un cyclomotoriste, M. Sylvestre, de St-Raoul (Morbihan), employé à l'usine Roux, de Langon. Transportait à l’arrière M. Bodiguel, domicilié à la Hinois, en Pipriac et ce dernier avait sur ses épaules un vélo.

    Voyant une voiture pilotée par M. Jan, domicilié à la Couarde, en Langon, qui venait en sens Inverse, le cyclomotoriste crut bon, en arrivant dans le virage, de ralentir. Par contre un second cyclomotoriste qui suivait, M. Gilbert Marais, domicilié au bourg de Pipriac, trompé par ce ralentissement fit un crochet à gauche et heurta le véhicule.

    Les dommages corporels sont heureusement inexistants, par contre les dégâts matériels sont assez Importants.

    O.F. 27 mai 1966

    TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE - AUDIENCE CORRECTIONNELLE -

    Dans un bal â Fort-de-Roche, en Langon, M. Marcel M*****, 24 ans, en état d’ivresse, s’empara d’une veste contenant 15 fr. et prit la fuite â travers champs. « Un coup de malaise, allègue-t-il.

 


 

O.F. 2,3 et 4 juin 1966

    C’est un programme très éclectique que va présenter, demain soir, 21 h., et dimanche, à 15 h., à la salle des Menhirs, le Club des Jeunes de Langon.

    Comme nous l’avons annoncé, la chanson sera représentée par Mireille Ménard et le chanteur-compositeur Jean-Yves Hirel, finaliste du Festival International de Rennes l’année dernière, qui dédicacera ses disques à l’issue du spectacle.

    C’est un véritable festival de rock qui sera présenté en deuxième partie. Trois formations connues seront en compétition et donneront leurs meilleures compositions : les « Black Spirits », cinq jeunes rennais qui interprèteront entre autres deux morceaux de leur composition ; les Red Birds », un ensemble plein d’ambition, et les « Blue-Jeans », animateurs des festivals de Rennes, qui donneront un aperçu de leurs possibilités avec trois guitaristes et un organiste, parfaitement soutenus par Michel, un batteur de grande classe.

    Pour la petite histoire : Ce gala de variétés organisé par les jeunes ne fit pas recette... malgré une publicité, avec photos, durant trois jours dans la presse., et un affichage tapageur. Oserais-je préciser qu'ayant moi-même quelques responsabilités au sein de la Maison des Jeunes, nous avions poussé le bouchon un peu loin en ajoutant sur nos affiches  un groupe qui n'existait pas ! De plus , le choix de la date coïncidant avec une autre manifestation à Langon même...nous ne pouvions faire mieux !!! - En fait si je doute de la présence d'une Mireille Ménard, je peux confirmer celle de Jean-Yves Hirel, ainsi qu'un seul groupe de rock...tellement agité sur la scène que quelques planches cédèrent sous leurs coups de boutoirs; ce qui eut l'heur de contrarier quelque peu notre recteur, l'abbé Gouault ! (NDLR)

 

 

    O.F. 11 juillet 1966

    NOUVELLES RELIGIEUSES - Nominations

    Even, vicaire au Grand-Fougeray, est nommé vicaire décanal du doyenné ; en résidence à Langon. (Voir bulletin paroissial)

    O.F. 12 juillet 1966

    Première Grand-messe à Langon

    Dimanche, la famille paroissiale était en fête : un des siens, le R.P. Michel Gilbert, chantait sa première grand-messe.

    Sur le parcours de la procession, se pressaient de nombreux fidèles. L’entrée à l’église se fit au chant de « Je m’avancerai vers l’autel de Dieu ». – Cette magnifique cérémonie ne manquera pas de laisser à tous ceux qui assistaient le jeune prêtre un souvenir inoubliable.

    Au cours de l’homélie, le R.P. Paul Salaün, se plut à dire qu’une première messe dans une paroisse est une fête grandiose, une fête rare, trop rare. Il parla ensuite de la vie sacerdotale du prêtre « toute au service de Dieu et des hommes ». – Puis la messe concélébrée par cinq prêtres dont Michel Gilbert, rehaussée par des chants de circonstance, donnèrent à cette belle cérémonie un éclat tout particulier.

    Parmi l’assistance, on notait la présence de M. Renouard, député-maire et Mme ; l’adjudant Salaün, commandant la brigade de Redon. – A la fin de la messe, le nouveau prêtre donna sa bénédiction à sa famille et à toute l’assistance. – Nous nous associons à la joie des Langonnais et présentons au R.P. Gilbert, nos vœux de fécond apostolat dans la région parisienne

    O.F. 13 juillet 1966

    LANGON

    BAL DU 14 JUILLET. — Demain 14 juillet, le comité des fêtes organise à partir de 21 heures, un bal public sonorisé. A partir de 22 heures, dans les rues du bourg, retraite aux flambeaux avec la participation d’un virtuose de l’accordéon. - Le président du comité demande à tous les membres d’être présents à partir de 21 heures, devant la mairie.

    SAISON DE FOOTBALL. — L’Espérance de Langon fait connaître à ses supporters qu’elle jouera la saison prochaine en première division. - Les jeunes désirant jouer sous ses couleurs voudront bien se faire inscrire chez MM. Roux ou Février. Les minimes et les cadets devront se présenter avec l’autorisation paternelle. Les joueurs ayant des tenues sont priés de bien vouloir les rendre.

    O.F. 15 juillet 1966

    LANGON

    KERMESSE PAROISSIALE. — Dimanche, kermesse annuelle, sur la Lande, au milieu des pins. Attraction s inédites, stands de dégustation. Entrée gratuite.

    A 21 h., samedi 16 et dimanche 17, sur l'écran de 1a salle des Menhirs, Le Jour le plus long

    O.F. 28 juillet 1966

    LANGON

    MAISON DES JEUNES. — Des élections ayant ou lieu dimanche dernier pour le renouvellement du bureau, c’est Mlle Edith Ablain qui a été élue présidente. Les cartes pour la saison 1966-1967, sont dès à présent, à la disposition des sociétaires.

    SOCIETE DE CHASSE DU HAUT DE LANGON. — Samedi, salle du Restaurant Hameline, à Port-de-Roche, à 21 h., réunion de la Société de chasse du Haut d Langon. Présence indispensable de tous les sociétaires.

    O.F. 6 août 1966

    LANGON

    COMITÉ DES FÊTES. Ce soir, à 1a mairie : réunion du comité des Fêtes. Préparation d’Intervilles 1966. / SOCIETE DE CHASSE COMMUNALE.Dimanche, à 10 h., salle des Fêtes, sur la Lande : réunion de la société de chasse communale. / CINEMA « LES MENHIRS ». — Ce soir samedi, et demain dimanche k 21 h. : «Fantômas ».

O.F. 13 août 1966

LANGON

Inter-communes Langon-Beslé-sur-Vilaine

Demain, près du bourg de Langon, sous 1e présidence de M. Renouard, député - maire, rencontre sportive Langon contre Beslé. - Les dirigeants ont sélectionné les jeux les plus attractifs dont voici un aperçu : course de cochons, parcours du combattant, match de football, scieurs de long, course de brouettes, course à la valise. Jeux des pompiers, course des anguilles, course à l’omelette, course de tonneaux, tir à ta corde, jeux des cabines.

A 14 h. : rassemblement de tous les participants aux jeux devant 1a mairie. - 14 h. 15 : défilé vers 1* terrain. - A 14 h. 30 : réception sur le terrain de tous les participants aux jeux par M. le Député-Maire et début des jeux. - A 21 h. ; à ta salle des fêtes, sur ta Lande, sur parquet neuf, bal. - Les forains ne seront autorisés dans le bourg que sur avis du président du comité des fêtes.

Compte-rendu de la journée le 23 aôut

FOOTBALL. — Aujourd’hui, à 17 h., l'Espérance reçoit une équipe d’estivants de Ste-Anne-sur-Vilaine. - Dimanche, à 10 h., entrainement sur le terrain.

CINEMA LES MENHIRS. — Ce soir, samedi, et demain, 14 août, à 21 h. : Son fidèle compagnon.

//////////////////////////////////////////////////////

 

O.F. 17 août 1966

Lundi, à Langon, M. et Mme Ernest Pontlevé ont célébré leurs noces d’or. Originaires de la région parisienne, les jubilaires jouissent à Langon de l'estime générale. M. Pontlevé fut quelque temps adjoint au maire. - A la mairie, le député-maire, M. Renouard, donna lecture de l'acte de mariage de M. Ernest Pontlevé et de Mlle Marie-Angèle Robert, mariés le 11 novembre 1916. Il adressa ensuite ses compliments aux jubilaires, qui tiennent une grande place dans le cœur des gens de ce pays. Il rappela les services énormes rendus par M. Pontlevé, notamment sur le plan social.

    M. et Mme Pontlevé étalent entourés de leur famille et de leurs amis, parmi lesquels M. et Mme Divet, chef de gare, président du comité des fêtes de Langon. Nous sommes heureux de présenter tous nos vœux de bonheur à M. et Mme Pontlevé et leur donnons rendez-vous pour leurs noces de diamant.

    O.F. 18 août 1966

    LANGON

    NOCES D’OR

    Lundi, à Langon, M. et Mme Ernest Pontlevé ont célébré leurs noces d’or. Originaires de la région parisienne, les jubilaires jouissent à Langon de l’estime générale. M. Pontlevé fut quelque tempe adjoint au maire. - M. Pontlevé, officier de 1a Légion d’honneur, a été, de longues années, employé dans les bureaux de 1a gare de Rennes, où il a pris ta retraite comme chef de bureau. Il était très connu dans notre ville et jouissait de l’estime unanime

    A 1a mairie, le député-maire M. Renouard, donna lecture de l’acte de mariage de M. Ernest Pontlevé et de Mlle Marie-Angèle Robert, mariés le 11 novembre 1916. Il adressa ensuite ses compliments aux jubilaires, qui tiennent une grande place dans le cœur des gens de ce pays. Il rappela les services énormes rendus par M. Pontlevé, notamment sur le plan social. - M. et Mme Pontlevé étalent entourés de leur famille et de leurs amis, parmi lesquels M. et Mme Divet, chef de gare, président du comité des fêtes de Langon.

    Nous sommes heureux de présenter tous nos vœux de bonheur à M. et Mme Pontlevé et leur donnons rendez-vous pour leurs noces de diamant.

O.F. 30 août 1966

LANGON,

Jeux inter quartiers

Dimanche sous un beau soleil, de nombreux spectateurs, parmi lesquels M. Renouard député-maire, étaient venue voir s’affronter le Haut et le Bas de Langon. Bien que les équipes fussent encouragées avec le même enthousiasme, le Bas de Langon s’est incliné par 7 à 4 devant le Haut de Langon.

A aucun moment le répit ne nous a été donné ; entre chaque épreuve, nous avons pu assister à une brillante démonstration par le Judo-Club redonnais.

Nous remercions le Comité des Sports, notamment son dynamique président M. Adolphe Roux, ses coéquipiers MM. Jean Février et Roger Frin ainsi que tous ceux, notamment les participants aux jeux, qui ont contribué au très beau succès de la journée.

    O.F. 7 octobre 1966

    LANGON

    PERDU. — La personne qui s'est emparée dimanche dans la matinée, d’un parapluie posé pour quelques instants à la porte d’une maison de commerce de la gare à Langon, est invitée â le rapporter sous peine de poursuites.

    FOOTBALL. — Dimanche, l’équipe première de l'Espérance se déplace à Guichen pour le troisième tour de la Coupe de l’Ouest. / A 15 h., l’équipe réserve et à 14 h., les cadets, joueront sur le terrain de la Lande contre Saint-Just. / A 14 h., entrainement des minimes. Ceux qui ne l’ont pas encore fait sont priés d’apporter une photo.

    CINEMA « LES MENHIRS ». — Cette semaine, horaire d’hiver, à 16 h. et 31 h. dimanche. Au programme : « Sous-marin de l’Apocalypse ».

    O.F. 8 octobre 1966

    TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE – AUDIENCE CORRECTIONNELLE -

    Les remous du remembrement

    Le 16 avril, à Langon, mécontente du remembrement qui attribuait à M. Joseph A***** des terres ayant appartenu à ses parents, Mlle Marie-Thérèse M********, frappa Mme A***** avec une « barre de fer » qui ne serait qu’un bâton de châtaignier, tandis que Mme M******** brandissait une hache de bûcheron.

    M. A***** riposta en bousculant Mlle M******** qui tomba et invoque une incapacité de 26 Jours. - Un témoin « qui ne tient ni d’un côté ni de l’autre » déclare avoir vu « Marie-Thérèse et sa pauvre mère couvertes de boue », et Mme A***** travailler dès le soir même.

    200 francs d'amende à Marie-Thérèse M******** défendue par M* Barbier. M. A***** devra lui payer 230 francs de dommages-intérêts mais il a la consolation d’obtenir le sursis pour 200 frs d’amende. Ainsi, chacun doit être content.

O.F. 13 octobre 1966

La semaine dernière, une cérémonie familiale se déroulait à l’occasion du 90* anniversaire de Mme Gouault, mère de M. le Recteur.

Née à Rennes la 2 octobre 1876, Mme Gouault y a passé la majeure partie de sa vie. Quand, il y a cinq ans. M. l’abbé Gouault fut nommé recteur de Langon, il se fit un devoir et nous fit le plaisir d’y installer également sa mère. Et c’est au presbytère qu’elle coule des jours paisibles, entourée de l’affection des siens. - La semaine dernière, un bon nombre île paroissiens, entourant plusieurs membres du clergé du doyenné de Redon, fêtèrent dignement la doyenne de la commune. Au cours d’une messe présidée par Mgr Perrin, ancien évêque d’Arras, M. le Curé-archiprêtre de Redon prononça une délicate allocution, soulignant notamment que la vie religieuse ou sacerdotale n’empêche pas l’amour filial, mais, bien au contraire, il le fortifie. - Nous sommes heureux de renouveler toutes nos félicitations à Mme Gouault. Puisse-t-elle longtemps encore conserver une santé aussi bonne que possible pour le bonheur de ses enfants, petits-enfants et de tous ceux qui la, connaissent.

    O.F. 22 octobre 1966

    TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE – AUDIENCE CORRECTIONNELLE -

    Exagération dans tous les sens

    « Je n’ai pas peur, ce n'est pas la première fois ; c’est la 21* fois que je viens devant le tribunal », proclame la dame D*******-G***** 42 ans, de Langon, en niant véhémentement avoir détruit avec du désherbant de nombreux plants dans les champs de voisins.

    Une malade méritant l’indulgence, fait valoir M* Cadiou. Le sursis est accordé pour dix jours de prison

A Langon (I.-et-V.), les inondations ont eu une conséquence tragique.

    Hier après-midi, Mme Guiho, 67 ans, demeurant au village du Pâtis-Vert, qui était allée soigner ses lapins en barque, est tombée et s’est noyée dans 60 centimètres d'eau. - Le drame n’ayant pas eu de témoin, la malheureuse femme, épouse d’un retraité de la S.N.C.F., fut découverte plusieurs heures après par un voisin qui avait aperçu la barque à la dérive.

    Sur l’initiative de son pasteur, l'abbé Gouault, la paroisse de Langon accueillait dimanche Mgr Bonnelière, directeur diocésain de l’Enseignement libre. Après la grand-messe, il présida une double cérémonie à laquelle s’associa la communauté paroissiale.  Lire la suite

    O.F. 22 novembre 1966

    A Langon un enfant disparait

    Depuis hier matin, un enfant de Langon a disparu alors qu’il allait prendre le car scolaire qui devait le conduire dans une école de Redon. Il s’agit d’Éric Routurier, né le 26 février 1955 à Rennes, qui demeure chez ses parents. Cité des Pins, à Langon.

    Voici son signalement : Taille 1 m 35. 1 m 40 ; visage émacié ; nez aquilin ; yeux bleus ; cheveux châtain clair ; vêtu d’un pantalon gris-noir ; pull-over noir ; polo beige ; pardessus gris foncé à carreaux ; chaussures montantes marron ; peut porter un passe-montagne gris foncé.

    En cas de découverte, prévenir la gendarmerie la plus proche ou téléphoner au 28 à Redon.

O.F. 26 novembre 1966

LANGON

OBSEQUES. — La Fédération des Combattants Volontaires Invite ses adhérents à venir nombreux assister aux obsèques de M. Marcel Leblanc qui auront lieu aujourd'hui à 13 h. à Langon.

CINEMA « LES MENHIRS ». — Demain 27 A 18 et 31 h. « Les Gendarmes à New York ».

    O.F. 3 décembre 1966

    L A N G O N

    À LA MAISON DES JEUNES

    Le dimanche 27 novembre, les adhérents de la Maison des Jeunes ont accueilli dans leur foyer les jeunes de la Davec de Rennes, accompagnés de quelques parents. La matinée fut consacrée aux présentations et à la visite des monuments historiques de Langon. L’après-midi à de nombreux jeux et à des échanges d’idées.


    Cette rencontre a été empreinte de bonne humeur et de gaieté. Elle a contribué à rapprocher les citadins des ruraux. La Maison des Jeunes de Langon espère que ces rencontres seront plus fréquentes à l’avenir, et elle invite tous les clubs de la région qui le désirent à se mettre en relation avec elle pour de tels échanges.

    CINEMA « LES MENHIRS ». — Demain à 16 h. et 21 h. : Honorable Stanislas.

    FOOTBALL. — Dimanche les deux équipes seniors se déplacent à Rennes pour rencontrer le E.S.N.O.R. Rennes en match de championnat. Départ de la réserve à 12 h., la première à 13 h. 30. Départ des deux équipes minimes à 18 h. 30 pour Le Grand-Fougeray et Sainte-Anne.

    Tirage de la souscription au profit de 1 Espérance, dimanche soir pendant l’entracte du cinéma.

    O.F. 7 décembre 1966

    Heureusement pour l’« Espérance », le temps, les circonstances et, aussi, quelques bonnes volontés, l’ont servie.   - Lire la suite -

    O.F. 29 décembre 1966

    LANGON

    CONSEIL MUNICIPAL

    Le conseil municipal de Langon s’est réuni à la mairie sous la présidence de M. Renouard, député-maire. / Ordre du Jour : une subvention de deux francs a été accordée à chaque élève des écoles publiques et privées.


     Fournitures scolaires aux élèves indigents : un crédit de 600 francs est réparti entre les trois écoles au prorata du nombre de leurs élèves indigents sur la base de 20 F. par élève.

    Lotissement communal. — L’esquisse de plan du lotissement communal comportant 11 lots est approuvée. L'arrêté préfectoral l'autorisant sera demandé dès réception des plans et devis définitifs. Les travaux de mise en état de viabilité sont confiés au service du Génie Rural.

    Agrandissement de la mairie et du logement de l’Instituteur. — L’avant-projet comprenant salle de secrétariat, chambre et salle d'eau au premier étage, et en sous-sol chaufferie au mazout pour l'école et la mairie, ainsi que W.C. publics hommes et dames, présenté par M. Guichebaron, architecte de la ville de Redon, est adopté.


1967

    O.F. 16 janvier 1967

    L A N G O N

    PROJECTION SUR LES ETATS-UNIS. — Le Groupement de productivité agricole de Redon invite toutes les personnes intéressées à une projection de vues sur l’agriculture et la vie aux Etats-Unis, demain mardi 17 janvier, à 20 h., à la salle des Menhirs, à Langon.

    Ces vues seront présentées par M. de Maublanc, directeur de la Fédération nationales des Groupements de productivité, suite à un voyage qu’il a effectué l’an passé. – Entrée gratuite.

    O.F. 17 janvier 1967

    LANGON

    Départ en retraite

    Samedi, à 17 heures, dans une salle de la gare, nombreux étaient ceux venus manifester leur sympathie à M. Ernest Jallu, cantonnier à la gare de Fougeray-Langon depuis de nombreuses années.

    A cette réunion d’adieu, l’on notait la présence de MM. Tonnerre, chef de district S.N.C.F. ; Renouard, député-maire de Langon ; Divet, chef de gare ; Février, adjoint au député-maire ; Lasseau, correspondant de la Vie du Rail. Les employés des gares de Fougeray-Langon, Beslé et Messac.

    Dans une allocution originale, M. Tonnerre retraça la carrière du retraité. M. Jallu, cheminot consciencieux et travailleur, jouissait de la considération de ses collègues et de ses subordonnés. : M. Renouard, député-maire, après une allocution prolongée, remit à M. Jallu une médaille de la République pour les services rendus lors des diverses manifestations ayant eu lieu à Langon. / Au cours de cette cordiale manifestation, un cadeau a été remis à M. Jallu et une plante d’appartement a été offerte à Mme Jallu.

    ***********************

    DEBUT D’INCENDIE. — Dimanche, vers 10 heures, un début d’incendie dû à une imprudence en allumant du feu, s’est déclaré chez M. Jouadé, au bourg. / Aussitôt prévenu, M. Février, adjoint au député-maire, avisait les pompiers de Pipriac. Ceux-ci, grâce à leur rapide intervention, limitaient les dégâts.

    ***********************

     

    A NOS LECTEURS. — Jusqu’à nouvel avis, Mme Dandé, correspondante d’ « Ouest-France », sera remplacée par M. Divet Marcel, gare de Langon, pour toutes les annonces et articles destinés à « Ouest-France ».

    O.F. 21 janvier 1967

    LANGON

    ASSEMBLEE GENERALE DU COMITE DES FETES. — Ce soir, à 20 h., à la mairie, assemblée générale du comité des fêtes, renouvellement du bureau.

    FOOTBALL. — Dimanche, à 15 h., l’Espérance reçoit La Bouëxière en championnat ; 13 h. 30, match des réserves. 14 h., terrain de l'école, les minimes reçoivent Bain-de-Bretagne. 13 h. 45 : départ des cadets pour La Gacilly.

    Cinéma ; salle des Menhirs, à 16 h. et 21 h. : « Guadalcanal ».

    O.F. 23 janvier 1967

    LANGON

    DEMOGRAPHIE 1966. — Naissances, 27, dont 2 à Langon ; mariages, 16 ; décès, 21, et une transcription.

    ETAT CIVIL (quatrième trimestre 1966). — Naissances. — Bruno Bertin, rue de la Gare ; Sylvie Guillaume, bourg.  / Mariages. — René Le Tallec, ouvrier plombier, route de Pierric, à Beslé-sur-Vilaine, et Danielle Rollais, aide de cuisine, Guerbouis ; Pierre Perrault, ouvrier d’usine, à Ste-Anne-sur-Vilaine, et Marie-Anne Daniel, cultivatrice, la Gougeonnais ; Georges Hamon, chauffeur, 1a Margottais, à Sainte-Anne, et Maryvonne Prévaire, cultivatrice, le Vieux-Bot. / Décès. — Alexandre Billard, 76 ans, la Couaillerais ; François Richard, 58 ans, cultivateur, Menisais ; Jeanne Dumont, ép. Provost, 81 ans, s, p., la Louzais ; Anne-Marie Guerrière, 79 ans, la Marquerais ; Philomène Gicquel, ép. Guiho, 67 ans, Pâtis-Vert ; Marcel Leblanc, instituteur retraité, 73 ans, bourg ; Jean-Marie Provost, 65 ans, retraité, la Louzais ; Roger Brillant, 64 ans, retraité S.N.C.F., la Garrelais.

    CONCOURS DE BELOTE DES A.C.P.G. — Eliminatoire communale à Langon, le 5 février, chez Victor, à Sainte-Anne-sur-Vilaine, le 26 février chez Lefeuvre.

    O.F. 27 janvier 1967

    TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE – AUDIENCE CORRECTIONNELLE -

    A Langon, le remembrementnexcita chez Mme M********-L******, 54 ans, une irascibilité que l’on affirme, à tort ou à raison, très grande.

    Ça, c’est l'affaire de l'agneau ! proteste vivement Mme M*********.

    Que l’agneau ? lui demande M. le Président.

    Le plus fort est toujours le meilleur.

    Un Jour, Mme M********* s'en prit à deux voisines qui menaient leurs vaches. Elle donna un coup de bâton à l’une, jeta des cailloux à l’autre.

    J 'ai rendu ! affirme-t-elle.

    Elle disait tous les jours qu’elle allait prendre le fusil, déclare une plaignante.

    Tout cela est très exagéré, considère Me Barbier, en présentant la défense de Mme M********. Celle-ci n’a tout de même jamais été condamnée et sur le fond du différend, elle a gagné devant le Tribunal paritaire.

    Huit jours de prison avec sursis et 50 fr. d’amende, 180 et 133 fr. de dommages-intérêts aux parties civiles représentées par M* Couëtoux du Tertre.

*************************************

    O.F. 10 février 1967

    Mécontent du remembrement, M. Eugène M******, 38 ans, de Langon, détruisit les récoltesdans un champ attribué à un voisin. - Un recours a été introduit devant le Tribunal administratif, signale Me Cadiou.

    Deux mois de prison avec sursis.

    O.F. 3 février 1967


    L’assemblée générale du Comité des fêtes de Langon s'est tenue salle de la mairie. - Après que son président, M. Marcel Divet, eut ouvert la séance et passé en revue les résultats très encourageants de l’exercice 1966 les assistants écoutèrent le rapport de son secrétaire, M. Pierre Moquet (M. Henri Laurent, trésorier, absent, était excusé) et se félicitèrent des résultats obtenus grâce au concours des membres du Comité et des personnes ayant travaillé à la préparation des fêtes. - M. Divet. dit tout l’Intérêt qu’il portait à la bonne marche du Comité.

    On procéda ensuite au renouvellement du Comité et du bureau ; ceux-ci sont constitués comme suit : Président d’honneur : M. I. Renouard, député-maire ; président : M. Marcel Divet ; vice-présidents : MM. Lehurt, Guihaire, Février ; secrétaire général : M. Pierre Moquet ; secrétaire adjoint : Mme Delanoë ; trésorier général : M. L. Frangeul ; trésorier général adjoint : M. Laurent ; commissaires aux comptes : MM. René Frangeul, Cassadou, A. Provost ; commissaires à l'organisation : MM. Marchand, Rouaud, Harel. -  Membres actifs : MM. Lehurt, E. Macé, Debray, Gascard, A. Dandé, Ph. Dandé, R. Dandé, M. Massiot, Delanoë, Hameline, Alex. Dandé, A. Bertin, P. Bertin, Mainguet, M. Macé, Ripaud, Lebroc, Jollivet, A. Coignard, Léveillard.

    On établit ensuite un calendrier pour 1967. En voici les dates : 30 avril, bal du Muguet, en soirée, salle des fêtes ; 14 juillet, bal public dans le bourg et retraite aux flambeaux ; 13 août, fête annuelle et bal en soirée.

    O.F. 13 février 1967

    LANGON

    CONCOURS DE BELOTE DES A.C.P.G. — L’éliminatoire organisée le 5 février à Langon, a groupé 28 participants. Voici le classement des 10 premiers, les deux premiers étant qualifiés pour l'éliminatoire cantonale :

    Geffray J.-B., Ste-Anne-sur-Vilaine, 5.727 ; Richard P., Beslé, 5 613 ; Gauvin P., Langon, 5.594 ; Renouard R., Langon, 5 448 ; Debray J., Langon, 5.422 ; Macé B., Langon, 5.894 ; Lucas, Beslé, 5.253 ; Menuet, Massérac, 5.239 ; Lasserre, Langon, 5.238 ; Bourdet, Langon, 5232.

Après 22 ans le "provisoire" pont Bailey...Lire la suite

O.F. 17 mars 1967

LANGON

CONSULTATION DES NOURRISSONS. — Elle aura lieu mercredi prochain 22 mars à 16 heures.

FOIRE. — La foire de Saint-Joseph est avancée au samedi 18 mars.

BELOTE. — L’éliminatoire du concours de belote des A.C.P.G. du canton de Redon aura lieu le 19 mars, à 14 h 30, au café de la Gare à Langon.

SPORTS. — Dimanche, déplacement de l’Espérance A La Guerche. Départ réserve à 12 h 16. Première à 13 h 15. Les minimes se déplacent à Guipry.

CINEMA. — A 16 h et 21 h : « Le défi du Maltais ».

O.F. 22 mars 1967

LANGON :

Les méfaits de la tempête.

Nous nous souvenons avec quelle violence le vent a soufflé dans notre région.

L’atelier de M. Lehurt, entrepreneur à Langon, d’une superficie de 450 m2 a sérieusement souffert de la tempête, toute la façade ouest est tombée et environ 120 m2 de toiture ont été arrachés.

    O.F. 24 mars 1967

    TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE – AUDIENCE CORRECTIONNELLE -

    Désir de pénitence, ou attrait du martyre ?

    Mécontent du remembrement, M. Julien M********, cultivateur à Langon, s’empara de foin sur une prairie qui lui appartenait auparavant.

    « Il était à moi », répète-t-il, et il n’en veut pas démordre. M* Cadiou présente sa défense.

    Condamné à un mois de prison avec sursis, M. M******** s’écrie : « Je ne veux pas de sursis ! »

    Sans doute, en cette veille du Vendredi-Saint, songe-t-il à faire pénitence ? Peut-être veut-il être le martyr de la lutte contre le remembrement ?

    Comme premier pas dans cette voie semée d’épines, M. M******** paiera une amende de 200 F et 100 F de dommages-intérêts à M. L*******, partie civile, représenté par M* Couëtoux du Tertre, sanctions s’ajoutant à la peine de prison.

    O.F. 28 mars 1967

    LA N G O N

    VISITE DES INSTALLATIONS  DE LA GARE DE RENNES. — Les Jeunes gens désireux de visiter la gare de Rennes sont priés de se renseigner et de se faire inscrire avant le samedi 11 avril, près de M. Divet, chef de gare. - La date de cette visite sera communiquée ultérieurement.

    BANQUET DES CHASSEURS. — La Société de Chasse communale a fixé son banquet annuel au dimanche 2 avril, au restaurant Hameline, à Port-de-Roche. - Prix du repas : 15 F.

    Tous les chasseurs de la commune, les sympathisants ainsi que leurs épouses sont invités â ce banquet. - Les inscriptions seront prises chez M. Hameline jusqu’au 31 mars, dernier délai.

    Le soir à la salle des fêtes, un bal clôturera cette journée.


L A N G O N / N É C R O LO G IE

C'est avec une douloureuse surprise que nous avons appris la mort de M. Auguste Gauvin, de la Glénais. - Homme droit, honnête et bon, unanimement estimé de tous ceux qui le connaissaient, il était conseiller municipal depuis le début de 1945. - Ses obsèques seront célébrées demain samedi, à 10 h. 30, en l'église de Langon. - Nous présentons à toute la famille l'assurance de notre sympathie

**********


 

================

LANGON / OBSEQUES

    Samedi ont été célébrées en l’église de Langon les obsèques de M. Auguste Gauvin, brutalement ravi à l'affection des siens. - Une foule nombreuse de parents et d’amis tint à rendre hommage au regretté disparu en assistant à la messe au cours de laquelle l'abbé Gouault, recteur de Langon, fit l'éloge funèbre.

    Auguste Gauvin, conseiller paroissial depuis de nombreuses années, conseiller municipal depuis le début de 1945, laissera le souvenir d'un homme bon, loyal, honnête, juste, serviable et celui d'un chrétien convaincu dont les vertus s'appuyaient sur sa foi profonde. - Le long cortège qui accompagnait sa dépouille mortelle au cimetière — où l'on remarquait notamment la présence de M. Renouard, député-maire — était un nouveau témoignage de l’estime qu’on lui portait ainsi qu’à sa famille.

    Nous renouvelons à Mme Gauvin, à ses enfants et petits-enfants, à toutes les personnes touchées par le deuil, l'assurance de notre sympathie.

    O.F. 19 avril 1967

    LA NG O N

    MAISON DES JEUNES ET DE LA CULTURE

    Grand succès pour George et Margaret, samedi soir, à la salle « Les Menhirs »

    La troupe du patronage Saint-Conwoïon de Redon, sous la direction de l'abbé Lemoine, est venue interpréter George et Margaret* devant un nombreux public. - Nous avons salué avec plaisir la présence de MM. le Recteur de Langon ; Renouard, député-maire de Langon ; M* Ablain et Mme ; MM. Gaël du Halgouët, président de la M.J.C. de Saint-Just. M. Roger du Halgouet, sénateur maire de Saint-Just, retenu par d'autres obligations, s'était excusé.

    Nous remercions vivement les acteurs qui ont fait passer aux spectateurs une excellente soirée dans une ambiance pleine de gaieté - Après la représentation, quatre fillettes ont remis à chacune des jeunes filles « interprètes » une gerbe offerte par Mlle Edith Ablain, président de la M.J.C. de Langon.

    Nous félicitons les organisateurs de cette soirée, et tout spécialement ceux qui ont consacré beaucoup de leur temps à l’instillation des décors, ce qui, en raison des transformations imposées par la fixation du grand écran du cinéma, leur a posé un grave problème, vite résolu, grâce à leur ingéniosité et au concours des « anciens » de la troupe des Menhirs.

    La troupe Saint-Conwoïon a formé le vœu de revenir bientôt interpréter une nouvelle pièce devant le public langonnais, et gageons qu’il sera encore plus nombreux que samedi soir.

    *Précisons que la troupe langonnaise des « Menhirs » reprendra elle-même cette pièce en mai 1983 (NDLR)

    O.F. 27 avril 1967

    L A N G O N

    DESTRUCTION DES NUISIBLES – Le garde de la propriété du Bot porte à la connaissance des fermiers riverains qu’il sera procédé à l’empoisonnement des nuisibles sur la propriété du Bot à partir de ce jour jusqu’au 15 mai.

    REUNION DU COMITE DES FETES – Vendredi à 21 h., salle de la mairie, réunion du Comité des Fêtes. Objet : bal du 30 avril ; préparation d’Intervilles 1967.

    BAL DU MUGUET – Dimanche à partir de 21 h., salle des fêtes, sur la Lande, bal du muguet.

 

    O.F. 20 mai 1967

    LANGON

    TOURNOI DE FOOTBALL. — Demain, l’Espérance organise son tournoi annuel avec la participation des meilleures équipes de la région.

    Dimanche se déroulait le tournoi des cadets. Malgré le temps incertain, toutes les équipes engagées étalent présentes ; nous les remercions ainsi que leurs dirigeants. En voici les résultats : L’Espérance de Langon, avec 6 points, remporte la coupe ; Saint-Just et Pipriac, 4 points. Grâce au goal average, Saint-Just finit deuxième et se voit remettre une médaille offerte par M. le Député-Maire ; Maure-de-Bretagne et La Gacilly ont marqué 3 points.

    KERMESSE PAROISSIALE. — La kermesse annuelle aura lieu cette année le dimanche 23 juillet. Déjà les organisateurs mettent au point un programme qui intéressera petits et grands.

    ****************

    O.F. 26 mai 1967

    LANGON

    ECHOS SPORTIFS. — Le tournoi organisé par l’Espérance dimanche a connu un beau succès tant sportif que populaire. En voici les résultats : St-Sulpice bat Grand Fougeray. Renac bat Ste Anne après prolongation. Langon bat Maure de Bretagne. Guipry bat Pipriac. Lohéac bat La Dominelais. St Just bat Langon II. En quart de finale, St-Sulpice bat St-Just. Langon bat Lohéac. Guipry bat Renac. - En demi-finale : St-Sulpice bat St Just. Guipry bat Langon. - La finale a été gagnée par Guipry qui bat St Sulpice 1 à 0.

    Cette dernière équipe qui se produisait pour la première fois sur notre terrain a laissé une excellente impression.

O.F. 29 mai 1967

RENNES. —Dans la nuit de vendredi à samedi, vers 23 h. 20, un accident s’est produit au lieu-dit « La Renardais », à 22 km de Rennes.

Deux voitures qui roulaient en sens inverse se sont violemment heurtées dans une ligne droite, au sommet d’une côte. / Les deux conducteurs ont été assez gravement blessés. Il s’agit de M. Charles Jégu, 30 ans, demeurant route de St-Malo à Rennes et de M. Adolphe Roux, 37 ans, demeurent à Langon, près de Redon.

De gros dégâts ont été occasionnés aux deux véhicules les rendant inutilisables. / Plusieurs gendarmes de la brigade territoriale de Guichen sont immédiatement descendus sur les lieux. Tout en réglementant la circulation, ils ont procédé aux constatations.

    O.F. 31 mai 1967

    STE-ANNE-SUR-VILAINE

    TOURNOI. — En dépit du temps maussade, le tournoi de fin de saison a connu un succès certain, grâce aux personnes très dévouées qui se sont dépensées sans compter.

    Voici les résultats :

    Eliminatoires : Langon II bat Sainte-Anne I ; Guipry bat Grand-Fougeray ; Langon I bat Noë-Blanche ; La Dominelais bat Sainte-Anne II. Demi-finales ; Langon II bat La Dominelais ; Guipry bat Langon I. En finale, Guipry bat Langon II. Félicitations à toutes ces équipes qui firent tout leur possible pour donner un football de qualité.

    La bourriche offerte par les commerçants fut gagnée par M. Moquet, de Langon.

 

********************

 

    O.F. 30 juin 1967

    Détente et repos à Langon

    Les jeunes de Redon sont invités par la Maison des Jeunes et de la Culture de Langon, à une partie de pêche sur les bords de la Vilaine, le dimanche 2 juillet.

    Programme de la journée : 10 h 47 ; départ en train, des jeunes (à partir de 15 ans, garçons et filles i. 11 h 11) arrivée à la gare de Langon. - Promenade à pied jusqu'à la prairie prévue au bord de la Vilaine. - Pique-nique en commun (chacun emporte son repas froid).

    Après-midi : pêche pour les uns (apporter ses gaules). Jeux de ballon pour les autres. Bronzage pour les derniers. - 19 h 31 : départ de la gare de Langon. 19 h 57 ; arrivée à Redon.

    Inscriptions et renseignements : Mlle E. Guellier, 7 grande rue jusqu’à ce soir 19 h 30 et de 19 h 30 à 21 heures, au Club des Loisirs à Saint-Conwoïon, pour pouvoir prendre un billet de groupe avec 30 ou 40% de réduction selon le nombre.

    Haut de page

    O.F. 8 juillet 1967

    LANGON

    BIBLIOTHEQUE. — Toutes les personnes en possession de livres sont priées de les rapporter dimanche.

    CINEMA. — Ce soir et dimanche A 21 h. : Pour qui sonne le glas.

    O.F. 11 juillet 1967

    LANGON

    AUX CHASSEURS. — MM. Le Dimna, secrétaire de l’Amicale des chasseurs de Langon, et Hameline, secrétaire de la Société de chasse du Haut de Langon, se tiennent à la disposition des chasseurs pour la délivrance des cartes de société et assurance en vue de l'ouverture du 14 Juillet.

    O.F. 13 juillet 1967

    LANGON

    FÊTE NATIONALE. — Le comité des fêtes de Langon organise un bal populaire gratuitdans le bourg. A partir de 22 h., retraite aux flambeaux dans le bourg.

    AU COMITE DES FETES. — M. Divet, président du comité des fêtes demande aux membres du comité et aux volontaires pour la retraite aux flambeaux du 14 Juillet en soirée, de se rassembler pour 21 h. devant la mairie.

    O.F. 20 juillet 1967

    LANGON

    KERMESSE. — Dimanche, à partir de 14 h., sur la lande, kermesse paroissiale. - Tout l’après-midi sur le terrain, 11 y aura des jeux pour tous les âges. Des bonnes affaires pour les ménagères. Des stands les plus divers.

    CINEMA. — Samedi et dimanche, è 21 h. : Autant en emporte le vent.


O.F. 8 août 1967

LANGON -       O B S È Q U E S

NÉCROLOGIE

Nous apprenons le décès, survenu à son domicile, à Ker-Maria en Langon, de Mme Veuve Dandé, née Chauvin, institutrice libre et correspondante de Ouest-France, décédée dans sa 53e année. - Ses obsèques auront lieu en l’église de Langon, lundi 7 août, à 10 h. 30. - En cette douloureuse circonstance, nous prions ses enfants et toute la famille, d'agréer nos sincères condoléances.

    Hier ont été célébrées, en l'église de Langon, les obsèques de Mme Dandé, domiciliée à Langon, décédée dans sa 53' année.

     La levée du corps était faite par M. le chanoine Vallée, Inspecteur adjoint de l'Enseignement libre diocésain. Derrière la croix, dans le cortège funèbre, une imposante délégation de fillettes et de garçons de l'école libre où Mme Dandé était institutrice depuis de nombreuses années.

    La messe était célébrée par M. l’abbé Porcher, assisté des abbés Migot, Poussin, Pautonnier, Evain et des Frères Maristes de Langon. L’abbé Gouault, recteur de Langon, en termes émouvants et choisis, fit la recommandation de l’âme.

    Dans cette foule émue qui conduisait la défunte à sa dernière demeure, on remarquait la présence de M. Renouard, député maire, et de Mme ; de M. de Sonis et de Mme, de M. Février, adjoint au député-maire.

    En cette pénible circonstance, nous renouvelons à ses enfants et à toute la famille nos sincères condoléances.

-  Lire également  -

    O.F. 12 août 1967

    L A N G O N

    Inter-communes Langon-Saint-Just

    C’est demain qu’aura lieu la rencontre inter-communes Langon-Saint-Just à Port-de-Roche.

    Voici le programme :

    14 h : rassemblement des membres du comité et de tous les participants aux jeux sur la place de l’Eglise et formation du défilé. / 14 h 15 : départ du défilé en musique vers Port-de-Roche. / 14 h 30 : arrivée sur le terrain et présentation de6 participants aux Jeux par M. Renouard, député maire. / 15 h : début des Jeux. / 18 h 30 : remise de la coupe à l’équipe victorieuse par M. Renouard, député-maire. / 21 h : à la salle des fêtes, sur lande, grand bal.

    M. Divet, président du comité des fêtes, demande aux membres du comité et aux participants de se rassembler dès 14 heures place de l’Eglise pour prendre part au défilé.

    Compte-rendu de la journée...et du retour

    *****************

    CINEMA. — Ce soir et demain à 21 h : Les Grandes Gueules.

    O.F. 16 août 1967

    Un blessé dans une collision à Balac.

    Hier matin, vers 9 h., une collision entre une voiture et un cyclomoteur s’est produite sur la C.D. 59, Beslé-Pipriac, au lieu-dit « Balac », en Langon.

    Un cultivateur de Langon, M. Albert Rondouin, 41 ans, demeurant à la Grande-Vallée, regagnait son domicile au volant de sa voiture, lorsque, sur sa droite, déboucha d’un chemin un cyclomotoriste, Mme Marie-Thérèse Bassin, 30 ans, qu’accompagnait son petit garçon, Jean-Louis, 7 ans ½. La collision ne put être évitée.

    Sérieusement blessée aux jambes et à la figure, Mme Bassin a été dirigée vers la clinique de Redon par l’ambulance des sapeurs-pompiers de cette ville. Son petit garçon a été contusionné et, après examen à la clinique, a rejoint son domicile.

    Enquête de la gendarmerie de Langon (? - Sans doute PipriacNDLR)

L’Amicale des Chasseurs de Langon avise ses membres que la distribution des cartes pour la saison 1967-1968, aura lieu à Saint-Joseph, le dimanche 3 septembre, de 10 h. 30 à midi.


    Passé cette date, les cartes seront à leur disposition, soit chez M. Le Dimnat à la Cointais, soit chez M. Guihaire Pierre, à la Morinais. D’autre part, l’Amicale avise les chasseurs que M. Romefort reprend la jouissance des terres ci-après décrites, pour en disposer à son gré. / 1°) Le Bols de la Touche et les Aillerais (d’un seul tenant), d’une superficie de 7 ha 14 a 50 ca. (Cadastré section YD N- 369 et I.). / 2°) Le Lande de le Jaunais, d’une superficie de 6 ha. 86 a. 30 ca. Cadastré section Y B N* 74.

 

    O.F. 2 octobre 1967

    ANGERS. — La brigade des recherches de la gendarmerie d’Angers a procédé samedi dans un Hôtel de la ville à l’arrestation de Claude Vieixa, 26 ans, et de sa femme, née Lydia Cambas, 18 ans, tous deux sans domicile fixe.

    Cette dernière avait dérobé, le 21 septembre, au café-hôtel de M. Paul Szendrovics, à Langon (I.-et-V.), où elle était employée temporairement, un carnet de chèques postaux établi au nom du patron de cet établissement.

    A bord de sa voiture, le couple gagna alors Rennes où il fit des achats de vêtements et d’articles divers pour un montant de 1.100 F que le mari régla â l’aide des chèques subtilisés. - Soupçonnés peu après d’un cambriolage commis à Redon, Vieixa et sa Jeune épouse firent l’objet d’un contrôle sur la route. Le numéro de leur véhicule relevé (qui circulait sans assurance), la tâche des enquêteurs angevins lancés à leur recherche devait être grandement facilitée. Ces deux indélicats personnages seront déférés aujourd’hui.

F O O T : les aléas du sport !

    O.F. 26 septembre 1967

    Les cadets de Bains-sur-Oust écrasent Langon (6 à 1)

    Temps ensoleillé, terrain en bon état, galerie moyenne. En l'absence de l’arbitre officiel, bon arbitrage de M. Gicquel, de Langon. Buts pour Bains : Éveno (10’ et 49’), Epaillard (59*, 75’, 79’, 85’; pour Langon : 30ème  minute.

    Les Cadets de Bains ont remporté une facile victoire aux dépens de l’Espérance de Langon, bien que cette équipe opère deux divisions au-dessus.

    Il faut attendre la 16e minute pour qu’Éveno, sur centre en retrait de M. Année, ouvre la marque. La pression de Bains se poursuit vainement encore, puis 1e dernier quart d'heure est à l’avantage de Langon qui semble plus dynamique. D’ailleurs, à la 31ème minute, après un corner et sur cafouillage, l’intérieur droit réussit l’égalisation. - Dès la reprise les Cadets repartent à l’attaque. Après une action amorcée sur l’aile gauche par Lefeuvre et C. Année, la balle parvient à Éveno qui trompe astucieusement le goal adverse (49‘). A la 59e minute, Yvonnick Macé, en position d’intérieur droit, ouvre sur Epaillard qui, des 30 mètres, expédie un tir à ras de terre dans le coin inférieur droit. A trois reprises encore, Epaillard, malchanceux en première mi-temps, allait trouver le chemin des filets (75’, 79’, 85’) sur des tirs magnifiques de précision,

*********************************

    O.F. 2 octobre 1967

    LANGON S’IMPOSE SUR SON TERRAIN

    LANGON. — Contrairement à ce que la lecture du résultat pourrait faire supposer, Langon n’a pas fait cavalier seul devant Amanlis. Le jeu, dans l’ensemble, a été assez équilibré, mais Langon avait pour lui une attaque percutante qui scorait à trois reprises en première mi-temps : à la 30e minute par l’avant-centre, puis à la 40e minute par l’ailier gauche et à la 44e minute sur une montée offensive de l’arrière droit.

    En seconde mi-temps, Amanlis essayait de combler son retard, sans y parvenir, et, sur une contre-attaque, Langon obtenait un quatrième but. Cinq minutes avant la fin, Amanlis parvenait à sauver l’honneur.

    M. Isidore Renouard, député, conseiller général et maire de Langon, a écrit à M. Daunay, président de la F.D.S.E.A., pour lui expliquer pourquoi il n’avait pu être lundi à la manifestation de Redon.

    En sa qualité de secrétaire du bureau de l’Assemblée Nationale, il devait assister à l’ouverture de la cession parlementaire. Ensuite, il devait s’entretenir avec M. Marcellin, ministre de l’Aménagement du Territoire, des problèmes de la région de Redon.

    M. Renouard écrit notamment :

    « J'ai eu samedi une longue conversation avec M. le Préfet régional et je sais qu’il connait déjà parfaitement les problèmes des agriculteurs de sa région et qu'il est tout-à-fait décidé avec vous et avec nous à les défendre avec énergie

    « Pour ma part, je crois avoir une assez parfaite connaissance du malaise actuel et je partage les inquiétudes des habitants de notre pays, agriculteurs ou non, et c’est non seulement en qualité de député et maire, mais en tant qu’homme de ce pays où j’ai toujours vécu et travaillé que j’œuvrerai pour que la situation présente, non seulement ne se dégrade pas, mais s’améliore sans délai.

    « C’est l’avenir même des familles qui est en jeu.

    « Je reconnais que c'est un vaste programme, une bataille à gagner, mais j’espère qu'avec vous nous gagnerons. »

O.F. 14 octobre 1967

LANGON

CINEMA, — Ce soir et demain soir A 21 h. : Trois enfants dans le désordre.

FOOTBALL. — Demain, déplacement de la première à Renac. Départ A 14 h 15. Déplacement des cadets à Pléchâtel. Terrain de La Lande : à 14 h., les minimes reçoivent Guipry ; à 15 h., la réserve reçoit la J. A. de Pipriac.

FETE DES CLASSES 7. — Demain à 10 h., café Février, réunion pour la préparation de cette fête,

MAISON DES JEUNES. — Demain à 10 h. : assemblée générale.



L A N G O N  -  C l a s s e s  7

    O.F. 20 novembre 1967

    LANGON

    M. Renouard, député-maire a présidé la journée des classes 7 — C’est dans une ambiance des plus sympathiques que s’est déroulée à Langon, dimanche dernier, la fête des classes 7. Messe à 11 h., célébrée pour les défunts de ces classes ; dépôt d’une gerbe au monument aux morts.

    Puis, à 13 h., salle Hameline, à Port-de-Roche, eut lieu le banquet qui groupait environ 60 convives, sous la présidence de M. Renouard, député-maire. Pendant le repas, M. Renouard dit sa joie d’être parmi ses administrés des classes 7. – Tous se retrouvèrent à la soirée dansante.

    O.F. 19 octobre 1967

    LANGON

    Langon a fêté sa doyenne

    Lundi dernier, Langon a fêté sa doyenne en la personne de Mme Siloret, domiciliée à St-Joseph. / C’est en effet le 16 octobre 1877 à 21 heures qu’elle est née, ou village de la Pommardière. Elle s’est mariée le 30 juin 1901 à Langon avec Pierre Siloret. / Cet anniversaire a été célébré dans la plus grande intimité, une messe a été célébrée en 1 église de Langon par l’abbé Gouault. Recteur de Langon. / Nous souhaitons à Mme Siloret un joyeux anniversaire.

    REDON. – Samedi en soirée M. Eugène Ménager, cultivateur au village de la Glénais, en Langon, était occupé a herser un champ au lieu-dit « La Jaunais », lorsque soudain un objet métallique de la forme d’un bouteille fut mis à jour par les dents de la herse.

    Examinant l’objet découvert, M. Ménager l’identifia comme étant un obus de 105 d’origine allemande. On suppose que l’engin avait été tiré lors des bombardements di 6 août 1944.

    Pendant 23 ans il est resté dans le sol !  Les travaux du remembrement l’avaient sans doute dégagé d’un talus arasé. Et c’est ainsi qu’il a échoué sous les dents de la herse…

    M. Ménager s’est empressé de prévenir la mairie qui va faire appel à des artificiers qui enlèveront cette trouvaille originale.

    O.F. 11 novembre 1967

    LANGON

    TRAVAUX D’ASSAINISSEMENT DANS LE BOURG. — En raison des travaux d’assainissement et jusqu'à nouvel avis, la circulation des véhicules est interdite dans la traversée du bourg. Les véhicules devront emprunter la route face au cimetière, la Lande et la route du Fao.

    BAL. — Dimanche, à 21 h., à salle des fêtes.

    TROUVE — Chienne genre griffon gris et noir ; à réclamer chez M. Billard Clément, à la Couaillerais, en Langon

    BIBLIOTHEQUE. — Tous ceux qui détiennent des livres de la bibliothèque sont priés de les rapporter avant mercredi, dernier délai, à la Mairie ou chez M. Février.

 

O.F. 28 novembre 1967

*

**

*****


    Dimanche après-midi, les paroissiens de Langon accueillaient officiellement leur nouveau pasteur, l'abbé Briand, précédemment recteur de Saint-Herblon.

    Devant la mairie, M. Renouard, député-maire, entouré de son conseil municipal, recevait l’abbé Briand. Dans l’allocution délicate de bienvenue qu’il prononça, le député maire, après avoir présenté sa commune souhaita à M. le Recteur que des liens étroits unissent les communautés paroissiale et communale afin qu'elles travaillent dans un même but : le bien spirituel et matériel de chaque famille langonnaise. - Dans sa réponse, l’abbé Briand remercia le dé député-maire de son accueil et souligna qu'il venait à Langon avec l'idée d'une franche collaboration.

    La procession, dans laquelle avait pris place le clergé parmi lequel on notait l'abbé Méhaignerie, curé-doyen du Grand-Fougeray ; le R. P. Gledel Assomptionniste ; Duval, recteur de Pont-Péan, Porcher, les Frères Maristes et la communauté paroissiale dont une importante délégation de Saint-Herblon qu’accompagnait le maire de la commune, se rendait au monument aux Morts où M. le Recteur déposait une gerbe et récitait une prière à l'intention des soldats de Langon morts au cours des guerres.

    A l'église, après la cérémonie d’installation, proprement dite, fut célébrée la messe. Et pour la première fois, l'abbé Briand s’adressa à ses paroissiens dans l'esprit du Concile. - Aux souhaits qui lui ont été exprimés nous y Joignons les nôtres de long et fécond apostolat.

    LA GUERCHE- DE – BRETAGNE - BAIS - BREST - BAIN-DE-BRETAGNE - LANGON - PLESDER. — Vous êtes prié d’assister aux obsèques de

    Monsieur l'abbé Lucien POUSSIN

    aumônier de l'hôpital de La Guerche-de-Bretagne

    rappelé à Dieu le 21 novembre 1967, dans sa 58e année, qui auront heu aujourd'hui jeudi 30 novembre, à 13 h 45, en la basilique Notre-Dame de La Guerche. Levée de corps à l'hôpital de La Guerche, à 13 h. 30.

    Une deuxième cérémonie avec messe aura lieu le même jour en l'église de Bain-de-Bretagne, à 18 h. - Inhumation au cimetière de Bain-De-Bretagne.

    De la part du Frère René Poussin, son frère ; de Mme Louis Depince, sa sœur ; de ses cousins, neveux et nièces ; de M. le Curé-Doyen, et du Clergé de La Guerche-de-Bretagne ; de M. l'abbé Delannée ; des Religieuses ; de M. le Directeur et du personnel de l'hôpital de La Guerche. - Le présent avis tient lieu de fairepart.

    O.F. 30 novembre 1967

    LANGON

     OBSEQUES DE M. L’ABBE POUSSIN.

    — L’enterrement aura lieu cet après-midi à 16 heures en l’église de Bain de Bretagne. - Un car partira de la place de l'église de Langon à 16 heures, il s’arrêtera place de la Gare et à Port de Roche.

    REDON. — Le pont de Beslé-Langon sur la Vilaine a été officiellement Inauguré hier, en fin d'après-midi, par MM. Thil, sous-préfet de Châteaubriant, et Duselgneux, sous-préfet de Redon, en présence de nombreuses personnalités civiles et religieuses des deux départements. Lire la suite -

O.F. 20 décembre 1967

Le 10 décembre, une seule rencontre s’était déroulée : dimanche dernier, trois des rencontres n’ayant pu avoir lieu


    huit jours plus tôt, ont été jouées, et enfin pour compléter le tout, une rencontre devant avoir lieu le 24 décembre s’est déroulée ce dimanche, voilà qui n’est pas simple. Nous ne sommes peut-être pas près d’être à jour dans ce groupe A, d’autant plus que les équipes ayant des matches en retard n’ont pas envie le moins du monda de les jouer le jour de la Saint-Sylvestre, prochaine date libre.

    Ceci dit, regardons les résultats, et commençons par ce résultat à sensation qui nous vient de Langon, où les locaux ont « corrigé » les redoutables Montalbanais qui, ces derniers dimanches, jouaient les épouvantails. Un résultat tout à l’honneur des Langonnais 3 à 1, voilà qui ne souffre aucune discussion. Il est quand mime paradoxal que la meilleure attaque du groupe ne réussisse à passer qu’un but à la plus faible défense.

O.F. 20 décembre 1967

R E D O N. — Un geste aussi incompréhensible que regrettable risque de coûter cher à un automobiliste de Langon, M. Jean D*****, 38 ans, b****** dans cette localité. Lundi soir, vers 17 h. 15, il renversait un piéton, M. Louis Frangeul, 34 ans, employé à la S.N.C.F., qui traversait la route à la hauteur de la gare, en tirant une voiture-remorque à bras. M. Frangeul, grièvement blessé à la tête et la jambe gauche fracturée fut dirigé sur l’Hôtel-Dieu à Rennes par l’ambulance de M. Février. / M. D*****, après avoir porté secours au blessé, disparut sans signaler aux personnes qui se trouvaient là qu’il était l’auteur de cet accident. Il rentra à son domicile où il fut retrouvé et reconnut les faits.


1968

    O.F. 13 janvier 1968

    LANGON

    CINEMA. — Dimanche, à 17 h. et 21 h. : « La charge des tuniques rouges ».

    FOOTBALL. — A 13 h. 45, les Cadets reçoivent Pléchâtel. A 15 h., match première contre réserve. Déplacement des minimes à Guipry.

    A L’ESPERANCE. — A 17 h., Maison des Jeunes, vin d'honneur. Tous les joueurs et dirigeants y sont invités.

    MAISON DES JEUNES. — La M.J.C. sera fermée ce soir. Demain, les jeunes sont invités à partager la galette des rois avec les équipes de football.

    BELOTE DES A.C.P.G. — A partir de 14 h., au café de la Gare.

O.F. 25 janvier 1968

REDON. — Mardi vers 22 h. 30, un incendie s’est déclaré dans une briqueterie appartenant à Mme Barreau, située en bordure de la route départementale 56 Brain-Beslé, au lieu-dit La Drionnais en Langon, exploitée jusqu’en juillet 1967 par M. Jean Saindon. / Les pompiers de Redon alertés se rendaient rapidement sur les lieux et, après avoir lutté plusieurs heures durant contre les flammes, parvenaient à circonscrire le sinistre. / On suppose que le feu a pris naissance dans un moteur Diésel, se communiquant ensuite à une mouleuse et a divers matériels avant de se propager dans la toiture d’un des bâtiments, dont une centaine de mètres carrés ont été détruits. D’après une première expertise, les dégâts avoisineraient 50.000 F.

LES CAUSES DU SINISTRE - Les causes du sinistre n’ont pu être déterminées avec exactitude. On a pensé tout d’abord à un court-circuit mais l’hypothèse d’un acte de malveillance n’est pas écartée et de fortes suspicions pèsent sur un membre de la famille. A l’heure où nous téléphonons, les gendarmes de Redon poursuivent l’enquête ouverte hier matin et n’avaient pas obtenu d’aveux. L’interrogatoire du présumé coupable devait se poursuivre au cours de la nuit.

    O.F. 26 janvier 1968

    LANGON

    CINEMA. — Samedi et dimanche à 21 h. — Les exploits d Alibaba.

    AVIS AUX RETRAITES SNCF  — Tous les retraités SNCF sont invités à passer à la gare pour obtenir leurs vignettes 68.

    MUTUELLE CHEVALINE. — L’assemblée générale aura lieu dimanche à 10 h. 30., café Rouaud, au bourg. Ordre du Jour : rapport financier et questions diverses.

    O.F. 7 février 1967

    En football, il n’est pas rare de trouver des scores contraires à la logique, et 1a lecture des résultats de dimanche dernier nous l’a prouvé, si besoin en était. Que penser en effet de la défaite de Montfort chez lui, devant Guipry-Messac, et du nul réalisé par Langon chez le leader ?

    L’Espérance de Langon serait-elle la « bête noire » de Montauban ? On serait tenté de le croire, car lors du match « aller » le leader avait dû baisser pavillon en terre langonnaise.

 

 

O.F. 4 mai 1968

L A N G O N

ELECTION DE LA REINE DE LANGON — Demain soir au cours du Bal du Muguet, sous la présidence de M Renouard député-maire sera désignée la Reine de Langon ainsi que ses deux demoiselles d’honneur. Nombreux seront les Langonnais à cette grande soirée. Il est demandé aux personnes désirant offrir des cadeaux à Sa Majesté la Reine de Langon de bien vouloir les déposer en mairie.

CLASSES « 8 » — En vue de la préparation de la fête des classes « 8 » le 12 mai ; une réunion pour l’organisation de cette journée aura lieu demain dimanche à 10 heures, au café Février.

LANGON - Classes " 8 "

Petite précision : Isidore Renouard apparaît inhabituellement sur cette photo des classes "8"... vu qu'il est né en 1910. (NDLR)

O.F. 17 mai 1968

Dimanche dernier lors d’une soirée dansante, placée sous la présidence de M Renouard, député-maire, le comité des fêtes a élu ses reines pour l’année 1968. /  M Divet président du comité des fêtes et les membres de ce comité, animaient cotte charmante sonrée au cours de laquelle de nombreuses jeunes filles avalent bien voulu accepter de faire acte de candidature. Toutes les personnes présentent à cette soirée prirent part au vote.

 Le résultat fut proclamé par M Divet.  Mlle Edith Dandé était élue reine et Mlles Annick Mainguet et Joëlle Delannée, demoiselles d’honneur.

Ce fût le moment le plus marquant de la soirée, la reine était couronnée par M Renouard, député-maire, et les demoiselles d'honneur par M Février adjoint au député-maire et M Divet président du comité des fêtes. Nous aurons d’ailleurs le plaisir de les retrouver au cours des festivités organisées dans la commune et en particulier le 11 août prochain au cours d’une très grande fête à Langon.

Les jeunes élues reçurent chacune une gerbe de fleurs et des cadeaux. Puisa la soirée s’acheva autour d’une coupe de champagne en l’honneur de Edith, Annick et Joëlle. M Divet, président du comité, tient à remercier les commerçants qui ont offert des cadeaux.

    O.F. 20 mai 1968

    L A N G O N

    LE TOURNOI DES MINIMES DE L'ESPERANCE — Dimanche 12 mai, à Langon, les minimes de l’Espérance ont disputé leur tournois et ont remporté la coupe

    De nombreuses équipes étaient présentent : Renac, Grand-Fougeray, Pipriac, St Sulpice, Sixt, Guipry, Langon I et II.

    Résultats éliminatoires : Langon I bat Langon II / Grand-Fougeray bat Renac / Pipriac bat St-Sulpice / Sixt bat Guipry.

    Demi-finale : Langon bat Grand-Fougeray / Sixt bat Pipriac.

    Finale :  Langon bat Sixt.

O.F. 26 juin 1968

Les remerciements de M. I. RENOUARD

« Electrices. Electeurs, le dimanche 23 juin, vous m'avez désigné par vos suffrages pour vous représenter à nouveau à l'Assemblée Nationale. Je remercie chaleureusement les 29.820 Electrices et Electeurs qui m'ont fait confiance et m'ont permis dès le premier tour d’être réélu. Merci à vous tous, en particulier, sympathiques et courageux supporters et amis, connus et inconnus, qui, ouvertement ou avec discrétion, m’avez aidé pendant la campagne électorale.

    « Merci pour les questions posées au cours des réunions par des contradicteurs sérieux et intelligents ; j’aime assez la contradiction ; elle est souvent constructive et j’y réponds ; cela aussi c’est le dialogue. Je veux oublier quelques violences auxquelles tout candidat doit être préparé à faire face, chacun réagit selon son tempérament et ses moyens ; c'est humain ; et à cela aussi j'aime bien répondre.

    « Cette campagne est terminée, oublions-la. Je me remets au travail pour tous.

    « Habitants de la circonscription de Redon, je reste à votre service avec l’expérience acquise pendant 23 années de vie administrative à Langon et dix ans de vie parlementaire pendant lesquelles j’ai beaucoup appris.

    « J’ai parfaitement conscience des problèmes qui se posent et de l'ampleur de la tâche à accomplir pour réaliser les réformes nécessaires.

    « Je m’y appliquerai avec l'optimisme et la foi qui m'animent, pour la prospérité de notre pays et le bonheur de ses habitants.

    * Nous travaillerons ensemble dans l’union nécessaire à préparer cet avenir meilleur dans l’ordre, la liberté, l'amitié et la paix. »

    O.F. 25 juin 1968

    LANGON

    Assemblée générale de l’Espérance

    Réunie en assemblée générale en présence de nombreuses personnes de Langon et de Beslé, l'Espérance de Langon a décidé de changer d’appellation Le nouveau titre est désormais « L'Espérance Sportive Langon-Beslé ».

    On procéda ensuite à l'élection du comité, celui-ci étant constitué comme suit :

    Président d'honneur : M. I Renouard, député-maire ; président : M. Février ; vice-présidents : MM. Lucas M., Lucas E. ; secrétaire : M Frin ; secrétaire-adjoint : M. Hardy ; trésorier M Massiot ; trésorier-adjoint M. Trémoureux. Membres : MM l'abbé Briand, l'abbé Evin, frère Félicien, Moalet, Gayet, Divet, Lehurt, Carré, Rouault, Dupont, Jallu, Delanne,. Touron, Saindon.

    O.F. 26 juin 1968

    LANGON

    SORTIE DE L’AMICALE LAÏQUE — Elle aura lieu le samedi 6 juillet en direction de Quiberon. Inscription avant le 28 juin, à l'école publique ou chez M Danet.

    AVIS DU COMITE DES FETES — Les personnes désirant louer des costumes pour la fête du Centenaire de Port-de-Roche, qui aura lieu le 11 août prochain, sont invitées à se faire inscrire près de M. Divet, Président du Comité des fêtes avant le 30 juin.

    ESPÉRANCE SPORTIVE LANGON-BESLÉ. — L’Espérance organise un tournoi aux points à Beslé, avec la participation de Guémené-Penfao, Saint-Sulpice-des-Landes, Langon-Beslé I et II, le dimanche 9 Juillet.

    Pour préparer ce tournoi, joueurs et dirigeants sont invités à la réunion qui aura lieu samedi prochain, à 21 h., au patronage de Langon. Pour les joueurs, signature des licences. Les joueurs ayant des maillots en leur possession sont priés de les remettre au président.

    O.F. 12 juillet 1968

    LANGON

    CINEMA — Salle « Les Menhirs », samedi 13, à 21 heures : « L'homme de Rio ».

    BAL PUBLIC DU 14 JUILLET. — Le soir du 14 Juillet, le Comité des fêtes organise un bal public dans le bourg avec retraite aux flambeaux dans les rues.

    O.F. 30 juillet 1968

    Samedi dernier vers 11 h., les pompiers de Pipriac, sous les ordres du lieutenant Bertin, étalent appelés pour combattre un incendie qui s'était déclaré dans une meule de foin cher M. Salmon, au Faô, en Langon.

    Grâce à leur rapide intervention, un hangar situé à quelques mètres du sinistre, renfermant tout le matériel agricole était épargné. Les causes de cet incendie restent inconnues.

    O.F. 3 août 1968

    LANGON

    CINEMA. — Salle des « Menhirs », ce soir et demain soir, à 21 h. : Mélodie du bonheur.

    .AU COMITE DES FETES — Demain à 8 h. 30, place de la Mairie, réunion du Comité des Fêtes. / Objet : Préparation du Centenaire de Port-de-Roche. / Présence indispensable de tous les membres du Comité

****************************

    O.F. 10 août 1968

    Demain aura lieu le centenaire du pont de Port-de-Roche, inauguré sous le règne de Napoléon III. Le programme de la journée est le suivant :

    10 h 45 : défilé du bourg vers Port-de-Roche, avec la participation de la musique de Janzé, à laquelle prendront part également plus de soixante personnes en costumes du Second Empire, dont Napoléon III, l’impératrice Eugénie et le Petit Prince, ainsi que la Reine de Langon et ses demoiselles d’honneur.

    14 h 30 : grand défilé avec la participation des musiques de Guichen, Derval et Janzé. Une dizaine de calèches et les voitures du Musée de l’Automobile avec leurs passagers en costumes du Second Empire participeront au défilé, dont Napoléon III, l’impératrice Eugénie et le Petit Prince. - La reine de Langon, sur son char fleuri, sera également présente.

    A 15 h. : à Port-de-Roche, commémoration du centenaire sous la présidence de M. Renouard, député-maire de Langon, en présence de nombreuses personnalités.

    L’entrée sera gratuite sur le terrain où se déroulera un grand festival de musique. Durant l’après-midi, l’Accordéon-Club redonnais fera entendre au public les meilleurs morceaux de son répertoire. De nombreux stands y seront aménagés : buvettes, galettes, saucisses, pâtisseries.

    A 15 h et 21 h, bal – Toute la nuit le pont sera illuminé.

    O.F. 12 août 1968

Comte-rendu de la journée.

PAGE SPECIALE (clic)

 

 

Et il y eut un compte-rendu filmé

    O.F. 13 août 1968

    La fête du centenaire du pont de Port-de-Roche a vécu, bien vécu… Ce fut une journée qui marquera les annales de Langon et de la région. Le comité des fêtes et son président, M. Marcel Divet, qui avalent pris en charge cette réalisation, peuvent se féliciter de la réussite de cette manifestation.

    Les amateurs de statistiques estiment que 10.000 personnes se trouvaient dimanche sur le passage du charmant défilé, tout chargé d’histoire.

    La fête champêtre qui suivit la commémoration marqua l’apothéose de cet après-midi inoubliable. Les milliers de spectateurs ont pu admirer les plongeurs téméraires qui se sont lancés dans la Vilaine du haut du pont, qui demeura Illuminé une grande partie de ta nuit. Quant au bal, il obtint lui aussi un succès complet.

    O.F. 7 septembre 1968

    LANGON

    FOOTBALL. — Demain, à 15 h, terrain de la Lande, entrainement de tous les joueurs, minimes, cadets, juniors et seniors. En vue de préparer la saison prochaine, les joueurs minimes et cadets sont priés de s'adresser au Frère Félicien. Pour les nouveaux joueurs, se munir d'une photo et d'une autorisation des parents.

    SOCIETE DE CHASSE DU HAUT DE LANGON — Tous les sociétaires sont invités à retirer leur carte dimanche, à 10 heures, au restaurant Hameline, à Port de-Roche. Le secrétaire. M Hameline, étant absent du 9 au 20 septembre.

 

 

O.F. 5 novembre 1968

Dimanche, après la grand-messe uns cérémonie aura lieu au monument aux morts.

Vers 12 h 30 : dépôt de gerbes au monument des Fusillés.de Port-dé-Roche.

Un banquet sera servi au restaurant Hameline Ce repas est offert par la municipalité a tous les anciens combattants de 14-18. Les anciens combattants de 33-45, lès anciens prisonniers et les anciens d'Algérie sont invités a y prendre part moyennant une participation de 15 F par personne. Inscriptions au plus tard jeudi, auprès des présidents de sections ou à la mairie.

    O.F. 27 décembre 1968

    LANGON

    THEATRE. — Salle du patronage, dimanche à 15 h., la troupe des Menhirs présentera pour la seconde fois : « Un crime à L’Ermitage », drame en trois actes. (Revoir la distribution)

    BAL DU NOUVEL AN. — Le 1” Janvier, en soirée, à la salle des fêtes, sur la Lande, bal du Nouvel An.

     CONCOURS DE BELOTE DES A C P G. — Le concours, organisé par la section de Langon, aura lieu le 12 janvier, au café Février


1969

    O.F. 7 janvier 1969

    LANGON

    ETAT CIVIL - QUATRIÈME TRIMESTRE - Naissances. — Le Rouesnier Thierry, rue de la Gare. / Mariages. — Gauvin Jean-Yves. La Glénais et Jouadé Maryvonne, La Mouchais ; Thibault Raymond, St-Ganton et Baudu Andrée, La Chapronnais. / Décès — Prévert Clémentine, veuve Porcher, 79 ans, la Couarde ; Bodiguel Joseph, 72 ans, rue de Gare ; Rondeau Louis, 46 ans, Port-de-Roche ; Rouaud Pierre, 67 ans La Frébaudais ; Leblanc Henri, 73 ans, le bourg; Coignard Auguste, 67 ans, rue de la Gare ; Gaudichon Edouard, 81 ans, Cahan.

    DÉMOGRAPHIE 1968. — En 1968, la commune a enregistré 11 naissances. 8 mariages, 28 décès. / En 1967, ces chiffres avalent été respectivement de 19, 13, 22.

    CONCOURS ANNUEL DE BELOTE DES A.P.G. — Dimanche 12 janvier, au café Février, le bourg

    O.F. 21 janvier 1969

    L A N G O N

    Début d’incendie

    Un incendie s’est déclaré samedi soir vers 18 h., au village de la Louzais, dans la maison où habite M. Guerrier, 78 ans. - Les pompiers de Pipriac, sous les ordres du lieutenant Bertin, appelés sur les lieux, se rendaient rapidement maîtres du feu. - Dégâts matériels. / Sur les lieux, nous avons remarqué la présence de M. Renouard, député-maire et de M. Février, adjoint.

    O.F. 28 janvier 1969

    LANGON

    ASSEMBLEE GENERALE DU COMITE DES FETES. — Elle aura lieu samedi prochain, à 20 heures, salle de la mairie. Tous les membres du comité voudront être présents à cette réunion. Renouvellement du bureau ; décisions à prendre.

    RAMASSAGE D'ORDURES. — Le ramassage d’ordures aura lieu vendredi prochain, au bourg, la Gare, Port-de-Roche, Musson et La Louzais. A partir de janvier ce ramassage aura lieu chaque mois à Musson et à La Louzais.

    TROUVE. — Un bateau vert portant le nom « Le Marsouin » et la plaque du fabriquant au nom de Fumard, Artannes (Indre-et-Loire). S’adresser M. Divet, correspondant.

    O.F. 11 février 1969

    L A N G O N

    C a l e n d r i e r    d e s    f ê t e s    1 9 6 9

    9 mars : bal en soirée. / 4 mai : bal en soirée, élection des reines de Langon. / 13 juillet : bat public, en soirée. / 10 août ; grande fête, dont le programme sera communiqué ultérieurement. / 15 août : kermesse paroissiale.

    BANQUET ANNUEL DU COMITE DES FETES. — Il aura lieu le dimanche 23 février, au restaurant Hameline, à Port-de-Roche. Les membres du Comité et leurs familles, les sympathisants, peuvent assister à ce banquet. - Se faire inscrire chez M. Hameline, avant le 20 février, dernier délai.

    O.F. 27 février 1969

    LANGON - THÉÂTRE

    Dimanche 2 mars, à 1S h., salle des Menhirs, l’association théâtrale « Les Trois Masques » de Rennes, dont la valeur artistique est particulièrement reconnue et appréciée, présentera La Locanderia, de Goldini.

    C’est tout le charme de l’Italie du XVIII* siècle qui revit : aventures de cape et d’épée, gentilshommes amoureux, dialogues rebondissants, beaucoup d’imprévu et de gaieté. - Une seule séance, à 15 h.

    BAL. — Dimanche 9  à partir de 21 h., grande nuit dansante organisée par le Comité des Fêtes, sous la présidence de leurs majestés les Reines de Langon 1968. Cette soirée sera la dernière de leur règne avant l’élection, le 4 mai prochain, au cours de la « Nuit du Muguet ». des majestés 1969.

    NANTES. — Vers 1 heure, dans la nuit de vendredi à samedi, un grave accident de la circulation s’est produit à l’intersection du boulevard des Américains et du boulevard Schumann.

    Une voiture pilotée par M. Rémi Fauchard, demeurant au Plessis, est entrée en collision dans des circonstances encore mal définies, avec le véhicule de M. Alain Lecoq, 33 ans, demeurant 16, avenue des Matignans, à Nantes. Ce dernier, légèrement blessé, put d’ailleurs rejoindre son domicile après avois reçu des soins sur place.

    Par contre, les passagers de M. Fauchard étaient plus sérieusement atteints. M. René Martin, 21 ans, demeurant au Garais, était conduit au C.H.U., ainsi que M. Loïc Renouard, 26 ans, demeurant à Langon (Ille-et-Vilaine). Ce dernier paraissait même grièvement atteint. On apprenait hélas ! samedi, au début de la matinée, qu’il était décédé des suites de ses blessures.

    Il s’agit de la 11e victime d’accident de la circulation depuis le début de l’année, à Nantes.

    L'assemblée générale du comité des fêtes de Langon s'est tenue à son siège, salle de la mairie, en présence d’une nombreuse assistance.

    Après que son président, M Divet, eut ouvert la séance, passé en revue les résultats très encourageants de l'exercice 1968 et dit tout l'intérêt qu'il portait à la bonne marche du comité, l’assemblée écouta les rapports de ses secrétaire et trésorier généraux qui, tous, se félicitèrent des résultats obtenus. Puis on procéda au renouvellement du comité pour i969, qui se compose comme suit :

    Président d’honneur : M. I. Renouard, député-maire. Président : M. Divet Marcel. Vice-présidents : MM. Lehurt Marcel, Guihaire Pierre, Février Jean. Secrétaire général : M. Moquet Pierre. Secrétaire général adjoint : M. Meilleray Auguste. Trésorier général : M. Laurent Henri. Trésorier général adjoint : M. Frangeul Louis. Commissaires aux comptes : MM. Cassadou André, Frangeul René, Provost Albert. Commissaires à l’organisation : MM. Marchand Albert, Rouaud Victor, Harel Paul. Membres actifs : MM. Gascard Alphonse, Debray Jean, Macé Emile, Hameline André, Ripaud Roger, Bertin André, Mainguet Ferdinand, Bertin Pierre, Léveillard Marcel, Harel Guy, Massiot Michel, Dandé Alexandre, Delanoë Joseph, Lebroc Marcel, Delannée Eugène, Jollivet André.

    Les succès, remportés les années passées, ont incité les dirigeants à faire encore mieux durant 1969 : voici les manifestations prévues 9 mars, bal en soirée (nuit de la Mi-Carême). 4 mai, bal du muguet (en soirée), élection de reines de Langon I969. 10 août, grande fête, dont le programme sera communiqué ultérieurement, fête qui aura un cachet vraiment extraordinaire. Une autre manifestation importante aura probablement lieu également durant l'été, la date sera fixée prochainement.

    Bravo à cette sympathique équipe du Comité des fêtes qui, avec l’aide de M Renouard, député-maire, s’est donné pour mission la mise en valeur de Langon, par l’évolution sociale, culturelle et touristique.

O.F. 14 mars 1969

Mercredi vers 18 h. 15, un déraillement « d'engins d’entreprises » s'est produit sur la ligne Paris Quimper, à mi-distance entre la gare de Langon et Beslé-sur-Vilaine, perturbant sérieusement le trafic ferroviaire pendant 24 heures. - Dès 18 h. 30, mercredi soir, la circulation était interrompue sur la voie descendante (Rennes-Redon) et ne s'effectuait que sur voie unique. Jeudi, de 8 h. à 9 h. 30, le trafic a été complètement interrompu entre Langon et Beslé,afin de permettre à une grue de secours du dépôt de Rennes de dégager la Voie.

    Letransbordement des voyageurs touchés par cet incident, venant de Rennes ou de Redon, a été effectué par cars dans les meilleures conditions. Les trafics de marchandises ont été supprimés. Malgré cet incident, les gares de Langon et Beslé sort restées ouvertes aux voyageurs.

    Sur les lieux, outre M Divet, chef de gare à Langon. MM Allain, chef d'agence à Rennes. Tonnerre, Chef de district à Messac, et Ollivier, chef do section à Rennes, se sont rendus sur les lieux pour se rendre compte de l'importance des dégâts occasionnes à la voie.

O.F. 24 avril 1969

Le Conseil municipal de Langon, s’est réuni à la mairie sous la présidence de M. I. Renouard, député maire.

SUBVENTIONS 1969

Société sportive « Espérance de Langon » 1.000 F; Caisse de l’école publique 200 F ; Comité des fêles de Langon 500 F; Bibliothèque Centrale de Prêt 100 F; Chambre des Métiers d’Ille-et-Vilaine 100 F;

    Centre Anticancéreux de Rennes 100 F; Association « Les Papillons Blancs » 50 F ; Ecole Ménagère Rurale de Grand-Fougeray 100 F; Maison d’Apprentissage de Bœuvres 50 F; Redon Olympic Cycliste 50 F' ; Association des Paralysés de France 20 F; Les Amitiés Sociales 30 F; Prévention Routière d’Ille-et-Vilaine 20 F; Association Valentin Hauy 20 F; soit un total de 2.340 F.

    Cimetière. — Supplément au tarif des concessions de terrain au cimetière : 50 F pour 15 ans ; 100 F pour 30 ans ; 200 F pour 50 ans et 1.500 F pour les concessions perpétuelles.

    Décisions diverses. — Le Conseil approuve la dépense de 1.560 F nécessaire pour l’installation d’un poste de téléphone public au village de Balac.  / Décide l’acquisition d’extincteurs pour les locaux sportifs et la salle des fêtes. / Donne un avis favorable à l’acquisition d’une partie de la châtaigneraie, appartenant à la S.N.C.F. pour un agrandissement futur du cimetière. / Accepte la participation de 2.000 F demandée par M. le Préfet de région pour la restauration de la Fresque de la Chapelle Sainte-Agathe (Monument historique Gallo-Romain situé face à la mairie). / Propose la mise en location d’un logement de 4 pièces compris dans les bâtiments de l’ancienne colonie de vacances sur la lande de Langon. / Désigne MM. Renouard, Février, Perrigué pour représenter la commune au syndicat intercommunal à vocation multiple d’aménagement du pays de Redon. / Demande au maire, de constituer le dossier nécessaire en vue d’une subvention de 15.000 F maximum qui pourrait être éventuellement versée à la commune par l’administration centrale, après achèvement des travaux du nouvel hôtel intercommunal des Postes, dont la construction vient de commencer.

    O.F. 18 avril 1969

    LANGON

    Le tournoi de football

    Dimanche dernier, en présence de nombreux spectateurs s’est déroulé le tournoi de football organisé par l’Espérance Sportive sur le terrain de la Lande. Le temps était beau mais froid, le jeu agréable à suivre. Voici les résultats :

    Eliminatoires. — Langon I bat Sainte-Anne 2-0 ; Guipry bat St-Sulpice par 3 corners ; Langon II bat Saint-Just par 1-0 ; Bains sur-Oust bat Renac par corner après prolongation ; Grand-Fougeray bat Maure par forfait.

    Quart de finale. — Langon I bat Grand-Fougeray 2-0 ; Bains sur-Oust bat Langon II 2-0 ; Guipry bat Renac après prolongation par un corner.

    Demi-finale. — Langon I bat Grand-Fougeray repêché 2-0 ; Guipry bat Bains-sur-Oust 1-0.

    Finale. — Guipry bat Langon   -   L’U.S. Guipry-Messac remporte le tournoi.

O.F. 6 mai 1969

Il y avait foule dimanche soir, à la salle des fêtes de Langon, à l’occasion du bal d’élection de la reine. Cette soirée dansante, présidée par M. Renouard, député-maire, était animée par M. Jean-Paul Cuguen. Le comité organisateur s’était assuré le concours d’une excellente formation musicale que les nombreux couples ont pu apprécier. Quatorze candidates briguaient le titre.

Le dépouillement des votes se fit sous le contrôle de M. Divet, président, et les membres du comité des fêtes. La proclamation des résultats donna lieu à des ovations joyeuses. Mlle Jocelyne Macé, reine, Mlles Jacqueline Brard et Marie-Claude Frangeul, demoiselles d’honneur, ont été désignées comme Majestés 1969 de la charmante petite commune de Langon. Après la remise des écharpes par les reine 1968, et des gerbes, les nouvelles élues durent satisfaire à l’article 12.

    Au cours d’un champagne d’honneur, M. Divet remercia les participantes et tous ceux qui avaient pris part à l’organisation de cette brillante soirée, sans oublier de saluer l’élégante reine de la commune libre de Malon, Mlle Cécile Paumier. Il donna rendez-vous à tous aux prochaines festivités de Langon et en particulier à la noce bretonne du 10 août.

O.F. 27 mai 1969

REDON. — Lundi, vers 15 h 15, un accident s’est produit au lieudit « Louzais », en Langon (35).

Une voiture venant de Beslé et se dirigeant vers Pipriac, conduite par M. Michel Olivier, receveur des P. T. T. à Kérien (Côtes-du-Nord) est entrée en collision avec un autre véhicule venant de Langon, piloté par M. Delanoë, secrétaire de mairie à Langon, qui avait priorité.

Le choc a été violent. M. et Mme Delanoë ont été sérieusement blessés et dirigés par l’ambulance des pompiers de Redon à la clinique de cette ville. La gendarmerie a ouvert une enquête.


O.F. 17 juin 1969

- Lire -

O.F. 2 juin 1969

2éme tour


    O.F. 26 juin 1969

    LANGON

    ETAT CIVIL de mai. — Mariages : Monsieur Quéré Jean-Yves, employé d'assurances à Douarnenez et Mademoiselle Palussière Marie-Claude, s. p., rue de la Gare. / Décès : Mlle Gaudichon Anne-Marie, 79 ans, le Bourg.

O.F. 15 juillet 1969

La chapelle de la maison mère des sœurs de Notre-Dame des Chênes n’aurait pu accueillir la nombreuse assistance prévue pour cette cérémonie de professions religieuses qui eut lieu vendredi à l’église paroissiale de Paramé.

C'est au cours d’une messe concélébrée par Mgr Riopel, évêque auxiliaire entouré des abbés Gougeon, aumônier de la

    maison mère ; Pannetier, professeur au Petit Séminaire de Châteaugiron ; Savatte, vicaire à Cancale ; Ollivon, curé de Paramé ; Louvel, aumônier de Choisy et Le Pabic, supérieur de la Confinais en Plancoët (et deux prêtres hollandais en fonctions dans l’Yonne) que ces religieuses prononcèrent leurs vœux.

    Trois d’entre elles firent leurs premiers engagements dans la vie religieuse : sœur Maria Goretti (Félicienne N’Bo Chiguié, de la Côte-d’Ivoire) ; sœur Marie-Françoise (Marie-Françoise Hodbert), originaire de Hirel ; sœur Marie Caritas (Annemie Mejs, de Schaesberg, Hollande).

    Quatre religieuse professes s’avancèrent vers l’autel à l’appel de leur nom pour leur engagement définitif dans la congrégation : Sœur Saint François de Salles (Monique Souvestré, de Saint-Didier) ; sœur Anne-Véronique (Solange Bordais, de Cornille) ; sœur Marie de l’immaculée (Monique Dandé, de Langon) ; sœur Pierre du Christ (Jeannine Peuvrel, de Baguer-Morvan).

    Après avoir reçu les vœux temporaires ou perpétuels, Mgr Riopel, dans une homélie, remercia les familles d’avoir accepté l’entrée de leurs enfants dans la vie religieuse et exalta le don total au Seigneur. / Les professes avaient en effet la joie en ce jour d’être assistées de leurs familles, ainsi que de prêtres de leurs paroisses. La jeune Africaine bénéficiant pour sa part de la présence d’un cousin de passage à Paris.

    Cette cérémonie se déroula en présence d’un grand nombre de fidèles et de religieuses de la congrégation de Notre-Dame des Chênes.

O.F. 15 juillet 1969

    La section locale des Anciens Combattants de Langon a désormais un appui de poids : la troisième génération du feu, telle qu’on l’appelle, s’est regroupée et a vu sa naissance consacrée dimanche matin par une cérémonie à laquelle assistaient MM. Le docteur Henry, président départemental de l’U.N.C. ; Louis Guérin, vice-président ; Renouard, député-maire, et Albert Guérin, président d’honneur des A.C. 14-18 de Langon.

    La journée avait commencé par une messe du souvenir à laquelle assistaient tous les membres de la nouvelle section. Rassemblés ensuite autour du monument aux Morts, les A.C. d’A.F.N. se virent remettre solennellement la médaille du mérite. Arborant fièrement cette marque de vertu, c’est avec la même solidarité qu’ils assistèrent à la remise officielle du drapeau, que le docteur Henry devait confier au nouveau « promu » au grade de porte-drapeau, M. Clément Laurent. Le docteur Henry devait prendre à cette occasion la parole, afin d’exprimer ses félicitations à cette nouvelle vague d’A.C. qui entre ainsi dans la grande famille.

    M. Joly, le nouveau président, avait auparavant « inauguré » ses nouvelles fonctions en déposant une gerbe au monument aux Morts.

    O.F. 21 juillet 1969

    Alerte au feu samedi pour les pompiers de Langon. En fin d’après-midi des flammes apparurent sous des souches auprès du domicile de M. Lehurt, entrepreneur de maçonnerie. L’incendie prenait des proportions inquiétantes lorsque survinrent les pompiers de Redon qui, à l’aide de deux lances, neutralisèrent ce début d’incendie qui aurait pu avoir des conséquences plus graves.

    O.F. 25 juillet 1969

- Sujet récurrent...mais ce sont bien - hormis les "Demoiselles" -  les édifices, et particulièrement la chapelle Sainte Agathe

 qui font la notoriété de notre cité ! Lire (ou relire) -

O.F. 4 août 1969

A LANGON au monument de Port-de-Roche

Pendant que Bain-de-Bretagne célébrait dans un brillant éclat la libération, Langon honorait ses disparus et fêtait sa libération. Après une messe dite par l’abbé Briand, recteur, et une pieuse cérémonie au monument aux Morts, les autorités, les associations patriotiques, les Anciens Résistants et Déportés se rendaient au monument de Port-de-Roche. On y notait la présence de M. Gasnier, sous-préfet de Redon, représentant le préfet de région ; M. Renouard, député-maire de Langon ; Mme Deplantay, présidente du Comité des Combattants Volontaires de la Résistance.

La cérémonie débuta par la découverte d’une plaque érigée à la mémoire de M. Pierre Baudu, déporté, ancien conseiller municipal de Langon, mort en 1949. C’est son fils, M. Michel Baudu, qui enleva le drapeau tricolore.

    Pendant que les drapeaux français et américains flottaient dans le ciel bleu et que neuf anciens résistants prenaient derrière chacune des neuf pierres élevées à la mémoire de ceux qui tombèrent à l’aube du 6 août 1944, M. Renouard, député-maire, rappela les circonstances de la tragédie et rendit un solennel hommage aux disparus. Puis, Mme Duplantay, le commandant Pietri, M. Le Joncour de Morlaix et M. le sous-préfet de Redon apportèrent chacun un témoignage des sacrifices héroïques des résistants et des déportés et l’horreur des camps de la mort.

    Après s’être recueillies devant le monument qui perpétue leur souvenir les diverses délégations se sont séparées pour quelques instants. (Pour se retrouver à Pipriac au menhir de la Croix-du-Rosais, puis à Redon).

O.F. 5 août 1969

Toute la région de Redon se souvient encore du succès populaire de la fête de l’an dernier commémorant le centenaire de Port-de-Roche, à Langon.

Cette année, et précisément dimanche prochain, le Comité des fêtes organise une manifestation d’un autre genre. Elle aura trait au folklore breton. Et les acteurs de cette grande journée seront les propres habitants de la commune.

    Les organisateurs attendent encore des milliers de visiteurs pour cette « Noce bretonne » qui ne compte pas moins de 150 costumés et à laquelle l’Accordéon Club Redonnais apportera son concours.

    Voici un aperçu du programme de cette journée placée sous la présidence d’honneur de M. Renouard, député-maire :

    A 9 h. 30 : rendez-vous des costumés au bourg. / A 10 h. : réception de la Reine et de ses demoiselles d’honneur à la mairie. / A 10 h. 15 : défilé de la noce vers Port-de-Roche. / A 10 h. 30 ; messe en plein air. / A 12 h. : grand repas de noce. Prix du repas : 12 F (se faire inscrire chez M. Debray, boucher à Langon ; Marchand, rue de la Gare ; Divet, gare de Langon, jusqu’au 7 août inclus). / A 14 h. 30 : grand défilé de la noce. / A 15 h. : démonstration de danse par les Bretons de Langon. / A 15 h. et 21 h. : grand bal.

    Sur le terrain l’entrée sera gratuite. On pourra y déguster de savoureuses galettes, saucisses et se rafraîchir.

****************************************

O.F. 7 août 1969

Toute Langon, petite bourgade du sud de l’Ille-et-Vilaine, ne ménage pas ses efforts dans les préparatifs de ses festivités. Une fête folklorique avec une authentique « noce bretonne » d'antan figure au programme des réjouissances de dimanche prochain qui auront lieu sur les bords de la vilaine. Le président du comité des fêtes, M. Marcel Divet, qui n’est autre que le chef de gare, s'est fait chorégraphe le soir, après son travail, pour apprendre les danses bretonnes aux 150 costumés locaux qui seront dimanche les principaux acteurs de cette manifestation inédite.

Pour les répétitions qui se déroulent à la salle des fêtes, si le chef de gare a laissé sa casquette aux vestiaires, il a emporté son sifflet pour mettre au pas « ses élèves » et leur apprendre les rythmes de la polka piquée, d’une scottish ou d’une ridée que ne renieraient pas nos grands-parents

    Tout le monde se prête de bonne grâce à ces séances toujours joyeuses. Un coup de sifflet : c'est le silence. La bande magnétique déroule un air musical enregistré par M. Joseph Laillé. Petits et grands, jeunes et moins jeunes partent d’un bon pied. Scène charmante où paysans, artisans, commerçants, ouvriers étudiants et jusqu’aux jolies Parisiennes en vacances, travaillent pour la même cause, et participent avec entrain aux préparatifs. Les jeunes rivalisent souvent avec les anciens fiers de voir à l’honneur leurs danses favorites. Toute la soirée, tant que durera la répétition. L’ambiance restera formidable. Et pendant les poses, les farces ne font pas défaut.

    M. Divet, l’infatigable animateur des festivités locales (notre correspondant â Langon) ne tire nulle gloire de ce travail bénévole.

    « Ça permet île mieux se connaître, de s'apprécier et de créer un climat de confiance, d'union el d’amitié », nous disait-il l'autre soir entre deux danses.

    Bien entendu, pour cette manifestation, on attend beaucoup de monde dimanche prochain, à Langon. Et le programme des festivités de la journée, variées à souhait, avec notamment une messe en plein air, un défilé costumé en carrioles, deux bals sans oublier une grande fête champêtre avec la traditionnelle galette-saucisse, donneront sûrement satisfaction à tous les visiteurs.

****************************************

O.F. 11 août 1969

Compte-rendu de la journée

Lire

 

Ci-contre

Résumé en images - diaporama

 

 O.F. 16 août 1969

"Après une messe en plein air dite par le R. P. Le Hur et une brève cérémonie mariale, la kermesse de Langon a pris son essor sur lu lande. Les visiteurs ont été nombreux à venir témoigner leur sympathie à l’abbé Briand, recteur, comme on le voit   ici * , à l’heure de l’apéritif."

 

* Légende d'une photo malheureusemeny inexploitable !

O.F. 21 août 1969

LANGON

L’Entente Communale des chasseurs de Langon, résultant de la fusion de la Société des Chasseurs de Langon et de celle de l’Amicale des Chasseurs de Langon, a tenu son Assemblée Générale annuelle à la mairie de Langon.

Jours de chasse : Maintenus les dimanche et jeudi de chaque semaine, ainsi que les jours fériés. Par contre la chasse du lundi suivant l’ouverture est supprimé.


    Prix de la carte : Pour les Sociétaires le prix de la carte est porté de 10.00 Frs à 15.00 Frs. / Actionnaires : Pour les actionnaires le prix de la carte est uniformément porté à 150.00 Frs. / Distribution des cartes : A compter du 1er septembre, les cartes seront mises à la disposition des chasseurs chez M. Le Dimnat, trésorier, Pierre Guihaire à la Morinais et au café Paul à la Gare de Langon. – Si possible se munir de la carte 68-69 et du permis de chasse en cours de validité. / Invitations : A compter du quatrième dimanche y compris l’ouverture, soit en principe le 19 octobre / Repeuplement : Un repeuplement massif de faisans sera fait sur la chasse aussitôt la fermeture.

    Election du bureau : Le bureau a été reconduit dans sa totalité. Président : Retière E. / Président adjoint : Moquet P. / Vice-présidents : Perrigué Henri, Dandé Alexandre. / Secrétaire : Retière J.-Y. / Secrétaire adjoint : Philippe M. / Trésorier : Le Dimnat / Trésoriers adjoints : Guihaire Pierre et Cognard P. / Membres : Bertin P., Macé A., Mondy J., Joly R., Guérin J., Macé M., Audaire H., Debray J., Rouaud V., Gascard A.

    Jeudi matin plusieurs cérémonies ont eu lieu à Langon à l’occasion de l’inaugurationdes nouveaux locaux de la mairie.

    Lire la suite

O.F. 9 septembre 1969

Innovation au comité des fêtes de Langon qui recevait dimanche soir sous un immense chapiteau Yvette Horner, la célèbre vedette de l’accordéon et ses musiciens. La piste le danse fut très largement utilisée mais de nombreux couples étaient venus aussi pour admirer les talents de la gracieuse vedette qu’une heureuse surprise attendait.

    En effet M. Marcel Divet, président du comité des fêtes lui remit un cadeau cependant que son jeune fils Loïc lui offrait une gerbe de glaïeuls. A cette occasion tous les regards se braquèrent sur la scène où avaient pris place M. Février maire-adjoint, les majestés de Langon et les reines des Genêts d’Or de la commune libre de Malon.

    Une belle soirée qui marquera dans les annales de Langon où les festivités son toujours réussies.

    O.F. 29 septembre 1969

    M O D I F I C A T I O N S   D E   D O Y E N N É S. Fougeray-Messac : Les paroisses de Guipry, Messac, La Noë Blanche et Saint-Malo de Phily sont rattachées au doyenné de la région du Grand-Fougeray. Le nouveau doyenné portera le nom de « Fougeray-Messac ».

    Région de Renac : Le sous-secteur rural du doyenné de Redon sera désormais un doyenné à part entière tout en travaillant étroitement avec le doyenné urbain de Redon, dans le cadre de la zone interdiocésaine de Redon. La paroisse de Langon est rattachée à ce doyenné.

    O.F. 11 octobre 1969

    Nouvelles religieuses — • NOMINATIONS. — Par décision de l’archevêque, l'abbé Louis Houdayer, recteur de Chasné et de Saint-Sulpice-la-Forêt, est nommé au doyenné de la région de Renac et plus spécialement chargé, comme recteur, de la paroisse de Langon ;

    O.F. 13 octobre 1969

    LANGON — • ETAT CIVIL de septembre. — NaissancesSerge Harel, le Bourg ; Stéphane David, Cité des Pins. MariagesHenri Provost, cultivateur à Bernuit et Solange Prévaire, cultivatrice, le Bot ; François Prévaire, cultivateur, le Bot, et Marie-Annick Hamon, cultivatrice, Ste-Anne : Michel Prévaire, commis-boucher, Nozay, et Antoinette Briand, mécanicienne en confection, Saint-Herblain. (Triple mariage : photo)DécèsAugustine Duval, 88 ans, Cahan.

O.F. 23 octobre 1969

L 'installation de l'abbé HOUDAYER nouveau recteur de Langon — Dimanche après-midi la population s’était rassemblée pour accueillir son nouveau pasteur, l’abbé Houdayer, venant de Chasné-sut-Illet.

 Devant la mairie, M. Renouard, député-maire, entouré des membres du Conseil municipal, était venu saluer le nouveau pasteur et lui apporter les souhaits de bienvenue de sa commune. Après l’avoir remercié, l’abbé Houdayer gagnait en tête de la procession le Monument aux Morts où une gerbe était déposée, puis ensuite l’église pour la cérémonie d’installation.

C’est l’abbé Gaudichon, doyen de Renac qui procéda à la cérémonie d’installation en présence de l’abbé Domagné, curé-doyen de Liffré, de l’abbé Trémoureux, curé de Bains-sur-Oust ; de l’abbé Paumier, recteur de Brain ; de l’abbé Péniguel, recteur de La Chapelle ; de l’abbé Poirier, recteur de Ste-Marie ; des abbés Porcher et Evain, de Langon ; de la famille de l’abbé Houdayer, et d’une assistance nombreuse.

Nous adressons à l’abbé Houdayer nos vœux de long et fécond ministère dans la paroisse.

    O.F. 6 novembre 1969

    Mardi après-midi, un automobiliste, M. René Renouard, 20 ans, demeurant à Langon, circulait sur la R.N. 177 Redon-Rennes. Arrivé au lieu-dit l’Evanière, en Ste-Marie, il perdit le contrôle de son véhicule qui se retrouva dans le fossé. / Grièvement blessé, M. René Renouard fut transporté à l’hôpital de Redon par l’ambulance des pompiers. Son état s’aggravant, il a été admis au centre hospitalier de Pontchaillou à Rennes.

    O.F. 24 novembre 1969

     

Au cours de la dernière guerre, Langon fut un important centre de Résistance. Lire la suite

    O.F. 12 décembre 1969

    LANGON

    CONSEIL MUNICIPAL

    Le Conseil municipal de Langon s’est réuni, sons la présidence de M. I. Renouard, député-maire.

    QUESTIONS SCOLAIRES. - Le Conseil accorde une subvention de 2,50 F par élève pour les arbres de Noël. / Il fixe à 25% par un la participation de l’instituteur dans les dépenses de fuel pour le chauffage de son appartement. / Il accorde une subvention de 1.500 F pour chacune des écoles privées au titre de participation aux frais de ces établissements. / II approuve les devis présentés par M. l’instituteur public s’élevant à 320 F pour emploi des fonds de la Caisse départementale scolaire.

    DIVERS. Le Conseil décide le renouvellement du bail du Presbytère au nom de l'abbé Houdayer, nouveau recteur, aux conditions consenties â ses prédécesseurs. / Il prend l'engagement demandé par l'Administration des P.T.T., de laisser les locaux devant abriter le bureau de Poste et le logement du receveur à disposition de l’Administration des Postes pendant au moins dix-huit ans. / Il décide la vente de l'immeuble servant actuellement de bureau de Poste, sur une mise â prix de 25.000 F si l'Administration des Postes donne son accord. / La décision demandée par le préfet d’une subvention communale de 3.750 F pour la restauration de la chapelle Sainte-Agathe est reportée en 1970.

    O.F. 13 décembre 1969

     


    R E D O N. — Vendredi matin, un camion appartenant à M. Marcel Le Comte, négociant en vins à Brissac (Maine-et-Loire), a été victime du verglas à Langon (Ille-et-Vilaine).

    Au moment où le chauffeur allait négocier un virage, à l’entrée du bourg de cette localité, son déchargement se déportait sur la gauche. De nombreuses bouteilles vides et des casiers ont été détruits. L’avant du véhicule a été endommagé. Le chauffeur est sorti indemne.


1970

    O.F. 23 janvier 1970

    Dimanche matin, salle de la mairie, s’est déroulée la traditionnelle cérémonie des vœux du nouvel an. M. Renouard, député maire, était entouré de ses adjoints, MM. Février et Dandé ; des conseillers municipaux, des membres du Bureau d’Alde Sociale et du personnel municipal et communal.

    Après avoir présenté ses vœux à toute l'assistance M. Renouard remercia les membres du conseil municipal et du Bureau d’Aide Sociale pour leur participation a la vie active de la commune. Puis il fit remarquer que 1969 avait vu la réalisation de nombreux projets et souhaita que 1970 soit une nouvelle année de travail et de réalisation, en particulier, terminer les nombreux projets en cours.

    Un vin d’honneur termina cette cérémonie.

    O.F. 5 mars 1970

 

Journéede gaieté, dimanche dernier, lors du banquet annuel du comité des fêtes, serviau restaurant Hameline à Port-de-Roche.

 Durant tout le repas, copieusement servi, chanteurs et conteurs se succédèrent, créant une ambiance joyeuse et gaie.

Pendant le repas, M. Divet, président du comité, prit la parole pour remercier M. Renouard, député maire, présent à cette sympathique réunion ; il remercia la nombreuse assistance et termina sur ces mots : « Votre présence est un encouragement et une grande marque de sympathie pour les dirigeants du comité ».

    M. Renouard, député maire, après avoir excusé Mme Renouard, absente pour raison familiale, remercia M. Divet pour son dynamisme au sein du comité des fêtes ; s’adressant à toute l’assistance. Il dit la Joie qu’il éprouvait de passer quelques moments de détente, avec le comité des fêtes. M. Renouard félicita tous les membres du comité et souhaita une pleine réussite des manifestations en 1970.

    Cette réunion se termina fort tard dans la soirée et tous se donnèrent rendez-vous pour le banquet 1971.

    O.F. 7 mars 1970

    LANGON

    CONSEIL MUNICIPAL - BUDGET PRIMITIF

    Le conseil municipal de Langon s'est réuni à la mairie, sous la présidence de M. Renouard, député-maire, pour procéder au vote du budget primitif 1970. M. Lancé, receveur municipal, percepteur de Redon, ainsi que M. Achard, ingénieur T.P.E. â Redon, étaient présents à cette réunion.

    Le budget primitif s'élève en recettes et en dépenses â 250.193 F 40. / Les cantines n’ont pas été augmentées et se chiffrent à 31.700 centimes pour la taxe de voirie et 49.100 centimes généraux. / La section budgétaire « Voies et Chemins » s'élève â 60.800 F.

    A cette même réunion, les conseillers ont décidé l'extension de l'éclairage public, au bourg et à la gare, ainsi que l'installation de cinq lampes à Port de Roche. Un crédit de 10.000 F a été prévu pour ces travaux, cette somme devant être complétée au budget supplémentaire si la dépense est supérieure.

    O.F. 13 mars 1970

    LANGON

    ETAT CIVIL

    Naissances – Dominique Debray, la Pommardière ; Béatrice Ridoux, Tréau. / Décès – Mme Vve Chapelle, née Marie Saloux, 76 ans, place de la gare.

    THEÂTRE – Salle des Menhirs, dimanche 15 à 15 h., la troupe de Langon interprétera la comédie de J. des Marchenelles « En plein cœur » .

    AUX JEUNES. — Tous les jeunes désirant être costumés pour la fête des Retrouvailles sont invités à se faire inscrire près de M. Divet, président du Comité des Fêtes.

    O.F. 20 mars 1970

    L A N G O N

    Kermesse à S t -J o s e p h -d u -C h ê n e -M o r t

    Dimanche 22 mars, à partir de 14 h, sur le champ de foire qui, il y a déjà plusieurs dizaines d’années connaissait l'affluence des foires d'antan, où les camelots se tenaient au coude à coude offrant leur marchandise aux passants.

    A cette foire de St-Joseph qui avait lieu le 19 mars, on y venait de plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde en touchant les bœufs ou les chevaux.

    De nombreux stands variés et jeux divers accueilleront les visiteurs. Le soir à la salle des Menhirs, pour terminer cette journée, la troupe de Langon interprétera la comédie de J. des Marchenelles, En plein Cœur.

    O.F. 2 avril 1970

    EN cette période de hautes eaux, le terrain de Langon, au cœur d'une lande et perché sur une butte, ne risque pas l'inondation... et c'est heureux, car, malgré le jumelage sportif et interdépartemental de Langon et, de Beslé, cette dernière commune, dépendant de Guémené-Penfao, serait bien incapable d'offrir à sa consœur un terrain de rechange. Bien sûr, la fusion existait dans les faits, mais, depuis deux saisons, elle a été officialisée par la Ligue de l’Ouest ; et, à présent, on la retrouve à tous les échelons du club, puisque dirigeants et joueurs des deux communes se partagent le bureau et l'équipe...

     

     

    O.F. 9 avril 1970

    L A N G O N

    CINEMA. — Les dimanches 19 et 26 avril, à 20 h 30, salle des Menhirs « Il suffit d’aimer ».

    Dates à retenir 19 avril : à 15 h, projection des films de la fête des retrouvailles 1969. / 26 avril : à partir de 8 h 30, salle de la mairie, élection des reines de Langon pour 1970. A cette occasion, le Comité demande aux Langonnais de venir nombreux voter pour élire les majestés 1970. Toutes les jeunes filles désirant faire acte de candidature à l’élection des Reines de Langon, sont invitées à le faire savoir à M. Divet, président du Comité des fêtes, avant le 19 avril.

    O.F. 5 mai 1970

    Le tournoi annuel de l’Espérance Langon-Beslé, a eu lieu dimanche après-midi. Plusieurs équipes de la région y participaient. En finale, Langon était opposé à Maure-de-Bretagne. Les joueurs de l’Espérance se montrèrent supérieurs aux Mauritaniens et remportèrent brillamment la coupe.

    A l’issue du match, M. Renouard, député-maire remettait la coupe au capitaine de l’équipe locale, Claude Julaud, cependant que MM. Février, président et Frin, secrétaire, félicitaient les vainqueurs de la journée.

    Les minimes de l’Espérance Sportive qui terminent premiers du championnat de leur équipe devant Pipriac et Bains-sur-Oust. Cette jeune équipe prometteuse a seulement concédé deux matches nuls au cours de la saison.

    Dimanche, au tournoi de football, le Gd Fougeray était bien représenté : l’Etoile Sportive, alignait trois équipes.

    Eliminatoires : Gd Fougeray (1) bat Noë-Blanche, 5 à 0 ; Ste Anne bat la Dominelais sur corners ; Gd Fougeray (cadets) bat Sion (1), 1 à 0 ; Langon (1) bat Gd Fougeray (II), 1 à 0. / Demi-finale : Gd Fougeray (1) bat Gd Fougeray (cadets), 1 à 0 ; Langon bat la Dominelais, 2 à 0. / Finale : Langon bat Gd Fougeray (1), 1 à 0. / Après remise du challenge par l’abbé Even, il fur procédé au tirage de la tombola.

    O.F. 27 mai 1970

    L A N G O N remporte le tournoi de LOHEAC

    Dimanche, le tournoi de football organisé par le Réveil de Lohéac a été suivi par un nombreux public. Il fut très bien arbitré par MM, Hiard et Pitaud, arbitres officiels et anciens joueurs du Réveil.

    M. Legrand, président de la société, en présence de M. Gicquel, maire de Lohéac, et de nombreuses personnes remit la coupe aux vainqueurs.

    Éliminatoires. — Langon bat Maure, 2 à 0, Baulon bat Saint-Just, 1 corner à 0 : Lohéac II bat Lieuron. 3 à 0 ; Lohéac I bat Renac. 1 corner à 0 ; Guipry bat Vétérans Lohéac, 3 corners à 0. / Quarts de finale. — Lohéac I bat Renac, 1 à 0 ; Langon bat Saint-Just, 2 à 0 ; Guipry bat Lohéac II, 1 à 0 ; Baulon bat Vétérans, 1 à 0. / Demi-finales. — Langon bat Lohéac I par 1 à 0 ; Baulon bât Guipry, 3 à 0. / Finale.Langon bat Baulon, 2 à 0.

    Merci à toutes les personnes qui ont contribué au succès de ce tournoi.

    O.F. 16 mai 1970

     

    Notre photo : Mlle Francette Hameline, reine, est entourée de Mlles Huguette Panhaleux et Maryse Mainguet, demoiselles d'honneur.

    Le Comité des Fêtes de Langon. Que préside M. Divet. a. par les suffrages des Langonnais venus nombreux voter, élu ces Majestés 1970.

    Onze candidates briguaient le titre. Le dépouillement des votes se fit sous le contrôle de M. Divet, président, des membres du Comité des Fêtes, ainsi que trois membres de la Maison des Jeunes.

    La proclamation des résultats, faite par M. Renouard, député-maire, donna lieu à des ovations joyeuses et rendez-vous fut donné pour le 28 juin où aura lieu, au cours d'une soirée dansante, le couronnement des Majestés.

 

    O.F. 26 mai 1970

    L A N G O N

    ETAT CIVIL D’AVRIL – Naissances : Anne Maillet, la Favrais ; Françoise Heuzé, Port-de-Roche ; Hervé Gauvin, la Glénais ; Valérie Bouvet, rue de la Gare. / Mariage - Jean-Yves Garçon, menuisier, au bourg, et Marie-France Hinot, mécanicienne en confection, au bourg. / Décès – Alfred Maillet, 72 ans, la Bossuais-du -Bot ; Gabriel Pontlevé, 78 ans, rue de la Gare.

    CINE-CLUB – Samedi 30 à 21h., le ciné-club de la Maison des Jeunes présentera un film réalisé par Marcel Camus : « Orfeu-Negro »

    O.F. 26 juin 1970

    L A N G O N

    E T A T   C I V I L  D E   M A I

    Mariage. — Hubert Langlais, chauffeur, Messac, et Annick Ducloyer, ouvrière d'usine, Les Brûlais. / Décès. — Mme Vve Angélina Mondi, 83 ans, La Lande du Moulin ; M. Marcel Provost, 61 ans, La Louzais.

    ____________________________

    A QUI ? — Deux paires de chaussures, route de Langon à Renac. Les réclamer à la mairie.

    BAL DU COURONNEMENT. — Il aura lieu dimanche, à 21 heures, à la salle des fêtes, sous la présidence de M Renouard, député-maire.

    CINE-CLUB. — Samedi, à 21 heures, salle des Menhirs, le Ciné-Club de la M.J.C. présentera : « Les aventures du capitaine Hatt », film d'aventures de Raoul Walsh.

O.F. 1 juillet 1970

 

 

    C’est au cours d’une brillante soirée dansante que la reine de Langon, Mlle Francette Hameline et ses demoiselles d'honneur, Mlles Huguette Panhaleux et Maryse Mainguet ont reçu la couronne due à leur rang. M. l. Renouard présidait cette soirée organisée par le comité des têtes qu’il se plut à féliciter pour son dynamisme. Il adressa également ses plus vifs compliments aux majestés de Langon 1970.

Les majestés langonnaises entourées de M. Renouard, député-maite

et Divet, président du comité des fêtes.

    Au champagne d'honneur qui suivit, M. Marcel Divet, président souligna le travail de tous les membres du comité qui se dévouent sans compter pour assurer de belles manifestations à Langon. Il salua également la présence des membres du comité de la commune libre de Malon et remercia toutes les personnes qui apportent un concours précieux dais les diverses organisations toujours très réussies.

    Alors que les gracieuses ambassadrices de Langon disparaissaient sous les gerbes et les cadeaux qu’elles venaient de recevoir, chacun leva son verre en son honneur. Pendant ce temps-là les danseurs évoluaient sur la piste dans une ambiance très joyeuse et détendue.

    Le comité organise prochainement deux importantes manifestations estivales : le 19 juillet, fête folklorique de Malon en Guipry (500 sonneurs et danseurs) et le 9 août, à Langon, fête des Retrouvailles, avec 200 costumés).

    O.F. 6 juillet 1970

    L A N G O N

    A propos d’une certaine construction de Port-de-Roche

    Dans notre édition du 24 juin, partageant le point de vue de nombreuses personnes de Langon ou de passage, nous avons déploré, qu’au point de départ d'une route touristique, l’autorisation ait été donnée à la construction d’un édicule portant en lettres rouges démesurées, l’indication : « Urinoirs publics ». Ce n'était évidemment pas l’utilité de l'édicule que nous contestions, mais la place et l'importance qui lui avaient été données. En ce qui le concerne, le conseil municipal de Langon avait donné son autorisation sous réserve que la construction soit masquée par des plantations et M. Renouard, maire de la commune, est intervenu plusieurs fois, personnellement, en ce sens.

    Dans une lettre qu’il vient de nous adresser en « recommandé », M Hameline, restaurateur à Port-de-Roche, a indiqué qu’il va faire disparaitre les lettres monumentales et qu'il va maintenir la construction qu'il a réalisée « de ses propres deniers ». Il nous demande de préciser qu'il a bien eu « un permis de construire numéro 535.47 en date du 14 novembre 1967 ».

    En somme, il ne reste plus à M. Hameline qu'à faire les plantations exigées par la municipalité de Langon...

    O.F. 9 juillet 1970

    L A N G O N

    LA S. N.C. F. COMMUNIQUE. — La gare de Fougeray-Langon est transformée en établissement sans gérance, rattachée sur le plan commercial, à la gare de Messac. (Tél. P.T.T. 117). Cette mesure entraîne les modifications suivantes :

    Voyageurs : La gare de Fougeray-Langon continue comme antérieurement d’être desservie par les trains de la ligne de Rennes à Redon. La délivrance des billets est effectuée sous certaines conditions, par le Chef de train. Pour les bagages à l’arrivée, les voyageurs sont invités à se présenter à la gare de Beslé. / Pour les autres voyageurs et pour les bagages, la clientèle a la possibilité de s’adresser à la gare de Messac.

    Marchandises : l’enlèvement et la livraison de petits colis et expéditions de détail sont assurés dans les dépôts installés chez M. Jolivet, Café à Langon ; M. Loisillon, Café au Grand-Fougeray ; M. Taillandier, à Ste-Anne-sur-Vilaine. (Le service des envois par wagon continue d’être assuré, les opérations commerciales étant effectués par la gare de Messac).

La Maison des Jeunes et l’Association Sportive Beslé-Langon transportèrent pour un dimanche après-midi les nombreux spectateurs présents à la Drionnais au Far-West. Cow-boys et Indiens participèrent aux diverses attractions inscrites au programme et offrirent un excellent divertissement.


 


C'est dans la salle des Menhirs, à Langon, qu'a eu lieu le tirage des bons de soutien de la fête organisée récemment sous le signe du Far-West En effet, Langon et Beslé s'affrontaient l'autre jour dans une sorte d'Intervilles local qui a connu beaucoup de succès.

    Pour subvenir aux besoins de la Banque, la Maison des Jeunes et l'A. S. Langon avaient prévu une loterie très bien garnie puisque le tirage ininterrompu des lots prit 1 h 30 â lui tout seul.

    André Bourdet et Claude Julaud ont eu le plaisir de remettre leur premier prix « une glacière électrique » à M. et Mme Doineau, que tous les Redonnais connaissent bien puisqu’il s'agit du Café de la Renaissance, place de Bretagne à Redon.

    O.F. 3 août 1970

    Vingt-six ans ont passé... Les combattants volontaires de la Résistance, déportés, internés, et familles de disparus de la région de Redon se souviennent. Hier à Langon, le comité organisait une cérémonie du souvenir à la mémoire des Résistants, qui, à l’aube du 6 août 1944, furent lâchement abattus par les Allemands à Port-de-Roche.  Lire la suite

 

    L A N G O N

    L e 9 a o û t, à P o r t - d e -R o c h e : Grande noce bretonne

    Programme de la journée :

    8 h 45 : rendez-vous des costumés au bourg. / 9 h : départ des « noçous » pour chercher les mariés. / 9 h 30 : réception de la reine du comité des fêtes et de ses demoiselles d’honneur. / 9 h 45 : cérémonie du mariage. / 10 h 15 : défilé de la noce vers Port de Roche. / 10 h 30 : messe en plein air. / 12 h20 repas de noce sous tente. / 14 h 30 : défilé de la noce dans des carrioles accompagné du sonnou. / Durant l'après-midi, démonstration de danses par les Bretons de Langon.

 

La reine et ses demoiselles d'honneur qui présideront la fête.

    Entrée gratuite sur le terrain. A 15 h, et 21 h, grands bals sur parquet ciré avec un orchestre réputé.

    Les prochains entraînements pour la fête du 9 août auront lieu le lundi 3 août, et le jeudi 6 août, à 21 h, salle Hameline à Port-de-Roche, tous les costumés sont priés d’être présents.

Compte-rendu de la journée

    O.F. 13 août 1970

    L A N G O N

    LA K E RM E S S E   D U   1 5 AO U T. —

    Samedi 15 août, se déroulera la kermesse de Langon.

    Voici le programme : 11 h. messe en plein air sur la lande ; 12 h. repas froid ; 14 h. jeux divers et ball-trap. Entrée gratuite sur le terrain.

    A 21 h. à la salle des Menhirs un film clôturera cette journée : « Horizon sans fin ».

    O.F. 21 août 1970

    REDON. — M. Marcel Rebillard, 56 ans, retraité des P.T.T. qui circulait en voiture jeudi vers 15 h 45 sur la route Renac-Langon, a été pris d'un malaise au volant, au lieudit la Pintais. Son véhicule est allé au fossé.

    Des secours ont immédiatement été portés à M. Rebillard, qui a succombé vraisemblablement à une crise cardiaque.

    Il a été reconduit à son domicile à Musson, en Langon par l’ambulance des sapeurs-pompiers.

    O.F. 1 septembre 1970

    Huit équipes participaient dimanche après-midi au tournoi de football du groupe Saint-Yves de Saint-Just. C’est l'Espérance Langon-Beslé qui a remporté la coupe devant la Saint-Michel de Bruc-sur-Aff. Voici les deux équipes finalistes en compagnie de M. Martin, président de la Société Sportive de Saint-Just qui organisait cette journée du football.

    O.F. 1 septembre 1970

Pour arriver à la Mouchais, en Langon, il faut parcourir tout un ensemble de routes à intersections, véritable labyrinthe où l’on s'égare facilement. Pourtant, hier après-midi, plusieurs centaines de personnes avaient trouvé la bonne, celle qui conduit à un charmant village planté sur un coteau qui domine la Vilaine. L’animation n'a pas manqué. On y faisait les battages au domicile de M. Jean Geffray. - Lire la suite -

    O.F. 14 septembre 1970

    Dimanche, vers 9 h, au lieu-dit « La Frébaudais » en Langon, un passant découvrait un homme gisant sous son tracteur, dans un fossé profond de 0,50 m.

    Il s'agissait de M. Joseph Maillet, 26 ans, cultivateur, demeurant à La Favrais, en Langon. L'accident qui a coûté la vie à M. Maillet n'a pas eu de témoin. On suppose qu'il s’est produit samedi, vers 19 h 30.

    O.F. 7 octobre 1970

    L A N G O N

    ETAT CIVIL

    TROISIEME TRIMESTRE 1970

    NAISSANCES

    Juillet. — Brard Nathalie, à Tréau. / Août. — Prévaire Bruneau, Le Vieux-Bot ; Provost Colette, à Bernuit. / Septembre. — Perriot Philippe, La Menisais ; Racapé Régine, La Chenac.

    MARIAGES

    Août. — Heurlin Jean-Claude, tourneur à Bussy-Saint-Georges, et Pommier Jacqueline, employée de maison, La Morinais. - Langlais Robert, employé hôpital, La Noë-Blanche, et Guillet Marie-Antoinette, cultivatrice, La Louzais.  -Robbé Alain, tôlier à Rennes, et Gaudichon Ginette, employée de bureau à Langon. / Septembre. — Viaud Gérard, graveur à Nantes, et Bauthamy Joëlle, coiffeuse à Musson.

    DECES

    Juillet. — Mme Baudu Maria, 81 ans, La Moisonnais ; M. Rouault Marcel, 62 ans, La Sablonnais. / Août. — M. Rebillard Marcel, 56 ans, à Musson. / Septembre. — M. Maillet Joseph, 26 ans, La Favrais ; M. Martin Joseph, 58 ans, le bourg de Langon

    O.F. 19 octobre 1970

REDON. — Samedi, vers 16 h 15, M. André Noël, 42 ans, ouvrier carrier à Saint-Just et demeurant à La Cointais, en Langon, rentrait de son travail à cyclomoteur.

Dans un virage, au lieudit « La Vallée », la sacoche du cyclomoteur se détacha, ce qui lui fit perdre l'équilibre.

Il tomba lourdement sur la chaussée, se tuant sur le coup.

M, Noël était marié et père de cinq enfants.

    Au Conseil municipal de Langen

    Réunion du 5 octobre sous la présidence de M. Renouard, député maire. Le conseil vote le budget supplémentaire 1970 qui s'équilibre en recettes et en dépenses, à un montant de 657.584,35 F dont 428.792,63 F en section extraordinaire.

    Le maire donne lecture au conseil d’une lettre en date du 20 octobre 1970, de l’association Eurolat de Paris qui se propose d'implanter à Langon une résidence pour personnes âgées, pouvant accueillir 80 pensionnaires ; cette association assurera à la fois le financement, la construction et la gestion de cet ensemble social en faveur du monde agricole retraité ou âgé, mais pour obtenir le concours de caisses complémentaires de crédit la garantie communale d’occupation des locaux ainsi réalisés lui est nécessaire. A l'unanimité des membres présents, le conseil accorde cette garantie.

    Sur proposition du maire le conseil décide de louer la salle des fêtes, uniquement à des sociétés à buts non lucratifs et pour des réunions de famille. Le conseil décide l'application du S.M.I.G. aux employés communaux auxiliaires. Décide l'acquisition d'une urne électorale à comptage automatique.

    Une somme de 260 F vient d'être attribuée à l'école publique par le fonds de la caisse départementale scolaire. En accord avec l'instituteur le conseil décide de faire l'acquisition de petit matériel.

    Le maire fait connaître au conseil, que la modernisation de l'éclairage public, au bourg de Langon, à la gare et l’installation à Port-de-Roche devraient être terminés prochainement. En accord avec l’ingénieur des Ponts-et-Chaussées présent à la réunion, le conseil dresse la liste des chemins ou portions de chemins à moderniser en 1971 suivant les possibilités financières. Le maire demande à l'ingénieur de terminer la réfection des trottoirs.

    O.F. 23 octobre 1970

...du côté de la Jaunais - Lire

    O.F. 24 octobre 1970

    L'assemblée générale du Comité des fêtes de LANGON

    L’assemblée générale du comité des fêtes de Langon s’est tenue au restaurant Hameline, à Port de Roche, en présence d’une nombreuse assistance.

    Son président, M. Divet, passait en revue les résultats de l’exercice 1970 et remerciait toutes les bonnes volontés qui ont participé à la préparation des manifestations organisées en 1970 et en particulier la fête des Retrouvailles.

    L’assemblée approuvait à l’unanimité les rapports présentés et procéda ensuite au renouvellement du comité qui se compose comme suit :

    Président d’honneur : M. Renouard, député-maire. Président : M. Divet. Vice-présidents : MM. Guihaire P., Gascard A., Lehurt M. et Février J. Secrétaire général : M. Moquet P. Secrétaire adjoint, M. Meilleray A. Trésorière générale : Mme Debray L. Trésorière adjointe : Mme Ripaud P. Commissaire général à l’organisation : M. Marchand A. Membres actifs : MM. Debray J., Hameline A., Macé E., Guihaire B., Ripaud R., Leveillard M., Fuchy R., Mmes Marchand M., Macé M., Guihaire J., Hameline G., MM. Boullier M. Massiot M., Mainguet F., Rigaud B., Jolivet A., Mmes Guérin G., Lehurt J., Le Dimna A., Jollivet E., MM. Lebroc M., Harel G., Jacquet A., Daniel M., Geffray P., Mainguy P.

    Les succès remportés les années passées ont incité les dirigeants à faire encore mieux pour 1971. Le programme des diverses manifestations, déjà prévu, sera publié ultérieurement.

    A l’Espérance sportive

    Aujourd’hui : Déplacement de l’équipe des benjamins II à Pipriac. Départ à 15 h. 30. / Dimanche : Terrain de la Lande, à 15 heures, l'équipe première de l'Espérance reçoit Saint-Just. / Terrain de Beslé, à 15 heures, l’équipe deuxième reçoit Sixt.  / Déplacement des cadets à Bains-sur-Oust. Départ à 13 h. 10. / Déplacement des minimes I à Maure. Départ à 13 h. 20. / Déplacement des minimes II à Lohéac. Départ à 13 h. 20.  / Terrain de l’école, à 15 heures, les benjamins I reçoivent Sixt.

    VOLLEY-BALL : A 15 h., l’équipe de l'Espérance reçoit Bains-sur-Oust.

O.F. 13 novembre 1970

    Hier, des centaines de Redonnais se sont associés à l’hommage rendu au général de Gaulle. C’est dans le recueillement général que l’ensemble de la population a suivi la journée de deuil national.

L'abbé SOUFFLET, nouveau recteur officiellement installé à Moutiers

Lire l'article   -   (Une photo, pour mémoire)

    O.F. 20 novembre 1970

    Incendie dans les dépendances d’une ferme à LANG0N : 40 000 F de dégâts

    Jeudi, vers 18 h. 30, un incendie, dû probablement à un court-circuit, s'est déclaré dans les dépendances d'une ferme exploitée par M. Roger Joly, demeurant au village de Bernuit, en Langon.

    Un hangar puis une écurie, furent bientôt la proie des flammes. L’intervention rapide des pompiers de Pipriac permit de circonscrire le sinistre et d’éviter le pire.

    En l’absence de M. Joly, des voisins avaient réussi à sortir les animaux de l'écurie. Mais, sous le hangar, dix tonnes de fourrage, un tracteur, une remorque et divers matériels ont été détruits. Les dégâts, couverts par une assurance, atteindraient 40.000 fr.

    Départ de M. DIVET, chef de gare

    Vendredi dernier, au restaurant Hameline à Port-de-Roche, s’est déroulée une sympathique réunion qui groupait environ 150 personnes, à l'occasion du départ de M. Divet, chef de gare ; nommé chef de gare à Beslé.

    Cette nombreuse assistance qui avait tenu à honorer cette réunion prouvait ainsi combien était grande l’amitié qui avait su s’attirer M. Divet pendant les sept années passées à Langon.

    Au cours du vin d’honneur, M. Divet remerciait l’assistance en précisant avec émotion le regret qu’il éprouvait à quitter Langon, la fermeture de la gare étant, hélas, la cause de ce départ.

    Parmi l'assistance, on notait la présence des membres du comité des fêtes de Langon, ainsi que de ceux de Malon, dont M. Divet est le dévoué président, on notait également la présence des clients de la gare, des camarades cheminots et de nombreux amis.

    A cette occasion, de nombreux cadeaux ont été offerts à M. Divet, ainsi que des jolies plantes à son épouse.

    Cette réunion devait se terminer fort tard dans la soirée, par un « Au Revoir ». Nos meilleurs vœux accompagnent M Divet, dans sa nouvelle résidence.

    O.F. 12 décembre 1970

    C'est lundi 14 qu’aura lieu l’ouverture du nouveau Bureau (situé en face de l’actuel, route de la Gare). Le transfert du Service Postal, dans le local neuf aura lieu ce samedi 12. Aujourd’hui, le service fonctionnera dans le bureau actuel, suivant les heures normales du samedi.

     Lundi 14, le public sera admis dans le nouveau bâtiment, à partir de 9 heures. Rappelons les heures d'ouverture : de 9 h. à 12h., et de 15 h. à 18 h., le samedi de 9 h. à 12 h.

    Le départ du courrier dulundi â vendredi inclus a lieu à 18 h. 19. Celui du samedi, à 14 h. 49.

    C'est l'entreprise Ricordel de Redon, qui a réalisé la construction de cet Hôtel des Postes. De par son exposition ensoleillée, ce bâtiment spacieux sera aussi agréable pour les usagers que pour les employés des P T T. Une vaste salle de tri, permettra aux quatre préposés, un travail plus rationnel. En effet, le bureau do Langon, outre sa commune, assume la distribution du courrier de Brain-sur-Vilaine, La Chapelle Sainte-Melaine et Renac.

    La commune par elle-même, dénombre 1422 habitants, tandis que la circonscription en compte 3400, Le bureau sera dirigé par un nouveau Receveur Monsieur Giffard qui vient de Bais (arrondissement de Vitré). Actuellement l'intérim est assuré par M Allanic, de la Brigade de Réserve, qui assume les fonctions de Receveur depuis 2 mois, et procède au déménagement dans le nouveau bureau.

    L'inauguration officielle aura lieu le samedi 19 décembre, en présence de M Renouard, député-maire de Langon ; de M. Pons, directeur départemental des P.T.T., entourés des autorités locales et départementales.

Compte-rendu de l'inauguration


Près de Renac, une voiture heurte un arbre :

    le conducteur est tué ses deux enfants, éjectés, sont indemnes

    REDON. — Dans une famille de Langon, on s’apprêtait à fêter joyeusement l'anniversaire de Dominique, 8 ans.

    Pour ce faire, M. Marcel Lebroc, 35 ans, chauffeur à U.N.I.F.E.R. était venu avec deux de ses quatre enfants (le dernier n'a que deux mois) à Redon faire quelques emplettes.

    Au retour, alors qu'il n'était plus qu'à quelques kilomètres de son domicile, il était victime d'un tragique accident sur la route de Renac à Langon, au lieu-dit La Druinerie.

    Il était 20 h 15, samedi. La voiture conduite par M. Lebroc monta sur le bas-côté droit puis, déséquilibrée, se mit en crabe sur la route avant de s'écraser contre un arbre. Sous la violence du choc, les deux enfants furent éjectés du véhicule. M. Lebroc resté coincé dans sa voiture, réduite à un amas de ferraille, avait cessé de vivre lorsque les premiers témoins arrivèrent sur les lieux. Des deux enfants, seul Dominique, 8 ans, a été légèrement blessé à un bras.

    La gendarmerie de Redon a ouvert une enquête.


1971

    O.F. 13 janvier 1971

    L A N G O N

    E T A T C IV IL - QUATRIÈME TRIMESTRE

    Naissances. — Marie-Pierre Bourel, la Cointais : Karine Le Pennec, bourg, née à Redon ; Sandra Meilleray, Radineuf, née à Bain-de-Bretagne. - Mariages. — Christian Detreize et Joëlle Massiot : Marc Bujon et Odile Harel ; Jean-Pierre Meilleray et Martine de Schrooder ; Jean Provost et Marie-Anne Glemaux ; Michel Berthelot et Danielle Robre ; André Harel et Maryvonne Jinvresse. - Décès. — Marie Quily, 67 ans, Heinlée ; André Noël, 44 ans, la Cointais ; Joseph Massiot. 33 ans, Heinlée ; Alexandre Thébault, 71 ans, bourg ; Jeanne-Marie Guérin, veuve Jouadé, 86 ans, bourg : Anastasie Provost, veuve Billard, 76 ans, la Couaillerais ; Anne-Marie Macé, épouse Fraslond, 70 ans, le Chêne-Mort ; Marcel Le Broc, 35 ans, cité des Pins : Jegu Renée, épouse Bois, 80 ans, Port-de-Roche ; Lanouille Pierre, 68 ans, Bodiguel.


O.F. 18 janvier 1971


    Le bureau d'aide sociale s’est réuni à l'occasion des fêtes de fin d'année, sous la présidence de M. Isidore Renouard, député.

    A l'occasion de Noël, en faveur des anciennes et anciens de plus de 70 ans, un goûter fut décidé. 80 invitations lancées aux intéressés pour le 10 janvier. On y tirerait les Rois.

    Le temps redevenu clément (sans doute à cause de nos vieillards) permit à 40 d'entre eux de se retrouver à la salle des fêtes des frères, chaude et artistiquement décorée pour la circonstance. Une équipe de dames toutes dévouées fit le service, tandis que M. le recteur de Langon, accueillait individuellement chacun des arrivants. Le député-maire, malgré ses occupations apporta aux hôtes ses mots d'encouragement.

    A la cuisine, Mmes Renouard Isidore, Hinot, Dandé A., Laurent et Massé, se dépensèrent au mieux afin que personne ne manque de rien. L'ambiance relevée par un fond musical fut, on ne peut plus familiale, et on y alla de quelques chants bien applaudis. M. Dandé, nous resitua face au créateur par son Credo du Paysan, et nous amusa par son arche de Noë, le tout chanté avec conviction et les mimes dignes d'un festival à l'Olympia. Son frère, Alexandre Dandé, brossa le vieux Château, tandis que Tressel, avec le Couteau de Théodore Botrel, ramena au temps de ce brave barde de Pont-Aven, et termina sur un thème pour jeunes mariés repris en chœur. Mme Meslin y alla de son « Au bord de la rivière » plein de saveur du terroir, tandis que Mlle Delanoë en deux magnifiques thèmes poétiques nous chanta la joie de l'enfançon de la crèche. M. le recteur et sa mère dans un duo délicieux firent tinter à nos oreilles ravies, les douces cloches du soir. C’était le retour au calme après l'hilarité générale soulevée par « les vieilles de chez nous. »

    On tira les rois et les reines. Parmi les élus, il faut compter M. Ricordel, Mme Lemer, Mme veuve Joly. Mais qui saura jamais le nombre de fèves avalées furtivement par les timides s'estimant trop peu taillés pour porter le poids d’une couronne royale… fut-elle dorée.

     « Avant que nous nous quittions, déclara M Renouard, je voudrais tout de même vous dire le plaisir que j'ai eu à passer ces deux heures avec vous, vous les « gens de l'automne ». Moi qui ai l'habitude de vivre souvent avec des groupes de jeunes, des jeunes sportifs, des jeunes de tous les milieux, je ne crois pas qu'on trouve actuellement autant d'amusement autant de gaité franche comme celle que nous venons de vivre pendant deux heures. »

O.F. 23 janvier 1971 : Lire l'article

- Revoir également l'histoire de la Chapelle : Bulletin paroissial -

    O.F. 30 janvier 1971

     

    Mercredi à 10 h 30, M. Barel, sous-préfet de Redon a été reçu par M. Renouard, député maire, entouré de son conseil municipal.


    M. Renouard, après avoir souhaité la bienvenue à M. Barel ainsi qu’à M. Le Lièvre, conseiller général qui accompagnait le sous-préfet, énuméra les travaux faits à Langon ces dix dernières années : le remembrement ; l’amélioration des bâtiments scolaires, l’agrandissement de la mairie, l’Installation du service d’eau, l’assainissement et enfin la construction de la nouvelle poste inaugurée le 19 décembre 1970.

    M. Barel remercia M. Renouard et le Conseil de leur accueil et les félicita pour leur action. Puis il décora M. Alexandre Dandé du Grand Clos en Langon, conseiller municipal pendant 24 ans, deuxième adjoint pendant 12 ans. Rappelons par ailleurs que M. Dandé assure la présidence de la Caisse de Crédit Mutuel agricole depuis 45 ans.

    O.F. 12 février 1971

    L A N G O N

    La réunion des Anciens Combattants

    Les anciens combattants 14-18 et 39-45 ainsi que les anciens d’A.F.N. et les prisonniers de guerre de 39-45 se sont réunis à la mairie le 7 février.

    Les membres ont décidé de former une association sur le plan local sous le nom de l’amicale des anciens combattants de Langon.

    Ils ont élu leur bureau : Président d’honneur, colonel Albert Guérin ; président actif, M. Louis Houdayer, recteur ; vice-président, M. Albert Marchand ; secrétaire M. Maurice Boulier ; secrétaire adjoint, M. Joseph Delanoë ; trésorier, M. Henri Chevrier ; trésorier adjoint, M. Emile Bodiguel.

    O.F. 13 février 1971

    AVIS OFFICIEL DE LA S.N.C.F.

    A dater du mardi 16 février 1971, le passage à niveau n° 25, situé sur la commune de Langon, à l’intersection de la ligne de Rennes à Redon et du Chemin départemental n° 54, sera dispensé de barrières et de gardiennage, en application de l'arrêté du 19 mai 1970 de M. le Préfet d’Ille-et-Vilaine.

    Les barrières et portillons de ce P.N. seront déposés et des signaux automatiques, lumineux et sonores, avec demi-barrières, installés à proximité immédiate du passage a niveau, seront mis en service.

    Le premier feu rouge clignotant sera placé à droite de la route. Le deuxième feu clignotant sera installé sur ia gauche de la route, en deçà de la voie ferrée, sur un support indépendant.

    L’allumage des feux rouges clignotants, le tintement des sonneries, l’abaissement des demi-barrières, ou l’un seulement de ces signaux, avertit l'usager de l'approche d'un train et lui interdit de passer.

    Le signal feu rouge clignotant est, aux termes du Code de la route, un signal d’ARRET ABSOLU.

 


 

    Liste d'Action pour le Développement Economique-Rural-Social et culturel de Langon ;

    MM. Bassin Louis, Couanault Bernard Mlle Dandé Edith, Frangeul Louis, Gascard Alphonse. Gérard Jean, Joly Roger, Laurent Georges, Laurent Henri, Moquet Pierre, Rouaud Victor, Roux Adolphe, Laurent Clément.

    Candidat indépendant : M. Paul Harel, artisan plâtrier.

    Candidat pour une gestion municipale, sociale, moderne et démocratique présenté par le P.C. M. André Bourdet, éducateur.

    Dimanche, vers 12 h 45, dans le bourg, un bambin de quatre ans, Michel Gauvin, dont les parents demeurent à la Glénais, a été heurté par une voiture conduite par M. Gérard Monnier, 19 ans, menuisier aux Rodineux*, en Langon.

    Grièvement blessé, l’enfant a été transporté d’urgence à Rennes où il devait être opéré.

    * Radineuf (sans doute) - NDLR

    O.F. 25 mars 1971

    LANGON

    DES JEUNES QUI PROMETTENT

    Dimanche 21 mars avait lieu, à Rennes, le rencontre des Dojos d’Ille-et-Vilaine. Deux jeunes langonnais, membres du Judo-Club de Redon, ont été vainqueurs dans leur catégorie. Il s’agit de Lehurt Patrick, catégorie minimes, de 30 à 35 kilos, et de Lehurt Thierry, catégorie poussins, de 24 à 26 kilos.

    O.F. 6 avril 1971

    LANGON

    E T A T - C I V I L.

     Naissances : Bassin Isabelle, bourg ; Amossé Françoise, la Glénais ; Baudu Jean-Michel, Radineuf ; Marchand Delphine, la Gare ; Rouaud Rémy, la Frébaudais ; Collin Stéphane, la Hottouais ; Valentin Yannick, bourg. —Mariage : Lino Pierre, dessinateur, Caden (56) et Frin Paule, employée de bureau. — Décès : Raphaël Blanchard, décédé à Rennes ; Marie-Thérèse Bauthamy, Port-de-Roche ; Marcel Barbot, décédé à Redon ; Julienne Siloret, Bernuit ; Gabrielle Gicquel, la Chenac ; Jean Tual, Balac ; Pierre Porcher, Bodiguel ; Delphine Marchand, décédée à Rennes ; Henri Heurtel, Port-de-Roche.

    O.F. 23 avril 1971

    LANGON

    SYNDICAT D’INITIATIVE. —La création d’un syndicat d’initiative étant envisagée dans notre commune, une première réunion en vue de cette création aura lieu samedi soir, 24 avril 1971 à 20 h., à la mairie de Langon.

    Sont particulièrement invitées toutes les personnes désireuses de prendre une part active à la vie de notre commune. Tous les habitants quels qu’ils soient ; agriculteurs, commerçants, artisans, employés, retraités, jeunes, doivent se sentir concernés.

    O.F. 6 mai 1971

    LE CONSEIL D’ADMINISTRATION DU SYNDICAT D'INITIATIVE

    Au cours d’une réunion le Syndicat d’Initiative de Langon a été formé : son siège social est à la mairie.

    Agriculteurs : Mme Perrigué, Le Bot ; MM. P. Dandé, Glénais ; J. Esnaud, Le Bot ; J. Geffray, La Mouchais ; R. Joly, Bernuit ; Cl. Laurent, Bodiguel ; M. Massiot, Heinlée ; A. Méaude, La Louzais ; J. Mondy, Le Coudrais ; Rocher, La Touche. – Commerçants et artisans : Mme Lehurt, Lande du Moulin ; J. Debray, L. Dupont, R. Frin, E. Macé, M. Macé, tous du bourg ; Paul Szendrovics, la Gare ; V. Rouaud, bourg. -  Employés et ouvriers : Mmes J. Delanoë, Y. Morlaix, I. Renouard ; frère Félicien ; M. Daniel, Marquerais ; Giffard, la Poste ; B. Lasseau, Gare ; A. Provost, la Lande du Moulin ; I. Routurier, les Violets ; J-P. Thébault, bourg ; Trémoureux, Gare. – Retraités : E. Delanoë, Tréau ; Leveillard, Port-de-Roche.

    O.F. 14 mai 1971

    L A N G O N

    L E B U R E A U  D U  S Y N D IC A T  D ’ IN IT IA T IV E

    Au cours de sa dernière réunion, le conseil d'administration du Syndicat d'initiative de Langon a élu son bureau :

    Président : Mme. Renouard, le bourg. / Vice-présidents : MM. M. Massiot, Heinlée : V. Rouaud, bourg ; E. Delanoë, Tréau. / Secrétaire Mme J. Delanoë, bourg / Secrétaire adjoint : M. A. Provost, la Lande-du-Moulin. / Trésorier : M Giffard, receveur des Postes / Trésorier adjoint : M. J. Esnaud, le Bot.

    Un certain nombre de projets ont été mis à l'étude en vue de l'embellissement et de la mise en valeur de la commune.

    O.F. 12 mai 1971

    Le traditionnel tournoi de Maure-de-Bretagne, favorisé par un temps superbe, a connu un beau succès. De nombreux supporters ont assisté aux épreuves éliminatoires où chacun a défendu ses couleurs sportivement ; Onze équipes ont participé à ce tournoi qui a été remporté par Langon 2 à 0 sur l’équipe U.S. de Maure.

 

Notre photo : l’équipe de Langon.

 

Article et photos : Voir

    O.F. 14 mai 1971

    Quatorze équipes, cent trente jeunes au tournoi de TA.C. Redonnais

    Jeudi matin, un soleil radieux présidait au tournoi de jeunes de l'A C. Redonnais, animé par J. P. Dufeu et M. Briend, délégué de la « Jeunesse et Sports ». M. Raymond directeur de l’école public, le frère Félicien de Langon, quelques éducateurs et « spectateurs parents » enthousiastes mêlèrent leurs encouragements et bravos aux 130 jeunes qui supportèrent de la voix et du geste leurs équipes favorites.

    Dans la catégorie des 60-61, la lutte fut serrée entre les 2 formations des Chaffauds et celles de St-Perreux, de l'A.C.R. (2) et de Langon. En finale, Chaffauds l'emportait 1-0 sur Langon et se voyait remettre la coupe de l’A.C.R. par M. Briend 3" ex-æquo St-Perreux A.C.R. ; 5' ex-æquo Chaffauds A.C.R. 2.

    Les « 59-59 » après une rencontre disputée, ne se départageaient qu'aux corners et Langon remportait 1 corner à 0 devant l’A.C.R., La coupe était remise par M. Dufeu. 3e  E N.P. 1 : 4e  St-Perreux ; 5e  Langon 2 A.C.R. 2 ; 7e  E N P. 2  ACR 3.

    O.F. 25 mai 1971

    LANGON

    C O N S E IL M U N IC IP A L

    Le conseil de Langon s’est réuni le 10 mai. M. Auguste Gauvin a été désigné comme secrétaire de séance. Le compte-rendu de la réunion du 9 avril 1971 a été approuvé et le registre des délibérations a été signé par les membres présents.

    M. Février, adjoint, a pris la présidence de la réunion pour présenter le compte d’administration de l’année 1970 établi par M. Renouard député maire, lequel compte a été approuvé.

    M. Renouard reprenant la présidence de l’assemblée a fait adopter le compte de gestion de M. le percepteur de Redon pour l’exercice de 1970. Le conseil a désigné MM. Auguste Heuzé, Radineuf, Jules Provost, la Cointais, Joseph Bassin, Balac, pour faire partie de la commission administrative du bureau d’aide sociale de Langon.

    Les subventions suivantes ont été votées. — Sport, 1.000 F ; école publique, 200 F ; comité des fêtes, refusé ; infirmerie, 300 F ; syndicat d’initiative, 1.000 F ; maison familiale rurale Bœuvre, 50 F ; petite région naturelle de Redon, 50 F ; Papillon Blanc d’I. et V. 100 F ; Lutte contre le cancer, 100 F ; Aveugle, 30 F ; Chambre de Métiers, 80 F ; Comité des Œuvres Sociales, 300 F ; Maison de la Bretagne, 30 F ; Les Amis du Mémorial de Ste Anne d’Auray, 50 F. — L’inscription de la commune au concours des maisons fleuries a été demandée, le principe de la participation financière de la commune a la lutte contre les chenilles processionnaires du pin a été admis. – La lutte contre les vipères a été également envisagée.

    La modernisation de la rampe d’accès de la route de Port-de-Roche à la Vilaine a été projetée et sera effectuée après étude par les services des Ponts-et-Chaussées. Une distribution de raticide sera effectuée dans le courant de la semaine du 16 au 23 mai, le produit étant au domicile de chaque conseiller municipal.

    Une proposition de culture de saules sélectionnés faite par le service régional d’aménagement forestier, les propriétaires intéressés pourront se faire inscrire à la mairie.

    La location d’anciennes carrière de pierre à la Morinais a été approuvé pour l’installation du dépôt d’ordures, le dépôt de la gare étant abandonné et sera désormais interdit.

    Une délégation de pouvoir a été donné au maire pour permettre en certains cas de prendre des décisions sans attendre une réunion du conseil. Le maire rendant compte de ces décisions à la réunion suivante du conseil.

Lire

    O.F. 9 juin 1971

    Une comédie en trois actes de Jean de Letraz :  On demande un ménage.

    Pourleur début ce fut un coup de maître tous les acteurs sont à féliciter avec toutefois une mention particulière à MM. Joël Hardy interprétant le rôle de Jacques-Jacqueline et Alain David en Pierre qui donnait un couple très uni.

    Une seule ombre au tableau le manque de public qui aime mieux critiquer les jeunes que venir les encourager lorsqu’ils réalisent quelque chose de bien. - Les décors étaient réalisés par eux sous la direction de Roland Lizé.

    O.F. 14 juin 1971

Article et photos          - 19.06 : promotion touristique -

O.F. 26 juin 1971

    Dimanche 27 juin, à 10 h 30 : grand-messe avec l’ensemble vocal Farewell (50 exécutants) ; apéritif-concert, place de l’Eglise, avec l’orchestre Farewell (6 exécutants).


    A 14 h : grand défilé, 150 enfants costumés et le concours de la fanfare la Sixtine (40 exécutants) ; les enfants feront une joyeuse farandole sur la lande. / Gymkhana automobile : inscriptions, auto-école Dupont, tél. 130 Langon ou marie, tél. 119. / Coupes, médailles et nombreux prix. Stand divers. Jeux inédits dans la région. Lâcher de ballons avec concours.

    A 21 h, salle des Menhirs, radio-crochet animé par Pierrick (inscription l’après-midi). Récital de negro-spirituals avec l’ensemble Farewell.

    O.F. 6 juillet 1971

    LANGON

    SOLEIL ET SUCCES POUR LA GRANDE FÊTE DE LA SAINT-JEAN

    Dernièrement, Langon était en fête, et le soleil était au rendez-vous, pour la grande fête locale de la Saint-Jean, organisée par le Syndicat d'initiative. Le défilé, emmené par la fanfare « La Sixtine », accompagnée des Majorettes langonnaises, les équipes de football, minimes et benjamins fiers de présenter leurs coupes gagnées brillamment lors des championnats, les marins : depuis les mousses jusqu'aux


    capitaines de navire, Madame Butterfly, les Jardinières, les Coccinelles et les fleurs dans les « Sulkys » admirablement décorés par Mmes Gérard et Barberon, les Niçoises de notre « brave Tony », tout ce petit monde entraînait les nombreux spectateurs sur le terrain de la fête.

    Jeux pour petits et grands, gymkhana automobile, mini-match de football « fils contre pères » (ces derniers battus par leurs champions de fils !), immense farandole et jeux scéniques des enfants, tout ceci fut très apprécié et l'on se séparait tard, en se donnant rendez-vous à la salle des Menhirs pour une soirée composée d'un radio-crochet gagné entre autres par Thierry Lehurt, de Langon. Le groupe vocal Farewell terminait cette journée par un récital qui enchanta les spectateurs.

    Le Syndicat d'initiative donne rendez-vous à tous les habitants de la commune et des environs le 1er août, pour les courses de poneys sur le « poneydrome » du Pâtis-Vert à Langon, spectacle inédit dans la région.

    O.F. 16 juillet 1971

    Sept personnes dans la voiture prise en écharpe par le « Paris-Quimper » :

    PAS UNE EGRATIGNURE !

    REDON. — C’est un véritable miracle — le mot n’est pas trop fort — qui a préservé une famille de Derval (Loire-Atlantique) de tout dommage, sa voiture étant prise en écharpe par un train.

    Il était 13 h. 20, mercredi. M. Pierre Chevalier conduisait sa « 403 ». A ses côtés, son épouse ; à l’arrière, son gendre, M. Pierre Simon, et l’épouse de ce dernier, demeurant à St-Sulpice-des-Landes (Loire-Atlantique), et leurs trois enfants, âgés 4, 5 et 6 ans.

    La « 403 », venant de Corbinières, se dirigeait vers Le Grand-Fougeray. A Port-de-Roche, en Langon, la barrière du passage à niveau automatique venait de s’abaisser. Vraisemblablement surpris, le conducteur de la « 403 » s’engagea entre les barrières alors que survenait l’express Quimper-Paris. Prise en écharpe par la locomotive Diesel, la voiture avait son avant broyé. Le choc fut important, puisque la conduite de freins de la locomotive se rompait. Quant aux automobilistes, ils s’en tiraient ...sans une égratignure.

    Une seconde locomotive vint prendre en charge l’express, qui accusait un retard de 1 h 55.

O.F. 21 juillet 1971

A Langon, le nuage s'élevant au-dessus de la pinède et des landes en feu  était visible à 20 kilomètres

    Depuis vingt-quatre heures, les sapeurs-pompiers de Redon et de tout le pays redonnais sont sur les dents. Les incendies provoqués, hâtons-nous de le préciser, par des causes accidentelles, tessons de bouteille dans les landes ou mégot d’un fumeur négligent ou encore imprudence d’un enfant, éclatent de tous les côtés et les braves « combattants du feu » de la région le moins que l’on puisse dire, n’ont pas le temps de chômer…   Lire la suite


    O.F. 22 juillet 1971

Lire + compte-rendu de la visite.

    O.F. 27 juillet 1971

    Il y aura de l’ambiance dimanche, à partir de 14 h 30 au Poney-drome du « Pâtis Vert » à Langon où se disputeront des courses de poneys qui attireront, sans aucun doute, de nombreux spectateurs venus de toute la région.

    Sept épreuves seront disputées :

    Première course. — Prix des commerçants : trot monté pour poneys de moins de 1.07 m. Distance 1 000 m. / Deuxième course. —Pris des agriculteurs : trot monté pour poneys de 1.08 à 1.25 m. Distance 1 500 m. / Troisième course. – Prix des artisans : trot monté pour poneys de moins de 1.08 m. Distance 1 300 m. / Quatrième course. – Prix de la Vilaine : galop pour poneys de 1.10 à 1.25 m. Distance 1 500 m. / Cinquième course. – Prix de la municipalité : courses de haies pour poneys de 1.20 à 1.40 m. Distance 1 700 m. / Sixième course. – Prix du parlement : trot attelé pour poneys toutes tailles avec seuil selon grandeur. / Septième course. – Prix du syndicat d’initiative : galop pour poneys de 1.25 à 1.40 m. Distance 2 000 m.

    Toutes les épreuves seront dotées évidemment de nombreux prix et de coupes. Les engagements sont de 3 F par poney et par course et ils doivent être remis le plus rapidement possible chez Mme J. Delanoë, secrétaire du syndicat d’initiative au bourg de Langon, tél. 1.19 à Langon ou chez M. V. Rouaud, vice-président du S.I. bourg de Langon, tél. 1.25

    Les propriétaires devront indiquer le nom, l’âge et la taille exacte de leurs poneys ainsi que les couses choisies. Tout poney sera toisé. – Tout jockey, garçon ou fille, devra avoir moins de 16 ans, porter casaque ou chemise blanche, bombe ou toque. – pour les handicaps, tout poney ayant gagné deux courses dans l’année reculera de 25 mètres. – Tout poney ayant pris part au moins à une course recevra une indemnité de déplacement de 20 F.

Compte-rendu et palmarès

 

    O.F. 19 août 1971

    L'E.S. LANGON : dans le meilleur esprit

    L'Espérance de Langon n'a pas de grosses possibilités. Ceci tout le monde le sait, aussi la première place obtenue dans son groupe de promotion de première division la saison dernière a-t-elle été une petite surprise, même chez les locaux – Noua n'attendions pas rien cette saison et la place obtenue nous a quelque peu surpris...... nous a dit un des responsables, et d'ajouter « ceci est le fruit d'une bonne ambiance et de la parfaite connaissance des joueurs entre eux, 80% des joueurs formant l'équipe ayant joué en moyenne chez nous. Voilà ce dont peu d'équipes à quelque niveau que ce soit peuvent se vanter.

    D’ailleurs pour la saison prochaine on repartira avec les mêmes, pas un de plus, pas un de moins, si ce n'est la rentrée d'un « bidasse ».

    Ainsi les « vert et blanc » présenteront encore pour la saison 71-72 Hardy. Jallu. David G et A. Ducloyer. Touron. Provost M. et G., Julaud. Gayet, Belland, Meilleray, Trémoureux.

    On n’entend pas bien sûr jouer les premiers rôles en première division. Le maintien, si possible en bon rang et dans le meilleur esprit sportif. Cet esprit sportif qui a toujours fait la force des Langonnais et plus particulièrement l'an dernier.

    O.F. 23 août 1971

    C O N S E IL M U N IC IP A L D E L A N G 0 N

    Le conseil municipal de Langon s'est réuni à la mairie

    Village de retraite. — Le maire a soumis au conseil une proposition qui lui a été faite par la Fédération Nationale des Hameaux de Plaisance qui doit construire un village de retraite de 50 pavillons sur la « Lande du Moulin de Langon » appartenant à la commune de Langon. Au lieu de l’acquisition du terrain par la fédération, celle-ci propose à la commune un projet de bail de 50 années ; la commune devenant propriétaire de 25 pavillons à la fin du bail. Le conseil, considérant les conditions avantageuses du bail proposé, donne son accord à la location du terrain au lieu de la vente primitivement prévue.

    Divers. — Le conseil vote une subvention de 100 F pour l'édification, à Colombey-les-deux-Eglises, d’un monument national à la mémoire du général de Gaulle. / Le salaire horaire des employées communales payées à l'heure est fixé à 3,85 F, à dater du 1er juillet 1971. / Le conseil décide le prélèvement sur les fonds libres de la commune des cotisations demandées pour 1971 pour le Cocapar et le Samov. / Le financement des frais occasionnés par la lutte contre la chenille processionnaire du pin (soit 10 500 F) sera voté lors du budget supplémentaire au mois de septembre prochain. / L’assurance Responsabilité civile de la commune étant incomplète, le conseil demande au maire de se mettre en rapport avec la compagnie d'assurance pour un avenant à cette assurance. / Après visite au logement de l'instituteur public, le conseil décide de refaire la tapisserie d’une chambre qui n'avait pas été rénovée lors de l’agrandissement de l'appartement.


O.F. 8 septembre 1971

Lire

    O.F. 20 septembre 1971

C’est aux accents de l’accordéon que les battous ont remonté la grand’ rue de Langon. Devant, placides et puissants, les bœufs de l’attelage avançaient avec leur charge de blé noir, une demi-tonne qui allait être broyée, moulue, sous le fléau des moissonneurs. Pour ce faire on avait rassemblé dans les chaumines tous les instruments tombés en désuétude avec l’avènement de la machine. Fléaux, fourches et l’antique tarare qui allait séparer le bon grain de l’ivraie. La foule était maintenue à l’écart de l’aire de battage par une simple corde, allant de battou en battou une jeune femme distribuait force bolées ; une ambiance bonne enfant, d’une gaieté spontanée, cela respirait la santé avec en filigrane un petit rien de mostalgie.

Lire la suite      

    O.F. 27 septembre 1971

    FOOT - C O U P E   D E   L ’O U E S T

    B a i n   d o m i n e . . . e t   p e r d

    BAIN-DE-BRETAGNE — Pour ce match de coupe, Bain domine techniquement, mais ses nombreuses attaques échouent par manque de chance et de précision. Les visiteurs, au contraire, connaissent une exceptionnelle réussite et, à la vingt-sixième minute, Langon ouvre le score par Provost. Quatre minutes plus tard, Daniel marque un second but pour les visiteurs.

    Cinq minutes après la reprise, Beland inscrit un troisième but pour Langon. Bain réagit et se fait dangereux. Herrouin, à la cinquante-neuvième minute, réduit la marque, mais les locaux ne pourront inquiéter Langon qui creuse à nouveau l’écart à la soixante et onzième minute par Provost.


O.F. 18 octobre 1971

Agrandir la photo


    Une importante délégation commune à l’Ille-et-Vilaine, à la Loire-Atlantique et au Morbihan, s’est rendue dans le Massif Central pour y étudier diverses réalisations rurales. Dans cette délégation, c’est la commune de Langon qui était la plus largement représentée (elle est photographiée ici devant l’auberge de Castelmarie en Bergerac). M. Renouard, député d’Ille-et-Vilaine et maire de Langon, en voyage d’études aux U.S.A., s’était fait représenter par Mme Renouard.

    O.F. 23 octobre 1971

    L A N G O N

    ECOLE LIBRE DES FILLES. — Le téléphone est installée à l'école libre des filles pour la sœur infirmière. Le numéro d'appel est le 146.

    En dehors des urgences, il est recommandé d’appeler le matin de 8 h à 8 h 45, et le midi au moment des repas.

O.F. 27 octobre 1971

    Lundi après-midi à la mairie de Langon, M. et Mme Renouard accueillaient leurs voisins de Brain sur-Vilaine. M. Péron, ingénieur aux Ponts et Chaussées, conseiller municipal représentant le maire ; M. Coignard, excusé : M. Grignon, conseiller municipal. Et de La Chapelle-Saint-Melaine M. Delanoë, maire, qu'accompagnaient MM. Laigle et Gefflot, respectivement conseiller municipal et délégué municipal, ainsi que des adjoints municipaux de Langon, MM. Février et Gascard.

Lire la suite

 

    Le vendredi 8 octobre, M. Renouard qui faisait partie d'une délégation de huit parlementaires du groupe « Amitiés France-Etats-Unis » invitée par le congrès américain, a été reçu à la Maison Blanche par le président Nixon. C’est la première fois que le Président reçoit une délégation de parlementaires français. L'accueil fut chaleureux, nous confiait M. Renouard et les conversations échangées furent essentiellement de caractère politique et économique. Le séjour se déroula pendant neuf jours et fut remarquablement organisé.

 


O.F. 17 novembre 1971

LANGON

CONSEIL MUNICIPAL


    Le Conseil municipal de Langon s'est réuni récemment sous la présidence de M. Renouard, député maire.

    Budget supplémentait — Il est arrêté à 276.276,57 F en dépenses et en recettes ordinaires. Les dépenses et recettes extraordinaires suivies sur plusieurs exercices s'élevant à 291.647,29 F.

    Subvention. — 150 F pour les réfugiés pakistanais ; cette subvention étant demandée par l'abbé Pierre, fondateur des Compagnons d'Emmaüs.

    Aménagement des classes vertes. — Le Conseil autorise le maire à passer une convention avec M. Chollet, architecte à Rennes, pour l'aménagement des classes vertes.

    Logements. — Le maire présente au Conseil le projet technique élaboré par M. Chollet, architecte, en collaboration avec la fédération nationale des hameaux de plaisance, pour la réalisation de 50 logements de retraite et de 20 gîtes de vacances, sur les hauteurs dominant l'agglomération du bourg. Le Conseil municipal approuve le projet technique dressé par l'architecte.

    Réserve d'eau. — Le Conseil autorise le règlement d'une facture de M. Dagnaud, géomètre expert à Bains-sur-Oust, pour étude effectuée à la Vallée de la Chapronnais, en vue de la création d'une réserve d'eau en cas d'incendie.

    Lutte contre la chenille processionnaire du pin. — Le règlement des dépenses de la lutte contre la chenille processionnaire du pin, s'élevant à 9.784,69 F, est inscrit au budget supplémentaire. La participation des propriétaires de bois d’une superficie assez importante sera demandée par le percepteur sur la base de 124,25 F de l'hectare.

    Le Conseil demande aux membres de la commission communale des chemins d'établir la liste des chemins à moderniser afin de dresser le programme des travaux à exécuter en 1972.

O.F. 23 novembre 1971

Lire


O.F. 30 novembre 1971

 

Lire


O.F. 7 décembre 1971

 

Lire

 


O.F. 20 décembre 1971

LANGON

CONSEIL MUNICIPAL

Agrandir


    Les membres du Conseil municipal de Langon se sont réunis à la mairie sous la présidence de M. I. Renouard, député-maire.

    Le Conseil décide le vote d’une somme de 3 F par élève des écoles publique et privées de la commune pour participation aux arbres de Noël des enfants des écoles. / Une somme de 30 F pour fournitures scolaires est accordée à trois enfants nécessiteux de l'école publique. / Suite à une convention passée en 1966 avec les écoles privées sous contrat, une subvention de 1.500 F par école, sur production des factures de dépenses, est votée. / Le maire est autorisé à passer une convention avec M. Chollet, architecte à Rennes, pour travaux des gîtes communaux à construire sur la lande. / Le Conseil décide de demander une participation de 25 F par hectare à chaque propriétaire d’au moins un hectare de résineux traité en septembre contre la chenille processionnaire du pin. / Avis favorable est donné à l’application du SMIC aux employés payés à l’heure, ainsi qu’à un emprunt pour l'achat du matériel nécessaire au fonctionnement des classes vertes. / Suite à une demande du COCAPAR, le Conseil désigne deux de ses membres pour dresser, en collaboration avec le Syndicat d'initiative, la liste des sites et monuments devant être signalés, par des panneaux, à l’attention des visiteurs de la région.


1972


 

    O.F. 12 janvier 1972

    LANGON : Echange de vœux et galette des Rois au Syndicat d'initiative

    Les membres du conseil d'administration du Syndicat d'initiative de Langon se sont réunis dimanche en présence de M. J. Février, adjoint, représentant M. I. Renouard, député-maire, absent ; M. A. Gascard, second adjoint.

    Après un échange de vœux Mme Renouard, présidente du S.I., remercia l'assistance et donna le résultat de huit mois de travail : Etude et lancement d'un dépliant, installation de la vitrine du S I., fleurissement du bourg, nettoyage de la voie romaine, enveloppes avec un dessin de Langon, animation du pays par certaines fêtes, participation à un voyage d'études sur le tourisme en milieu rural, participation financière au repas des anciens, etc.

    Des projets sont en cours d'étude ou d’exécution : signalisation des sites et monuments installation d’aires de pique-nique, de corbeilles à papiers dans le bourg, fleurissement de Port-de-Roche, etc.

    Mme Renouard souligna notamment que, si un gros effort était tait par les collectivités locales pour l'amélioration et l'augmentation d'offres d'hébergement pour les touristes (création de gites communaux) et pour la meilleure information de la population de Langon et de ses environs, par la mise à sa disposition d’un centre social rural (projet), il fallait encourager également les initiatives privées (création de gîtes ruraux, camping à la ferme, création de commerces et de services indispensables).

    Les membres du S.I. très conscients du travail à accomplir espèrent continuer tout ceci en bonne collaboration, comme en 1971, avec le conseil municipal et le B.A.S., avec la population en retraite ou active, et les jeunes. Tous doivent « aimer et croire en leurs pays pour le faire aimer ». Avec la création dans quelques mois des « classes vertes » et d'un relais des auberges de jeunesse, puis des vingt gîtes communaux et du hameau de retraite, Langon est sur la bonne voie, chacun s’en est félicité et tout en trinquant à l’amitié, a formé les meilleurs vœux et souhaits pour la commune et la région

    O.F. 26 janvier 1972

    REPAS DES ANCIENS DE LANGON

    Le Bureau d’Aide Sociale de Langon, aidé cette année par le conseil municipal, le syndicat d’initiative et la caisse des fêtes des agriculteurs, avait pu organiser et offrir un repas aux soixante-dix ans et plus… C’est dans une ambiance bien chaleureuse et bien réconfortante que 70 personnes se sont retrouvées dans la salle à manger du Juvénat, où leur a été servi un excellent déjeuner préparé par des bonnes volontés de la commune.

    M. Renouard, député-maire, interrompait un instant « les chansons du bon vieux temps » pour remercier les anciens d’être venus si nombreux. Il les complimentait pour leur jeunesse de caractère et leur dynamisme. Il remercia également les cuisinières et les serveurs, ainsi que les associations de Langon qui avaient organisé cette belle journée pour le troisième âge.

    Tous trinquaient « à l’amitié », les chansons et les rires reprenaient jusqu’à une heure avancée, on se séparait à regret, en se donnant rendez-vous pour l’an prochain.

 

PLOËRMEL : M. Pierre MONDY, nouveau directeur de l'hôpital

Succédant à M Pierre Lagrée. nommé à Guingamp. M. Pierre Mondy a pris officiellement mardi matin ses nouvelles fonctions de directeur de l'Hôpital de Ploërmel.

Né à Langon (Ille-et-Vilaine) en 1926, M Pierre Mondy a fait ses études à Rennes. Il entra dans l'administration hospitalière en 1945 en qualité de rédacteur à l'hôpital psychiatrique de Rennes. Puis il fut successivement économe de l'hôpital de Fougères, de l'hôpital psychiatrique départemental du Morbihan à Lesvellec, et du Centre hospitalier de Saint-Brieuc.

La promotion dont est l'objet M Mondy confirme ses brillantes qualités d'administrateur, son sens des responsabilités, sa grande disponibilité envers tous et chacun. Nous sommes certains que M. Mondy saura continuer et amplifier l'œuvre de rénovation et d'agrandissement de l'hôpital, entreprise par son prédécesseur, M. Lagrée.

En raison de l'absence du leader, l’O. C. Montauban tenait le rôle de vedette. Nous dirons même qui l’a tenu à la perfection, écrasant le F. C. Guichen, chez ce dernier le manque de métier du jeune goal local aida, parait-il, les Montalbanais. peut-être.

Le second résultat à sensation de la journée nous arrive de Langon où l'Espérance poursuivant son redressement, a sérieusement secoué le F C Monfort qui va devoir réagir s’il ne veut pas s'enliser.


 

    O.F. 24 février 1972

    LANGON - THEATRE

    Les acteurs de la troupe « Les menhirs », ont présenté dimanche dernier, leur dernier spectacle « Michel », une comédie familiale en trois actes.

    C’est toujours une joie d’apprendre la mise en place d’un nouveau spectacle à Langon, où l'équipe des acteurs s'est assuré, l’estime de la population. - La troupe donnera une nouvelle représentation, salle « Les menhirs», dimanche, à 15 h 30.

    - Et la pièce s'exporte : Bécherel -

    O.F. 10 avril 1972

    Un bulldozer plastiqué à Langon : 130000 francs de dégâts  - Lire -

O.F. 13 avril 1972

    Venant de La Roche-Bernard, où il effectuait quelque dix ans de service, le gendarme André Geffray est affecté à la brigade d'Allaire.

    Agé de 47 ans, il devait entrer dans la gendarmerie en 53. Il passait neuf années en Algérie, où il obtenait la valeur militaire et la médaille militaire. En 62, il revenait en France, à La Roche-Bernard, d'où il vient en remplacement du gendarme Annon, qui lui est muté à Moulins-la-Marche (Orne).

    Originaire de Langon, c'est donc une affectation qui le rapproche de sa famille. A sa femme, ainsi qu’à ses trois enfants, nous souhaitons la bienvenue.

    O.F. 17 avril 1972

    CHAMPIONNAT D’ILLE-ET-VILAINE – PREMIERE DIVISION

    Victoire méritée de LANGON

    L A N G O N. — Match équilibré dans son ensemble. Langon marque d’entrée et après 20’ de jeu mène par 2 à 0.

    A la reprise, Langon a un passage à vide et se fait malmener pendant 20 minutes, période au cours de laquelle Guichen réduit le score.

    En fin de match, les locaux se reprennent, mais ne peuvent aggraver la marque, un tir s’écrasant sur le poteau.

    O.F. 3 mai 1972

    Durant le week-end du 1er Mai, une équipe d’une vingtaine de jeunes de l’association de chantiers internationaux volontaires, est venue à Langon pour contribuer à la rénovation de la salle des fêtes.

    Armés de pinceaux, les castors ont remis à neuf : murs, plafonds, volets, etc… de cette salle des fêtes et réunions qui va retrouver un air de coquetterie pour recevoir les futures manifestations locales.

    Pendant les vacances de Pâques, une équipe similaire s’était attaquée aux classes vertes destinées aux jeunes enfants cet été (dans l’ancien juvénat).

    L’A.C.I.V. groupe une centaine d’adhérents, étudiants, pédagos, techniciens et ouvriers répartis dans l’Ouest. Le siège social est à Nantes, 40, rue F. Bruneau.

    Sur la demande des communes, ils vont travailler bénévolement sur un chantier, sans pour cela enlever de main-d’œuvre au pays – ils sont encadrés par un spécialiste – ici, à Langon par M. Lebreton, peintre.

    En même temps, ils animent le village en collaboration avec la jeunesse locale avec qui ils échangent des idées et points de vue.

    Pour ce 1er Mai, les jeunes de Langon, avaient invité « les Castors » à participer aux « Cocailles » une partie de la nuit, ils ont parcouru les rues de la cité en chantant « la Cocaille » aux 50 couplets et recueillis des œufs pour nommer un bataillon (sic).

    A la mi-juillet, Langon reverra les jeunes du chantier qui resteront 3 semaines pour de nombreux travaux.



O.F. 15 juin 1972

    Le conseil municipal de Langon s’est réuni sous la présidence de M. I. Renouard, député-maire.

    Le conseil approuve le compte administratif qui fait ressortir un excédent de recettes de 50.355 fr. 22. – Le conseil approuve également le compte de » gestion établi par le Receveur municipal, percepteur de Redon pour cette même année.


    MM. Roux et Mainguet sont désignés par leurs collègues pour représenter le conseil près du syndicat d’initiative.

    Le conseil donne un avis favorable au règlement d’une facture de 956 fr. 93 pour 120 kilos de raticide. – Un avis favorable est donné au mandatement d’une somme de 10344 fr. pour 112 journées de travail effectuées par les Jeunes de l’Association de Chantiers Internationaux de Volontaires.

    Le conseil décide le retrait de la commune, à dater du 30 juin 1972 du Syndicat intercommunal de voirie du canton de Redon. – Un avis favorable est donné au règlement d’une facture pour travaux supplémentaires d’électricité au bureau de poste de Langon.

    SUBVENTIONS. – Espérance de Langon-Beslé 1.000 fr. ; Caisse de l’école publique 200 fr. ; Syndicat d’Initiative 1.000 fr. ; Sœur infirmière 200 fr. ; Comice agricole cantonal 1.000 fr. ; Comité départemental de lutte contre le cancer 100 fr. ; Association les Papillons Blancs de Redon 100 fr. ; Les Amis du Mémorial de Ste Anne d’Auray 20 fr. ; Association Française des Stations Vertes de Vacances 100 fr. ; Chambre de Métiers 80 fr. ; Maison Familiale Rurale de Bœuvres 50 fr. ; Ecole d’Agriculture de Derval 20 fr. ; Centre d’enseignement agricole du Châtelet Redon 100 fr. ; Foyer des Jeunes Travailleurs de Redon 20 fr. ; Petite Région Naturelle de Redon 30 fr. ; Comité des Sites de Corbinières 100 fr.

A 21 h 30, montée vers la « Croix Saint-Michel » où sera allumé le grand feu de la Saint-Jean. Chansons et danses du terroir, farandoles. / On fera « braire la chèvre ». Illuminations des monuments au bourg. / Dimanche 25, à 10 h 30, grand-messe solennelle et apéritif-concert, place de l'Eglise. / A 14 h, grand défilé avec 150 enfants costumés, l'Accordéon-Club de Bretagne, le Judo-Club Redondais. / Les enfants feront une joyeuse farandole sur la lande.



    Un programme de variétés sera offert par l’Accordéon-Club de Bretagne avec sa chanteuse Chantal Allard ; Les Aristochats, les Trois Petits Cochons, Mimi Petite Souris, etc. / Démonstrations de Judo par les poussins et les benjamins du Judo-Club Redonnais. / Promenades à dos de poneys et en sulky, courses en sac, courses à la valise, jeux divers et inédits, galettes, saucisses, beurrées de pain de ménage, bolées de cidre du cru. / Lâcher de ballons avec concours.

    Les festivités organisées pour la Saint-Jean 1972 à Langon revêtaient cette année un éclat particulier. Elles débutèrent samedi soir par le traditionnel feu de la Saint-Jean près de la Croix Saint-Michel. Alors que les flammes s’attaquaient aux bûches et fagots, les jeunes et moins jeunes de Langon formaient des rondes autour du bûcher, accompagnés par une jeune accordéoniste qui sur son instrument jouaient des airs du terroir.

    Si le feu fut à lui seul un spectacle « son et lumière », un véritable spectacle audio-visuel attendaient les Langonnais à leur retour au bourg où tous les monuments à commencer par l’église, étaient illuminés, se détachant sur un ciel lui-même éclairé par la lune.

O.F. 3 juillet 1972

Le rassemblement des drapeaux eut lieu devant la mairie à 10 h 15. Puis la musique municipale de Messac conduisit le cortège à l’église, où une messe fut célébrée en mémoire des victimes de guerre. Une gerbe fut ensuite déposée au monument aux morts de Langon, et après le lever des couleurs, M. Guérin (ancien combattant 14 18) remit la croix d’Algérie à M. Porcher ; après quoi, un vin d’honneur fut offert on mairie.

Le cortège se rendit enfin à Port-de-Roche, au monument des fusillés, où une gerbe fut déposée par M. Delannée Ernest, ancien de l’A.F.N. Tous les anciens da l’A.F.N. et les combattants des deux guerres, se retrouvèrent au restaurant Hameline à Port-de-Roche, où un banquet les attendait.

    O.F. 3 juillet 1972

    G u é m é n é - P e n fa o

    C LO T U R E D E L A S A I S O N D E F O O T B A L L

    Avec le tournoi des pupilles

    Les équipes, pupilles du canton, disputaient leur tournoi de football à 7 organisé en nocturne. 6 équipes ont disputé cette compétition qui a vu des rencontres équilibrées si bien que, par deux fois, il a fallu avoir recours aux séries de penalties pour départager les participants.

La finale a opposé Conquereuil à Langon. Le résultat étant nul, les Langonnais étaient déclarés vainqueurs par 3 penalties à 2.

    Deux coupes ont été remises, la première par M. de Boisfleury à Conquereuil, vainqueur du championnat de football à 7 organisé précédemment, la seconde par M. Fournis, conseiller général, aux vainqueurs du tournoi de la soirée.

    O.F. 11 juillet 1972

    La fête motonautique de Port-de-Roche

    La réunion organisée par le Syndicat d’Initiative de Langon et par le Comité des Fêtes de Ste-Anne-sur-Vilaine a su attirer un nombreux public, malgré le temps pluvieux qui ridait la Vilaine à Port-de-Roche. Il faut dire que le spectacle proposé était de qualité.

    Au programme, courses de hors-bord en trois manches (dinghies et propiders) ; démonstration de ski (classique, toupie, humoristique, monoski, retournements, sauts de vagues et tremplin). En clôture de ce spectacle nautique, les curieux rangés sur les berges de la Vilaine, ont pu admirer l’exhibition aérienne de « l’homme cerf-volant » au-dessus de la rivière.

    Le public a suivi avec intérêt tout particulier les évolutions de MM. René Sire, champion de France de hors-bord propider 105 cm3 (développant environ 75ch.), et Yvan Jaunet sur dinghie, sélectionné pour les championnats d’Europe.

    Le plan d’eau proposé aux sportifs permettait aux propiders de passer à plus de 120 km/h devant les spectateurs, dans un vacarme assourdissant, et en soulevant des gerbes d’eau.

    Des stands nombreux permettaient aux spectateurs de « remplir » agréablement les entractes des différentes exhibitions. Hélas, les conditions atmosphériques étaient détestables, mais ce fut, malgré tout, un après-midi riche en émotions.

O.F. 22 juillet 1972

    O.F. 24 juillet 1972

Compte-rendu de la journée

    O.F. 31 juillet 1972

    Affluence ou poneydrome de Domgeloup, à Langon.

    La réunion organisée par le Syndicat d’Initiative de Langon, avec la participation des courses de poneys de la Mayenne a attiré de nombreux curieux, hier après-midi, au poneydrome de Domgeloup.

    88 poneys âgés de 4 à 15 ans, venus de Maine-et-Loire, de Sarthe, de Loire-Atlantique et d’Ille-et-Vilaine étaient engagés. Il y eut 7 courses (trot monté, galop, courses de haies) et de nombreux prix et coupes aux vainqueurs.

    Pour la petite histoire, un poney dressé était mis en jeu au cours d’une tombola.

    O.F. 3 août 1972

    A l'E.S. LANG0N-BESLÊ, on prend les mêmes et on recommence

    Pour son retour en première division, après quelques années passées à l’échelon inférieur, l’E.S. Langon-Beslé a connu quelques moments difficiles au cours de la saison passée. Une question de rythme sans doute. Pourtant, les responsables, qui connaissent, leurs « poulains » et également leurs limites, sont satisfaits : Nous ne pouvons que féliciter l’ensemble, qui n’a jamais perdu le moral. Ce sont les propres paroles du président. Un président comblé, en somme !

    N'ayant subi aucune modification durant l’intersaison, les Vert et Blanc seront de nouveau représentés par les Hardy, David G. et A., Jallu, Touron, Meilleray, Ducloyer, Provost M. et G., Bellaud, Julaud, Gayet, Perrigué R. et J.L.

    Autant dire qu’il n’y aura pas de problème de cohésion à trouver ; tous les joueurs se connaissent parfaitement. Aussi, le maintien le maintien en première division qui demeure l’objectif des Langonnais, devrait-il être assuré aisément ; d’autant plus que, si l’équipe demeure étonnamment jeune, 22 ans, elle aura, malgré tout, une plus grande maturité que la saison passée.


O.F. 8 août 1972

A U C O N S E IL M U N IC IP A L

D E  L A N G O N

    Au cours de la réunion du 31 juillet, le conseil municipal de Langon a pris les décisions suivantes :


    Frais de chauffage de l’instituteur. — La part à demander à l'instituteur public pour le chauffage de son appartement est fixé à un quart des frais payés par la commune pendant l'hiver 1971-72. / Ecole publique. — Le conseil accepte de faire remplacer la tapisserie de la chambre de l'instituteur et décide de refaire deux fenêtres neuves aux salles de classe. Afin de moderniser les W.C. et les urinoirs de la cour de l'école, le conseil charge le maire de faire établir plans et devis nécessaires et de présenter une demande de subvention à la Caisse départementale des bâtiments scolaires. / Auxiliaire de mairie — Le conseil décide de porter à 5.30 F à compter du 1" août 1972, le salaire horaire de l'auxiliaire. / Gîtes communaux. — Le maire est autorisé à signer le contrat de prêt de 600 000 F à la Caisse de Crédit agricole. / Classes vertes. — Un emprunt de 85 000 F est sollicité près de la Caisse de Crédit mutuel pour acquisition de matériel et de mobilier pour les classes vertes. / Lutte contre la chenille du pin. — Une dépense de 7000 F étant mise à la charge de la commune pour la deuxième année de lutte contre la chenille processionnaire du pin. Le conseil charge le maire de demander une subvention supplémentaire au conseil général. Langon étant la commune la plus imposée du département en raison de sa grande superficie de sapins. / Eclairage public. — Le conseil autorise le maire à prélever une somme de 2019,07 F sur les fonds libres pour règlement d’une facture présentée par l'Entreprise industrielle pour entretien de l'éclairage public. / Haras. — Le conseil fixe à 5 F par poulinières la redevance annuelle à réclamer aux propriétaires. L’indemnité annuelle de gestion au receveur municipal est fixée à 57 F.

    O.F. 16 août 1972

    CANALISATION ROMPUE A PORT-DE-ROCHE :

    2500 abonnés privés d’eau samedi et dimanche

    Une importante canalisation de refoulement s’est brisée à 2 h samedi matin, à la sortie de l’usine des eaux de Port-de-Roche. La cassure s’est produite sur la route de Langon, à cinq cents mètres environ de Port-de-Roche, à un endroit où des travaux de raccordement et de branchement d’une nouvelle conduite ont été effectués récemment.

    On pense que ce sont les opérations de terrassement et les infiltrations qui s’étaient produites au cours de cette opération qui sont à l’origine de l’incident.

    Cette panne a eu pour effet de priver d’eau les 2 500 abonnés des dix communes du syndicat des eaux de Port-de-Roche (Bains-sur-Oust, Ste Marie, La Chapelle St Melaine, Renac, Brain-sur-Vilaine, Langon, Ste Anne, St-Ganton, St-Just, Sixt-sur-Aff).

    Les travaux de réparation entrepris dès la matinée de samedi se sont poursuivis sans interruption jusqu’à dimanche midi et la remise en marche des installations a pu se faire dès 15 h. Le service est redevenu normal dans la soirée.

    Dans un communiqué, la société sablaise des eaux s’excuse de cette interruption dans la distribution et remercie le président du syndicat des eaux, M. Renouard, député-maire de Langon, pour sa compréhension et son soutient.

Lire

    O.F. 7 septembre 1972

    L A N G O N

    Grièvement brûlé dans une explosio

    M. Marcel Paumier, 32 ans, qui travaillait dans le sous-sol de son habitation à La Roche-Guillaume, en Langon, a été grièvement brûlé aux bras, aux jambes et à la face.

    Alors qu'il tronçonnait un bidon contenant de l’huile, des étincelles jaillissaient, enflammant instantanément un emballage plastique dans lequel se trouvaient des explosifs.

    Sous l’effet de la chaleur, ils éclataient, projetant 'M. Paumier à quelques mètres. Grièvement brûlé, il était transporté à Rennes. Son état jugé sérieux nécessitait ensuite son transfert à Nantes, au centre des Brûlés.

    Les dégâts matériels sont peu importants. L’intervention des pompiers de Pipriac permit d'éviter un début d'incendie.

O.F. 18 septembre 1972

    C'est sur le terrain du « Grand-Clos », à Langon, que s'est déroulé le comice agricole du canton de Redon Cette manifestation était placée sous la présidence d'honneur de M. Barel, sous-préfet.

    Lire la suite

O.F. 14 septembre 1972

Programme et photos

 

A suivre...

                                                                                    Haut de page